Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Paraguay : Des maisons en luffa et en plastique

loofah gourd hanging from vineFruit de la luffa (luffa cylindrica), photo de Laura512

La paraguayenne Elsa Zaldívar a remporté le Prix Rolex 2008 des créateurs d'entreprise (en anglais) grâce à un projet qui consiste à former les femmes chefs de famille à traiter le fruit de la luffa cylindrica  pour en faire des gants de toilette et des sandales, mais aussi à mélanger les résidus de cette éponge végétale avec du plastique reclyclé, pour en faire un matériau solide. Il serait possible d'en bâtir des murs, une technologie qui peut contributer au sauvetage des forêts en substituant aux planches de bois ce matériau composite à base de plastique.

Dan la vidéo suivante [en anglais], Elsa parle du Paraguay qu'elle connait : la pénurie de logements accessibles, la couverture forestière en diminution rapide, la pollution causée par les matières plastiques, et expose comment ce projet peut apporter une réponse à ces problèmes :

Mais qu'est-ce que la luffa ? Il s'agit d'une plante grimpante. Les fruits de certaines espèces peuvent être consommés quand ils sont cueillis avant maturité, d'autres sont amers, mais la luffa (ou loofah, de l'arabe), est surtout connue pour ses fruits spongieux, utilisés comme éponges, après avoir été vidés et séchés, pour exfolier la peau sous la douche. Sur le blog cmc-cmc [en anglais], l'auteur a pris des photos et des vidéos d'un fermier récoltant les fruits de luffa, qu'il épluche et épépine sur place. Dans ce billet, le blogueur mentionne aussi que les graines sont parfois moulues pour en confectionner un remède naturel contre la tension artérielle.

WilliamSabber sur YouTube [en portugais] a mis en ligne cette courte vidéo filmée dans le jardin de M. Adair Satler, au Brésil, où il a vu un fruit de luffa très long, dépasssant 120 cm:

La bonne nouvelle est qu'au Paraguay l'exploitation des fruits de la luffa est florissante. Des ONG comme OIPIC [en espagnol] encouragent cette culture, pour que les familles d'exploitants puissent affronter la concurrence de la culture du soja et du coton. Les fruits de luffa peuvent être utilisés comme rembourrage pour les meubles ou les sièges de voitures, pour en faire des sacs, des chaussures, des éponges de bain, des sandales, des  semelles, des tampons abrasifs pour récurer les casseroles (qui ne rayent pas les surfaces en teflon), comme ingrédient de savons artisanaux, et même comme remède aux problèmes de sinus. Un autre bon côté de la luffa est qu'elle fleurit toute l'année. Ce qui est appréciable pour ceux qui élèvent des abeilles. De quoi nourrir, maintenir en bonne santé, et assurer la production de miel de toute une ruche, comme le site Bees for Development (Des abeilles pour le développement [en anglais] l'assure. Et désormais, il semble que, grâce à Elsa Zaldívar, la luffa sera aussi utilisée comme matériau de construction.

1 commentaire

  • emi

    Bonjour, je viens de découvrir un reportage sur la chaîne télévision arte sur cette initiative de créer des maisons avec le luffa.
    Bravo à Elsa Z pour ses recherches! et à toutes les personnes impliquées dans le projet. c est grâce à des initiatives et des expériences comme cela que l on fait avancer le monde, dans l égalité et le respect de la nature. et surtout sauver le monde de la pauvreté.
    extraordinaire.. la nature a tellement a nous apprendre!
    sauvons les entreprises artisanales, le recyclage, améliorer, donner les moyens à ceux qui ont les idées de créer des choses aussi géniales!!

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.