Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Côte d'Ivoire : Les internautes Ivoiriens craignent la Terreur à Abidjan

Depuis Jeudi dernier, où Alassane Ouattara a appelé ses artisans à manifester, des scènes de guerre civile ont lieu en Côte d'Ivoire. Selon l’ONU il y aurait eu 50 morts et plus de 200 blessés ces trois derniers jours. Si les images des violences sont rares dans la presse traditionnelle en raison de l'interdiction de tous médias dissidents à Abidjan, quelques vidéos ont circulé sur la toile, comme celle-ci où on voit des manifestants assaillis par des militaires. On dénombre au moins un mort.

Selon des témoins, il s'agit de la vidéo des manifestants qui se rendaient à l'Hôtel du Golf ce jeudi pour rejoindre le président élu Ouattara au quartier Riviera à Abidjan.

Un autre internaute a posté une série de vidéos dans laquelle on voit notamment un manifestant agoniser suite à un passage à tabac par les forces de l'ordre.

Ce weekend on a assisté à une escalade de la rhétorique anti-occidentale et anti-ONU en Côte d'Ivoire depuis la demande de retrait des forces miliitaires étrangères de l'ONU et de la France par le Gouvernement Gbagbo.

Samedi 18 Décembre à Yopougon, le ministre de la jeunesse et chef des jeunes miliciens du parti de Gbagbo, le Front Patriotique Ivoirien (FPI), Charles Blé Goudé, prononçait un discours radical contre les forces étrangères, invitant ses partisans à se tenir prêts à donner leur vie :

“Sarkozy et l'ONU préparent un génocide en Côte d'Ivoire”

“L'ONU a un mandat souterrain, ils veulent enlever Gbagbo du pouvoir (…) Vous allez devoir en tuer beaucoup. “

Le meeting a été diffusé sur la Radio Télévision Ivoirienne (RTI), la chaine de télévision nationale, et le commentateur déclarait à la fin :

“Les patriotes sont prêts à faire le sacrifice ultime”

La situation sur place ne cesse de se détériorer. Selon R., un internaute ivoirien joint via chat qui souhaite garder l'anonymat,

“Des vidéos des violences existent, mais sur twitter on ne peut pas en parler parce que les menaces sont de plus en plus directes”

De nombreux internautes ivoiriens qui étaient très présents au début sur le fil #civ2010 ne twittent plus. Certains reçoivent des menaces :

“@Sanders225 jespère que vous qui tweetez a partir de votre pc vous avez installé des logiciels pour cacher votre ip #civ2010

R., l'internaute joint par chat, dénonce la délation qui règne actuellement contre ceux qui osent faire sortir des informations du pays :

“on est revenu à l'ere de la gestapo avec exécutions publiques”

De nombreux internautes font état de la présence d'escadrons de la mort qui n'hésitent pas à intervenir dans les quartiers où vivent des partisens de Ouattara après le couvre feu. C'est le cas de @Sanders225 :

“Every single day, innocent people are killed during night time curfew in Ivory Cost. Death squads are back. #help#civ2010

“chaque jour, des innocents sont tués pendant le couvre feu la nuit en Côte d'Ivoire. Les escadrons de la mort sont de retour. #Aideznous #civ2010″

Une rumeur abondamment reprise à Abidjan et sur Twitter fait état de la présence de mercenaires venus du Libéria, et qui appuieraient les FDS de Gbagbo.

@Kanateecs signale que des exactions nocturnes sont perpétrées par lesdits mercenaires :

“Abobo, koumassi, anyama yopougon, ces communes ou les gens ne dorment plus de peur d'etre tuer dans leur sommeil par les libériens #civ2010

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.