Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Témoignages de Libye : “C'est un massacre” (audio)

Le niveau des atrocités commises par le gouvernement libyen contre les manifestants ne cesse d'empirer et le monde entier cherche à obtenir des informations fiables. Ce qui est extrêmement difficile dans un pays interdit actuellement aux médias étrangers, où le gouvernement a tenté de bloquer Internet et le réseau de téléphonie mobile.

La communauté en ligne  feb17voices a cependant commencé à rassembler des témoignages audio de Libyens dans tout le pays. Ce qu'elle a créé donne une perspective personnelle et immédiate des manifestations et du chaos et de la violence qu'affronte la population. Voici quelques témoignages audio enregistrés par feb17voices pour leur webradio sur le site audioBoo  [en anglais].

Cet homme se demande si ce sont des militaires libyens ou des mercenaires qui ont tiré sur les manifestants.

Cette personne parle des miliciens que l'on pense être d'Afrique sub-saharienne, et qui auraient été amenés à Tripoli afin de lancer une guérilla urbaine.

Un habitant de Misrata, à 200 kilomètres à l'est de Tripoli, décrit les manifestations qui ont eu lieu après des funérailles, quand la police a tiré sur les manifestants, tué une personne et en a blessé grièvement six autres.

Un homme de Benghazi parle des dégâts près du commissariat de Benghazi, qu'il dit ressembler maintenant à “une zone de guerre”.

Une femme de la région de Tripoli rapporte que de violentes manifestation ont eu lieu dans certains quartiers de la capitale, que des snipers tiraient sur les manifestants et que la police a arrêté de nombreuses personnes à Tajura.

Une personne de Benghazi décrit les combats du samedi 19 février entre les manifestants et les soldats et mercenaires.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.