Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Taïwan : La longue marche solitaire des Anti-nucléaires

Une quatrième centrale nucléaire est actuellement en chantier à Taïwan, à Gongliao, à peine 40 km de la capitale Taipei.

En 1988, huit ans après la première décision de la Compagnie d'Electricité de Taïwan d'édifier la centrale, les habitants de Gongliao tenaient le premier rassemblement de ce qui allait devenir leur mouvement anti-nucléaire, et en 1994, ils ont même organisé leur référendum [en chinois, comme les liens suivants], qui fit ressortir que 96% des habitants étaient opposés à la construction de l'usine.

Les autorités n'en ont pas moins ignoré l'avis et ont pris des dispositions pour étouffer ces voix.

A protest against Taiwan's fourth nuclear power plant in 2010. Image by Alvin Chua (CC BY 2.0).

Manifestation contre la quatrième centrale nucléaire de Taïwan, en 2010. Photo de Alvin Chua (CC BY 2.0).

En 1991, après que les protestataires mirent en place des constructions sur le terrain prévu de la future centrale nucléaire, la police tenta de les démolir.

10月3日,因警方違反協議拆除棚架並毆打自救會會長引爆激烈衝突,衝進圍籬的箱型車因撞到柱子翻倒而意外壓死一名保警,史稱1003事件。郝柏村內閣趁勢聯合媒體抹黑自救會和支持反核者,開車的反核義工林順源被判無期徒刑、自救會執行長高清南被判十年徒刑。

Le 3 octobre [1991], de violents heurts eurent lieu après que la police, en violation de l'accord antérieur, arracha les rayonnages et frappa le président de l'association anti-atome [nucléaire]. Un policier fut accidentellement tué lorsqu'un conducteur heurta un pilier et perdit le contrôle de la voiture. On a appelé cela plus tard l'incident 1003. Après l'accident, le gouvernement local incita les média à discréditer le mouvement anti-atome et ses partisans. Le conducteur, Shun-Yuan Lin (林順源), un bénévole du mouvement anti-atome, fut déclaré coupable et condamné à perpétuité. De surcroît, le directeur général de l'association, Ching-Nan Gao (高清南), fut condamné à dix ans de prison.

En 1999, après l'approbation par le Conseil de l'Énergie Atomique de la licence pour la construction de la quatrième centrale nucléaire, le gouvernement révoqua les droits de pêche des habitants de Gongliao, sans préavis. Ceux-ci refusèrent les dédommagements offerts par l'administration et se tournèrent vers le Yuan Exécutif [en anglais] pour contester cette décision.

憤怒的漁民把經濟部逕自撥給漁會的兩億多元補償金支票立刻退回,集結到立法院門前高喊:「還我漁業權!」「我們要給子孫代代吃,不是要給我們吃而已!」

Après l'envoi par le Ministère des Affaires économiques du dédommagement à la pêcherie locale, les pêcheurs en colère renvoyèrent le chèque de 200 millions de NT$ [Nouveau dollar de Taïwan] (6,78 millions de dollars US). Ils se rassemblèrent devant le Yuan Législatif et crièrent, ‘Rendez-nous nos droits de pêche!’ ‘Nous exigeons que nos générations futures, et pas seulement nous, ayons de quoi manger.’

En 2000, ces militants anti-nucléaires subirent une douche écossaise après l'entrée en fonctions du candidat du Parti Progressiste Démocratique. Le parti au pouvoir décida de suspendre le chantier de la quatrième centrale nucléaire, mais le conflit politique entre les partis au pouvoir et dans l'opposition ne pouvant être résolu, ce fut au tour de l’ ‘annulation’ elle-même d'être annulée en 2001 :

亞洲金融風暴的後座力到2001年在台爆發,佔立法院多數席次的國民黨把經濟衰退的帳「理所當然」地推給核四停建,民進黨則反手把黑鍋推給貢寮鄉民。

L'économie de Taïwan a été influencée par la crise financière asiatique de 2001. Le Kuomingtang, le parti majoritaire au Yuan Législatif, affirma que la suspension de la quatrième centrale nucléaire devait ‘raisonnablement’ être responsable des problèmes de l'économie. De l'autre côté, le Parti Progressiste Démocratique affirma que les habitants de Gongliao devaient prendre la responsabilité de la suspension de la centrale.

Après plus de 20 ans de protestations contre la centrale nucléaire, le chantier a repris, laissant les habitants locaux à leurs peurs sans guère d'espoir :

「看核電廠距離我家那麼近,當然馬ㄟ驚啊!」坐在澳底仁和宮前看年輕人表演的貢寮老人嘆氣說,但都快要蓋好了,你能拿政府怎麼辦?

L'ancien était assis devant le temple à Aodi et regartdait le spectacle donné par quelques jeunes gens (de NONUKE [le mouvement anti-nucléaire]). Il soupira : ‘Bien sûr, j'ai très peur avec la centrale nucléaire si proche de chez moi.’ Pourtant, la construction est presque terminée. Que peut-on faire face aux autorités ?

Au Japon, il y a aussi des contestataires isolés qui s'opposent aux centrales nucléaires là-bas. Les habitants (ils sont moins de 500) d'Iwaishima (祝島) protestent depuis plus de 28 ans contre la centrale nucléaire locale :

儘管平均年齡已65歲,這群阿伯阿母、阿公阿嬤仍不放棄對抗蠻橫的國家機器,「我們不想千年流傳下來的海被污染」。

Bien que la moyenne d'âge de ces contestataires dépasse 65 ans, ces anciens n'ont pas renoncé à protester contre leur gouvernement scandaleux. Ils disent que la mer leur a été transmise depuis des milliers d'années par leurs ancêtres, et qu'ils ne veulent pas la voir polluée.
Protest against the fourth nuclear power plant in 2010. Image by Alvin Chua (CC BY 2.0).

Manifestation contre la quatrième centrale nucléaire de Taïwan en 2010. Photo Alvin Chua (CC BY 2.0).

Après le plus grand séisme enregistré dans l'histoire du Japon ce mois, l'inquiétude a monté [en anglais] sur le type de combustible utilisé dans le réacteur n° 3 de la centrale nucléaire endommagée de Fukushima I :

Largement absent de la plupart des articles des médias généraux sur la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi est le fait qu'un combustible hautement dangereux, le ‘mixed-oxide’ (MOX) est présent dans 6% des barres de combustible dans le réacteur n° 3 de la centrale.

Cependant, peu de gens savent qu'il y a six mois un groupe de défense [en japonais] formé d'aînés japonais (福島老朽原発を考える会) pour la centrale nucléaire de Fukushima I se rendit jusqu'à Tokyo pour manifester contre TEPCO (la Tokyo Electricity Power Company, opérateur de la centrale) et l'utilisation des combustibles MOX :

運転開始34年の老朽炉に10年以上前の古い燃料を使うという無茶をするのに、県民への説明は一切なしというのはどういうことか。

Ils y vont fort d'utiliser des combustibles vieux de dix ans, dans un réacteur qui a 34 ans, et il n'y a aucune explication donnée aux habitants de la Préfecture. Qu'est-ce que c'est que ça ?

止まらぬ燃料漏えいへの対処、電源喪失事故の原因究明、格納容器の耐震強度問題等々、危険なプルサーマルの前に東電には対処すべきことが山積している。東電にプルサーマル炉の運転を任せることなどとてもできない。

Trouver un moyen d'arrêter les fuites continues de combustible, déterminer la cause de l'incident de perte de courant, résoudre les questions de la résistance sismique de l'enceinte de confinement, etc, la Tokyo Electric Power Company a des tonnes de choses à régler avant d'implanter le réacteur thermique au plutonium. Il est scandaleux de seulement permettre à TEPCO d'opérer un réacteur thermique au plutonium.

Sur Roodo, le blogueur Summerlake, après avoir vu les photos de la manifestations des anciens à Tokyo, a écrit :

孤單的幾個人站在熱鬧的街頭上,顯得突兀,沒有媒體願意傾聽,沒有社會大眾願意相信,他們微弱而真實的聲音。貢寮鄉親在台北城街頭的身影,突然那麼令人難過。大家在哪裡?

Les manifestants solitaires étaient debout dans les rues animées. Ils avaient l'air tellement hors de propos dans la ville. Il n'y avait pas de médias pour les écouter, personne pour croire en leur voix faibles mais sincères. Les images des habitants de Gongliao dans les rues de Taipei m'ont soudain fait de la peine. Et les autres, où étaient-ils ?
L'auteur remercie Hanako Tokita pour la traduction des citations en japonais.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.