Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ségou Villages Connection: En tournée dans les villages du Mali

Boukary Konaté, du projet soutenu par Rising Voices Ségou Villages Connection, a eu l'occasion d'en faire la présentation au Festival International d'Architecture à Pérouse, en Italie, dans la première semaine de juin. Sa table-ronde “Mali : quand l'urgence est moteur du développement“, qui était sponsorisée par la Fondation Eland (Suisse), s'est tenue le 2 juin 2011. On y a discuté de l'auto-suffisance et de la sécurité alimentaire, ainsi que du progrès technologique dans les communautés rurales dans la région de Bamako et ses environs. Boukary raconte ses expériences sur un blog et note que les boutiques sont ouvertes non-stop en Europe, se demandant qui sera le premier à faire de même en Afrique.

Le 18 juin, six participants au projet d'Internet mobile Ségou villages connection ont sauté dans un antique taxi-brousse en direction de Dioro et des villages environnants, à 70 km de la ville de Ségou. Avec ses quelque 50.000 habitants, Dioro est une zone de rizières, de pêche et de maraîchage, situé au bord du fleuve Niger. Le village a été choisi parce qu'il possède un centre multimédia pour les projets des Villages du Millénaire et que l'accès aux installations se fait à moindres frais.

Le taxi-brousse marqué au nom de Rising Voices et Ségou Village Connection. Photo publiée avec l'aimable autorisation de Boukary Konate.

L'équipe emportait un panneau solaire, une batterie, deux ordinateurs, quatre clés USB de connexion Internet, quelques appareils photos numériques et assez de bagages pour une tournée de huit jours.

Le projet Ségou villages connection se prépare à visiter d'autres villages dans la Région de Ségou. Photo publiée avec l'aimable autorisation de Boukary Konate.

Boukary décrit sur le blog du projet l'expérience au village de Dioro :

“Après avoir expliqué les buts de ségou villages connection par Ségouinfos, plus de personnes ont apprécié l'initiative et participé à la formation. Certains participants avaient déjà des notions sur l'utilisation de l'ordinateur, mais ne savaient pas comment se servir d'internet pour leurs besoins.”

Les participants supplémentaires du village de Dioro ont appris à ouvrir des comptes e-mail et à écrire des articles, prendre des photos et des vidéos et à publier des billets de blogs. Ils ont aussi été formés à l'envoi de sms et à Twitter. Pour Boukary :

Twitter étant très important pour partager des informations instantanées, pour être en contact avec des gens dans le monde entier, nous créons des comptes twitter pour des participants. Vous pouvez les suivre ici : @fasokan, @alassanD, @ycoulibaly, @hamidoud111, @dembloumar, @diarraseydou, @Dtraore, @kassoumD.

Le groupe de participants en T-shirts Rising Voices/Global Voices

Alassane Keita, un enseignant de Ségou, tweete :

AlassanD (Alassa Keita): 19 Jun

Bonsoir à tous depuis les villages maliens. Nous sommes participants à la formation toujours pas sages/segou villages connection project

Reprises par d'autres Tweets de Boukary voici des réactions de participants :

* “Nous avons plus de chance que nos grand père, Internet est un tout pour avancer”
* ”Chaque jour l'oreille va à l'école”, “on n'est jamais vieux pour apprendre”.
* Je suis en ligne avec un vieux sage et fan d'internet du village de Dioro: Pourquoi ne pas le faire dévenir un blogeur vieux LOL

“Je n'avais jamais utilisé l'ordinateur avant, mais avec cette formation, je trouve que c'est facile, tout ce qu'il faut, c'est la volonté”, dit Oumar Dembele, un instituteur de Zambougou.

“Je sors de la formation à l'envoi de sms dans le domaine de la santé. Ceci est pour une équipe en place, la santé des familles et l'évolution des malades et pour envoyer le rapport par sms à notre responsable dans la ville de Ségou. Quand j'ai appris que vous formiez aussi à l'envoi de sms, je me suis dit que cela me sert encore plus depuis, malgré l'existence du Centre Multimédia ici, nous n'avons pas assez d'idées sur l'Internet “, dit M. Kassoum.

Plus de réactions ici.

Le 23 juin, les participants se sont rendus à un fleuve voisin. Le moment était venu de toucher pour la première fois à un appareil photo et apprendre à prendre des photos et des vidéos.

Formation à la photo au bord du fleuve. Photo publiée avec l'aimable autorisation de Segou Village Connection.

Dans les villages, nous voyons toujours ce petit appareil dans les mains des touristes et du personnel des projets, mais d'autres gens ne savent pas s'en servir même si nous sommes toujours curieux d'y toucher. Un des buts de cette formation est d'apprendre aux participants à prendre des photos et des vidéos et à les utiliser dans des billets de blogs.

L'équipe est aussi allée à Djèdougou, une région comprenant de nombreux villages riches en histoire, tradition et culture du Mali. Selon les termes du blog du projet :

Il s’agit alors de créer un lien entre les apprenants des villages de Dioro, de Ségou villes, de Cinzana-Gare, de Zambougou et de Ngakoro qui pourront au-delà de l’animation du blog, échanger sur des sujets villageois et  africains avec le reste du monde  sur le web.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.