Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Retour sur le coup d’état du 19 août 1991

Les Russes commémorent ce 19 août 2011 les 20 ans du « Putsch d’Août » (le Coup d’Etat d’Août), un coup d’état manqué mené par un groupe d’officiers du KGB et de haut gradés qui étaient opposés au programme de réformes de Gorbatchev et à la décentralisation du pouvoir aux républiques soviétiques. Des citoyens étaient descendus dans les rues pour défendre la Maison Blanche de Moscou, occupée alors par le Soviet Suprême de la Fédération russe, contre le coup d’état.

La blogosphère russe – divisée comme à son habitude – débat sur le 20ème anniversaire du coup d’état, un évènement qui connaît de multiples interprétations contestées. Les blogueurs parviendront-ils à léguer aux jeunes générations l’espoir en la démocratie et en la liberté porté par les défenseurs du gouvernement ?

 

Boris Yeltsin, in front of the White House, Moscow, 19 August 1991. Photo: ITAR-TASS, Wikipedia

Boris Eltsin, devant la Maison Blanche de Moscou, le 19 août 1991. Photo: ITAR-TASS, Wikipedia

Trahison ou victoire démocratique ?

Des chroniques détaillées du coup d’état ont été rendues accessibles sur Internet par oleg_kozyrev [en russe], yustas [en russe] (Sergey Yushenkov, dont le père a activement défendu la Maison Blanche), babushkinskaya [en russe], hasid[en russe], Adele Kalinichenko [en russe] de ej.ru, entre autres.

Mikhaïl Gorbatchev, ancien président de l’URSS, a donné une interview précise sur le site Echo.msk.ru [en russe].

Boris Akunin, un célèbre écrivain, se souvient en [russe] :

Это один из самых важных моментов в моей жизни. Впервые, в тридцатипятилетнем возрасте, я понял, что живу дома, что это моя страна.
[...]
Августовские события 1991 года – единственное, за что наше поколение может себя уважать.
Больше, увы, пока хвастать нечем.

C’était l’un de moments les plus importants de ma vie. Pour la première fois, alors que j’avais 35 ans, j’avais compris que c’était mon foyer, mon pays.

[…]

Les évènements d’août 1991constituent l’unique chose à laquelle notre génération peut attacher du respect. Pour le moment, hélas, il n’y a rien [d’autre]dont on peut se sentir fier.

Parallèlement, d’autres soutiennent [en russe] les conspirateurs :

21 августа мне стало ясно, что мою страну захватили враги, в Кремле измена и надо уходить в партизаны. [...] казалось, кроме нас троих измену в Кремле и вражескую оккупацию Родины никто не заметил.

Le 21 août [date marquant la fin du coup d’état et la victoire du camp pro-démocratie] il devenait clair pour moi que mon pays avait été conquis par les ennemis, une trahison s’était produite au Kremlin, et j’aurais dû prendre le maquis. Il semblerait que, à l’exception de trois d’entre nous, personne n’avait remarqué la trahison au sein du Kremlin et l’occupation ennemie de notre Mère Patrie.

Malgré son soutien au coup d’état, le conservateur ros_sea_ru écrit [en russe] qu’il était fier d’être du côté de ceux qui étaient contre le KGB, même si le peuple « avait tort à ce moment-là ».

Le blogueur Hasid écrit [en russe] que 1991 fut  probablement la seule période où la Russie s'est sentie une nation  :

Россия должна стать частью европейского пространства (не только в географическом, но и культурном, правовом и т.д. смыслах). [...] В 1991 году эта идея была, её большинство вслух не могло сформулировать из-за многовековой атрофии голосовых связок, но внутри она жила. Что вот сейчас откроют границы, люстрируют вохру и туземных служителей колониальной фактории. Независимый суд, многопартийная система, ну и прочий базовый набор добродетелей белых людей.

[l’idée était que] la Russie devait faire partie de l’espace européen (pas seulement en terme géographique, mais aussi culturel, légal, et dans d’autres domaines). […] En 1991, cette idée subsistait, mais la majorité n’arrivait pas à la formuler à cause de notre léthargie longue de plusieurs siècles, mais à l’intérieur, cette conception était ancrée. L’idée que nos frontières seraient maintenant ouvertes, que les gardes militaires et tous les fonctionnaires de notre usine coloniale seraient évincés. Un justice indépendante, un système multipartite, et les caractéristiques basiques de toutes les belles vertus  des «  blancs ».

Le fossé générationnel – Menace sérieuse pour la blogosphère

Les blogueurs russes  de différents groupes politiques dans la blogosphère réfléchissent aux  évènements d’août 1991 presque chaque année, comparant ces évènements dramatiques avec la situation politique actuelle jetez un œil sur les articles de Global Voices en 2006 [en anglais] et 2007[en anglais])

Les réflexions et souvenirs changent d’année en année, tout comme le discours général à propos de l’évènement. Une étude [en russe], menée par le Centre Levada depuis 1994, révèle que la perception du coup d’état a significativement évolué, passant de « épisode routinier de lutte pour le pouvoir » (l’interprétation dominante dans les années 90) à un évènement historique « qui a des conséquences très importantes pour le pays et la population » (cf. le tableau ci-dessous).

Reactions to August Coup in Russia, 1994-2011. Source: Levada.ru, Illustration: Alexey Sidorenko

Réactions au coup d'état d'août en Russie, 1994-2011. Source: Levada.ru, Illustration: Alexey Sidorenko

D’un autre côté, seule la minorité ayant un certain niveau d’éducation et insérée  professionnellement  (7 à 10% de la population) soutient la version « démocratique » de l’évènement ; il est intéressant de constater que ce pourcentage n’était pas si différent dans les années 90 – avant que l’Internet ne soit largement accessible.

L’interprétation du coup d’état d’août dépend également grandement de l’âge. Alors que pour les blogueurs qui se souviennent personnellement des évènements (et dont certains étaient les défenseurs actifs de la Maison Blanche), l’échec du coup d’état est source de fierté, il est probable que les blogueurs plus jeunes ne saisissent pas complètement son importance historique.

Oleg Kozyrev se moque [en russe] du récit contemporain « mythique » du coup d’état d’août, intensivement mis en avant par des propagandistes comme Nikolaï Starikov, un des idéologues du mouvement de jeunesse pro-Kremlin « Nashi » (voyez son interprétation ici [en russe]).

Заботящиеся о стране патриоты из КГБ хотели спасти ее от развала. [...] Именно поэтому в Москву ввели войска [...]Но тут вмешались США. Они наняли Ельцина погубить СССР. [...]Ельцин окружил Белый дом людьми, которых все три дня путча он постоянно обманывал.А потому путч как-то закончился и Ельцин захватил власть.Демократы тут же все разворовали и страна, буквально купавшаяся в роскоши до 1991 года вмиг опустела и обнищала.

Les patriotes du KGB qui se préoccupent du pays voulaient le sauver du désastre. […] C’est la raison pour laquelle ils ont envoyé des troupes armées à Moscou. […] Mais par la suite les États-Unis sont intervenus. Ils ont dépêché Eltsine pour détruire l’URSS. […] Eltsin a [fait] encercler la Maison Blanche par des individus qu’il a toujours méprisés. C’est comme cela que le coup d’état a été déjoué, sans que l’on ne sache vraiment comment et qu’Eltsine a pris les rênes du pays. Le camp pro-démocratie a instantanément tout accaparé et le pays qui vivait une période faste [consultez par exemple quelques photos de la situation en 1991 ici] s’est  vidé et s’est paupérisé en un clin d’œil.

Quel que soit le discours qui prédomine sur la Toile, certaines intentions des conspirateurs de 1991 subsistent en 2011, comme le remarque amèrement Andreï Malgin [en russe]:

Из Постановления № 1 Государственного комитета по чрезвычайному положению в СССР (19 августа 1991 г.):
4. Приостановить деятельность политических партий, общественных организаций и массовых движений.
[...]
8. Установить контроль над средствами массовой информации…

Par le Décret N°1 du Comité Gouvernemental pour la Situation Extraordinaire (GKChP) en URSS (19 août 1991) :

4. Arrêt de l’activité des partis politiques, des organisations de la société civile, et des mouvements de masse.

[…]

8. Prise de contrôle des médias de masses…

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.