Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Sénégal : Une semaine de tous les dangers

Note: Ce billet nous a été transmis par notre blogueur au Sénégal avant les événements dramatiques du 31 janvier au soir, qui feront l'objet d'un nouveau billet. 

Le 31 janvier, au Sénégal, l'opposition sortira dans les rues pour manifester contre un 3e mandat du président Wade.

Le 27 janvier dernier, le Conseil Constitutionnel du Sénégal a tranché sur la liste définitive des candidats pour les élections présidentielles du 26 février prochain. Les cinq sages ont accepté la candidature d’Abdoulaye Wade, qui brigue un 3e mandat jugé inconstitutionnel par plusieurs Sénégalais, et refusé la candidature du chanteur Youssou N’Dour, sous le prétexte qu'il n'aurait pas récolté assez de signatures pour soutenir sa candidature.

Dès l’annonce de cette décision, le 27 janvier dernier, les participants ont saisi la rue et ont manifesté parfois violemment leur colère. Un policier a été lynché par la foule samedi soir. La vidéo est devenue virale sur le net.

Puis, le 30 janvier, deux citoyens ont été tués par balles  lors de manifestations dans la ville septentrionale de Podor. La situation est tendue partout au pays et sur le net.

Mauvais augure

Tout ceci semble  de très mauvais augure pour le grand rassemblement du 31 janvier.  Même si plusieurs membres du regroupement des partis d’opposition, le Mouvement du 23 juin (M23), en ont appelé à manifester calmement et dans la non-violence, les débordements sont de toute évidence à craindre, à suivre ce qui se passe sur le net.

@AnonymousAG publie une photo de son oncle à une manifestation

Sur le site du M23, on a poussé  jusqu’à cibler les proches de Wade, notamment Farba Senghor, un conseiller bien connu de Wade. Sur la page Facebook du mouvement, on cherchait même à trouver sa maison pour, semble-t-il, y mener des représailles.

Si vous connaissez les adresses des residences de personnes suivantes, veuillez les communiquer: “Farba Senghor”, “Serigne Mbacke Ndiaye”, “Cheick Tidiane Diakhaté”, “Cheick Tidiane Sy”, “Ousmane Ngom” … nous allons diffuser leur adresse massivement sur google map pour que le Jour-J, les cibles seront identifiees avec precision.

Certains ont même utilisé googlemap pour géolocaliser sa résidence.

géolocalisation sur facebook

géolocalisation sur facebook

Abdoulaye Wade, dans les médias et sur sa page Facebook tente de défendre une position de pacifiste.

Chers internautes.
En tant que juriste, avocat et enseignant du droit, je dois être le premier à respecter la loi. Je suis non seulement un démocrate, mais aussi très épris de paix.Il y a eu des manifestations violentes, les guides religieux ont appelé à la paix et au respect de la loi, je serai le premier à suivre leurs recommandations la campagne va bientôt ouvrir et il ne voit pas ,Chacun aura l’occasion de se compter librement à travers les bureaux de vote où tout le monde sera représenté. Celui qui aura la majorité sera élu. C’est la meilleure manière de préserver la paix ,Le pays est en train de changer, il est différent du temps de Senghor, d’Abdou Diouf et même pour moi, ce n’est pas le même depuis 2000. Le pays est dans une nouvelle dimension, il va connaître beaucoup de changements sous peu de temps, et c’est ce que certains ne veulent pas admettre .
Je vous souhaite une nuit paisible dans vos foyers.

 

Une blessée lors des manifestations par @Boombasticplo

Mais ses partisans, eux,  utilisent un ton teinté de haine :

Sènègalaises,Sènègalais,pour prèserver le Sènègal du chaos que thèorise le M23 et ses manipulateurs tapis dans l'ombre des homosexuels amèricains et francais,soyons prets à dèfendre la Rèpublique contre l'axe du mal,par tous les moyens lègaux.
Barrons la route aux ennemis de la paix,en boycottant le M23 et ses activitès antidèmocratique et anticonstitutionnelles.
Faites passer SVP…

 

manifestant jette une pierre par @theBoyA

Le 31 janvier 2012 sera une journée sous haute tension. Et le net est déchaîné.

Au lieu d'envoyer les Forces Spéciales pour régler son problème en Casamance, Wade les met en état d'alerte pour mâter la population… ces gens sont des tueurs professionnels, entraines par des commandos israéliens. Si nous en repérons un qui tue un seul sénégalais, nous nous en prendrons directement à la sécurité de sa famille … un point un trait… tous les moyens son bons de la mise à feu de sa maison a l’empoisonnement au cyanure de ses enfants… à bon entendeur.

5 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.