Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Sénégal célèbre des élections pacifiques et fait des envieux chez ses voisins

Après une défaite incontestable suite à des élections que son régime a organisé, un président en exercice dans un pays africain téléphone à son adversaire pour le féliciter de sa victoire avant même la publication des résultats officiels. C’était du jamais vu depuis l’accession des pays africains à l’indépendance. C’est pourtant ce qui vient de se passer au Sénégal. En effet, après sa défaite face à son ancien Premier ministre et challenger,  Macky Sall, le 25 mars 2012, le Président Me Abdoualye Wade, a appelé le vainqueur prévisible pour le féliciter.

Place de l'obélisque par Nd1mbee sur Flickr avec sa permission

Les Sénégalais célèbrent des éléctions pacifiques qui ont permis à l'alternance politique de s”exprimer. Pourtant il y avait des raisons de s'inquiéter au regard des violences pré-électorales. Célébrités et citoyens ont exprimé leur soulagement.

Ce chauffeur de taxi a spontanément commencé à danser dans les rues de Dakar:

http://www.youtube.com/watch?v=Ch9UoFdL5ak&feature=related

Le chanteur Youssou N'Dour qui a fait campagne pour Macky Sall a aussi réagi au résultat sur cette vidéo:

ainsi que la styliste Diouma Diakhaté

http://www.youtube.com/watch?v=SlWePG_uEu8&feature=related

Le flot de commentaires des médias et des internautes ne tarit pas depuis que la nouvelle de ce coup de fil a été diffusée.  Et nombreux sont ceux qui rêvent d’une telle alternance dans leurs pays.

Gabon 

Commentant un billet de Steve Beko paru [fr] sur Gabon Libre sous le titre de “ELECTION DE MACKY SALL AU SENEGAL : Les premières leçons d’une victoire” Maboundou Mounbamba écrit:

Bravo aux Sénégalais , sa c'est un vrai exemple de démocratie pas celle qu'on a de nom au Gabon , honnêtement suis jaloux des sénégalais et les encourage sur cette voie, pour vu que ça nous serve d'exemple

Côte d'Ivoire

L'alternance est aussi arrivée en Côte d'Ivoire mais au prix de nombreuses vies humaines. Le site ivoirien Ivorian.net a publié un billet très commenté par la communauté ivoirienne en ravivant les antagonismes entre les partisans du Président Alassane Ouattara et ceux de son prédecesseur Laurent Gbagbo,

Satchmo pense philosophiquement que c'est une:

Belle leçon de démocratie que cette victoire du peuple sénégalais. Bien entendu Wade aurait pu s’entêter comme Gbagbo mais, il a eu l’élégance et surtout la courtoisie d’appeler son challenger. La est tout ce qui grandi et anobli.
 On peut polémiquer à vau l’eau sur les causes et les motivations profondes du geste mais c’est au crédit de Wade. La démocratie est un bébé qui grandit et qui a besoin d’être entretenu par la clairvoyance des différents leaders qui défilent a la tête de l’Etat.

Alain Monier trouve :

Qu’une alternance démocratique ait eu lieu rien ne pouvait s’y opposer si ce n’était les derniers soubresauts d’un vieil homme perdu dans des songes sans consistance aucune. Le bon droit a prévalu et c’est heureux.

Guinée-Conakry

En Guinée les réactions reflètent les difficultés dérivant de la fracture sociale profonde dans laquelle vit le pays et que l’élection du Président Alpha Condé n’a pas pu éliminer. Faisant allusion à l’habitude qu'ont les Guinéens d’ajouter  ”démocratiquement élu” chaque fois que l’on parle de Alpha Condé, Camara Boubacar écrit dans un commentaire d’un billet publié sur le site de Guinée News :

 Macky Sall est le Président élu du Sénégal. Ni lui, ni ses laudateurs, ni la presse sénégalaise n'ajoutera à la fonction du Président de la République le titre ” Démocratiquement élu ” comme pour justifier ce qui lui aurait maqué pour être le légitime représentant du peuple sénégalais.

Sur le même site, le blogueur Dielta trouve que les résultats des élections sénégalaises constituent :

Une victoire et un honneur pour le peuple sénégalais et ça doit être une leçon de morale pour les guinéens. Car il est temps que les guinéens sachent aussi que seule une élection objective peut être bénéfique pour tous. Il est temps que nous changions le changement en Guinée.

 

Joie des manifestants par Nd1mbee sur Flickr avec sa permission

Togo

Sylvio Combey a  écrit un billet sur son blog disant:

Ce qui importe, c’est l’alternance. Wade a fait deux mandats et est bouté dehors. Au Togo, on maintient la même famille au pouvoir depuis bientôt 50 ans.

Mali

Les observations des blogueurs maliens sont nombreuses sur le site Maliweb. Un article nous apprend qu’au moment de mettre son bulletin dans l'urne, Me Abdoulaye Wade s’est présenté les mains vides car il avait l'oublié dans l’isoloir. Pensant aux élections qui devaient avoir lieu dans son pays, Liqui écrit:

Wade a suivi ce qui s’est passé o mali, voila une des raisons pour lesquelles il félicite Maki, sans qu’on ne finisse avec le dépouillement!
 donc leçon bien reçue!!!

Coulibaly a aussi exprimé son point de vue :

Démontrons au monde entier que l’apparence trompe et que le peuple malien est mûr, et non naïf de mème que l’armée malienne. Ce sont les epreuves qui donnent les meilleures leçons,pour qui veut bien apprendre.Rappellons aussi avec respect les morts de la campagne senegalaise ainsi que les degats!

Burkina-Faso

Les Burkinabés aussi se sont réjouis de l'issue des élections sénégalaises. Parmi les nombreux intervenants pour les commenter sur le site lefaso.net, il y a Sylvie qui a écrit:

Moi je serai plus direct. Malgré les achats de conscience et les menaces, tout pouvoir a necessairement une fin. Nos dirigeants doivent se mettre cette idée dans la tête. Le peuple vous jugera.

Pour Mme Kaboré qui donne son avis sur le même article:

Les senegalais ont montré qu ils savent ce qu est la vraie democratie, et tout pouvoir fini par s efriter et se perdre avec le temps. le Burkina doit prendre l’exemple sur le Senegal.

Mauritanie
En Mauritanie, l'opposition politique se félicite du bon déroulement du scrutin en ces termes:
La Coordination de l’Opposition Démocratique, en félicitant le Président Macky Sall pour la confiance que le peuple du Sénégal vient de lui accorder ainsi que le Président Abdoulaye Wade pour le fair-play dont il a fait preuve, rend un vibrant hommage à l’expérience démocratique sénégalaise, unique en son genre en Afrique.
Il semble clair que les citoyens des pays voisins du Sénégal aimeraient aussi voir des élections libres, transparentes et équitables chez eux.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.