Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Sénégal : Les Sénégalais sur l’état de leur démocratie

Alors que le monde entier semble applaudir le président sortant Abdoulaye Wade et la démocratie sénégalaise, la blogosphère sénégalaise est plus critique avec le bilan du président sortant A. Wade. Elle rappelle notamment les victimes des violences pré-éléctorales, les violations des droits de la presse et  les exemples de mauvaise gouvernance.

Abdoulaye Wade (image via wikipédia CC-license-2.0)

 

Fabienne Fatou Diop écrit dans son billet Sénégal*, le 25 mars 2012 Honneur à notre peuple!

Non, Abdoulaye Wade n’a pas été démocrate en téléphonant à Macky Sall. Il n’avait plus le choix. Nous lui avons imposé le choix le 23 juin, nous lui avons imposé le choix lors des manifestations contre sa troisième candidature. Il a poussé son mépris à son paroxysme en violant notre Constitution, en toisant notre indignation et en brimant la seule et unique liberté qu’il nous restait, celle de manifester.

Sur son blog Mr. BoOmbastic PlO fait un rappel du règne macabre de Abdoulaye Wade

 L'élection de Macky Sall n'est pas la première alternance au Sénégal qui a toujours été démocratique. Wade serait même une parenthèse malheureuse car sous sa présidence les libertés ont été bafouées par des meurtres … Des journalistes & opposants ont ete emprisonnés (le cas des jeunes socialistes Malick Noel Seck et Barthélémy Diaz) et surtout les morts de la crise pré-électorale.

Drapeau sénégalais sur la place de l'obélisque par Nd1mbee sur FlickR avec permission

wirriyamu dans Adieu Wade poursuit :

Ces dernières années A. Wade a eu maintes fois l’occasion d’accorder un minimum d’attention aux souhaits de son peuple … Aucune de ces occasions n’a été saisie. Au contraire quand il ne répondait pas par le mépris (« je suis majoritaire » « ce sont des poltrons » « il ne se passera rien ») il répondait par l’agression.

Haby Ba dans Président Macky Sall nous dit que la candidature de Wade a privé le pays d’une véritable campagne électorale :

 Nous aurions dû avoir cette année une campagne qui porte sur les choix de société. Comment faisons-nous pour reconstruire l’école sénégalaise qui est clairement à la dérive? Comment organiser la solidarité nationale pour que les plus démunis soit non seulement scolarisés mais également suivis sur le plan médical? Ces questions-là n’ont pas du tout été abordées parce que nous étions focalisés sur la nécessité de veiller à la transparence du processus électoral.

wirriyamu continue :

Au final, en maintenant sa candidature, Wade a peut-être troublé le cours de l’histoire au Sénégal. Il a empêché la juste confrontation des idées qu’est une élection digne de ce nom. L’opposition s’est retrouvée à se structurer autour d’un seul projet : faire partir Wade. Ce faisant le Sénégal ne sait pas grand-chose des projets et ne sait pas ce qu’elle aura sauf qu’elle sait que ce ne sera pas avec Wade …

Les conclusions sont unanimes et veulent que justice soit faite. Fabienne Fatou Diop :

Nous n’aimerions pas que les décès et les blessés lors des manifestations contre la troisième candidature d’Abdoulaye Wade soient vains. Nous exigeons que les auteurs et les commanditaires de ces crimes soient traduits devant la justice.

Haby Ba

Tant que les politiciens ne seront pas conscients que leurs actes ont des conséquences -y compris pénales- ils continueront à piller ce pays. Seule la justice peut nous éviter de retomber dans la même spirale.

Mr. BoOmbastic PlO

Ces parents de victimes estiment que Wade et ses hommes ne doivent pas emporter avec eux «cette injustice et que toute la lumière doit être faite sur ces meurtres.»

Sur Twitter @astouka a même initié une pétition demandant un Audit du Gouvernement Sortant Sénégalais et Ouverture de Nouvelles Enquêtes Judiciaires.

 

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.