Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Iran : La ‘Folle semaine des graffiti” pour les prisonniers politiques iraniens

Du 1er au 7 avril 2012, le groupe Facebook Mad Graffiti Week Iran (La folle semaine des graffiti pour l'Iran) a fait appel à tous pour créer des pochoirs en soutien aux prisonniers politiques iraniens.

Les participants pouvaient ‘laisser leur marque’ sur des chemises, des palissades, sur les murs de leur maison, ou sur leurs vêtements.

L’initiative a été inspirée par la “Mad Graffiti Week” en Egypte, qui avait attiré des milliers de participants, pour protester contre le régime militaire actuel.  Les organisateurs égyptiens ont apporté leur soutien à la semaine iranienne.

Relier le monde virtuel et la réalité 

Voici sur YouTube un tutoriel étape-par-étape, expliquant comment créer un pochoir et l'utiliser dans le monde réel.

Des photos du monde entier ont été partagées dans la galerie de photos Mad Graffiti Week sur  Facebook où l'on peut voir des grapheurs en action dans le monde entier.

Amsterdam

Mad Graffiti Week for Iran in Amsterdam

Oakland, Californie

 

A Free Bahareh stencil during Mad Graffiti Week Iran

Washington DC
Mad Graffiti Week for Iran in Washington DC

Des graffiti en faveur des prisonniers iraniens sont apparus aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande, en Suède, en Egypte, dans de nombreuses villes américaines, où des visages de prisonniers que nous sommes accoutumés à voir en ligne sont maintenant visibles dans le monde réel.

5 commentaires

  • [...] Iran : La ‘Folle semaine des graffiti” pour les prisonniers politiques iraniens · Global Voices… [...]


  • Pingback: Iran | Pearltrees

    [...] Iran : La ‘Folle semaine des graffiti” pour les prisonniers politiques iraniens · Global Voices… [...]


  • [...] certain cities, underground art, although not as apparent as in Europe, is still visible in Tehran: graffiti, tags and stencils are discretely or more openly present in [...]


  • [...] 某些城市里,壁画、拼贴画等获许可的艺术形式可妆点墙面,而地下艺术虽不如欧洲显著,但在首都德黑兰也看得见。涂鸦、标语与喷漆,或隐秘、或显著地存在于城市内。 [...]


  • [...] толку очигледна колку во Европа, постои и во Техеран: графити, тагови или матрици се дискретно или јавно присутни во [...]


Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues