Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Europe : Une vieille rengaine sur l'immigration

Les élections présidentielles françaises ont pris fin mais le fait que le président sortant, Nicolas Sarkozy a choisi de faire de l'immigration le thème central de sa campagne continue de faire parler sur la toile.  De nombreux internautes se demandaient si ce choix délibéré de faire un appel du pied à l'extrême droite de son électorat a aidé à rendre sa défaite moins cuisante ou au contraire a été  l'une des causes des défections de ses électeurs. A en juger par la tendance politique actuelle en Europe [en], blâmer l'immigration comme étant la cause de la crise économique est un concept porteur qui a donné un poids non-négligeable aux partis d'extrême droite sur tout le continent.

Réfugiés Africains par Vito Manzari on Flickr (CC BY 2.0).

Réfugiés Africains par Vito Manzari on Flickr (CC BY 2.0)

Si cette rhétorique semble familière, c'est parce qu'elle revient de manière cyclique depuis des siècles sur le vieux continent avec chaque crise. Valérie sur son blog Crêpe Georgette retrace une chronologie de la perception de l'immigration en France de la première moitié du 19ème siècle à nos jours :

S’il est une idée en vogue, c’est bien de penser que les anciennes vagues d’immigration (italiennes, polonaises, espagnoles, belges …) se sont parfaitement intégrées au contraire des vagues, plus récentes, maghrébines et africaines.
Les anciennes vagues d’immigrés étaient travailleuses, ne posaient aucun problème et les français les ont d’ailleurs parfaitement acceptées, entend-on souvent.
Constatons donc que les propos actuels sur les immigrés les plus récents ne sont qu’une répétition d’idées reçues anciennes et qui se sont exercées à l’encontre de toutes les communautés migrantes (qu’elles viennent de province ou de pays étrangers).

Valérie fait le parallèle entre les accusations de non-intégration des immigrés italiens et espagnols et celle des immigrés d'aujourd'hui de l'europe de l'est et d'afrique :

Toutes les populations d’immigrés – mais aussi les populations pauvres de manière générale – sont vues au cours des siècles comme sales, non intégrées, se vautrant dans la luxure et des coutumes exotiques. Ce qu’on entend à l’heure actuelle sur les quartiers « islamisés », « envahis » de femmes en burqa avec 10 enfants n’est que la répétition, comme vous le constatez, de propos tenus sur toutes les vagues d’immigration précédentes. L’italien lui aussi fait une cuisine infâme, trop d’enfants et se vêt d’oripeaux. Le polonais se ridiculise avec son catholicisme particulier et à se tenir debout pendant la messe alors que le bon français est assis.

La crise n'est pas la seule  raison 

Pourtant, la crise ne suffirait pas à expliquer cette attirance vers les thèses anti-immigration.  Dans un éditorial sur l'avenir du multiculturalisme en France, Julie Owono souligne que [fr] :

The reason for the growing worry over the future of Europe is not simply related to the crisis. Contrary to what some politicians were quick to explain on the evening of the first round, it seems that the French who gave their vote to extremism do not suffer that much from the immigration scourge. French analysts have found that, while the latter represents a major concern for 62 per cent of National Front voters, areas where the party has received a significant number of votes do not have a particularly high immigration rate.

Il y a matière à s'inquiéter du futur de l’ Europe et pas seulement à cause de la crise.  Contrairement à ce qu'expliquaient quelques politiciens à la fin du 1er tour, ceux qui ont voté pour l’ extrême droite ne sont pas particulièrement touché par la proximité des communautés d'immigrés. Des experts ont montré que, 62% des électeurs du Front National vivent dans des régions avec un taux d'immigrants en deçà de la moyenne.

Un phénomène européen

les étrangers en europe par Digital Dreams sur FlickR License-CC-BY

La rengaine contre l'immigration n'est pas limitée à la France. En Grèce, le parti Néo-Nazi “Aube Doré” profite de la déroute économique du pays pour faire une percée lors des élections générales [en].  En Grande-Bretagne, James réagit au fait que Cameron, Merkel et Sarkozy affirment que le multiculturalisme est un échec en Europe [en] :

She [ed's note: Merkel] wanted People from richer nations to embrace and train poorer region folk! It hasn't worked, its cost us all billions and its getting more expensive year on year!  Would you rather have a farmer from romania working in britain, claiming to be poor and sending all the money home to build a mansion! thats whats happening.

Elle [Merkel] voulait que les pays riches accueillent et forment les gens des pays pauvres ! Cela n'a pas marché, ça  nous a côuté des milliards et sans doute plus année après année ! Vous aimerez vous qu'un fermier de Roumanie travaille en Grande-Bretagne, se prétendant pauvre et envoyant tout son argent chez lui pour construire un château ! parce que c'est ce qui est entrain de se passer.

Valérie ne s'étonne plus de cette rengaine récurrente contre l'immigration. Elle propose quelques suggestions de lecture pour ouvrir le débat :

Pour combattre les craintes face aux immigrés maghrébins et africains, on gagnerait à lire les textes du 19eme et du début du 20eme pour comprendre comment se fondent ces peurs et comment l’on ne fait que répéter les mêmes idées ayant cours dans les siècles précédents. Conseils de lecture :

- Conseillé par Melle S. : A. SAYAD « L’immigration ou les paradoxes de l’altérité » (1. L’illusion du provisoire et 2. Les enfants illégitimes).
- Gérard Noiriel, « Le creuset français ».
- Laurent Dornel, « La France hostile. Histoire de la xénophobie en France au XIXe siècle ”

5 commentaires

  • [...] #12M – 12 Mai 2012 – Global rEvolution – Journée Planétaire En Europe, un 1er mai marqué du sceau de l'austérité La zone euro confrontée à la flambée du chômage, désormais proche de 11% FÊTE DE L'EUROPE • Une crise et pas de feux d'artifice Europe : Une vieille rengaine sur l’immigration [...]


  • [...] de l’Europe Sept morts parmi les passagers d'un bateau de clandestins en route vers Malte Europe : Une vieille rengaine sur l’immigration Syrie: le pouvoir ne lâche pas prise, des milliers de Syriens en exil – RTBF Monde Lampedusa, [...]


  • [...] « To be good again L'Espagne rétablit momentanément les contrôles à la frontière française Europe : Une vieille rengaine sur l’immigration La Marine française mise en cause après la mort de migrants en Méditerranée | Courrier [...]


  • [...] by Lova · Translated by Ariane Defreine · View original post [fr] · comments (0) Share: Donate · facebook · twitter · reddit · [...]


  • [...] < société < patheno Get flash to fully experience Pearltrees Europe : Une vieille rengaine sur l’immigration Les élections présidentielles françaises ont pris fin mais le fait que le président sortant, [...]


Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues