Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Madagascar : Après l'achat des Airbus d'Air France, bientôt la fin pour Air Madagascar?

En 2011, la compagnie aérienne Air Madagascar a été interdite de vol sur le territoire européen pour cause de non conformité aux règles de sécurité en vigueur. Pour assurer la continuité de ses services, Air Madagascar a dû demander à la compagnie Air Italy d'assurer les vols qu'elles ne pouvaient plus proposer. Le gouvernement malgache de Transition a célébré en grande pompes l'achat de deux Airbus A340 appartenant à Air France. Cependant, de nombreuses questions ont été soulevées sur la pertinence, le financement et les modalités de ces achats  ainsi que sur la pérennité de la compagnie sur le long terme.

De nombreux soucis au décollage  

Andry Rajoelina devant l'Airbus 340 d'Air Madagascar. Photo de Marie Audran-RFI  avec permission

Air Madagascar est la seule compagnie aérienne commerciale du pays. Historiquement, la flotte aérienne internationale a toujours été composée de Boeing. Ce changement n'est pas anodin car il nécessite une formation prolongée pour les pilotes malgaches.
De ce fait, seuls des pilotes Air France peuvent piloter les avions achetés par Air Madagascar à ce stade.

Présentation de l'airbus à Andry Rajoelina à Toulouse

Les débuts de ses avions n'ont pas été non plus sans douleurs. Le deuxième Airbus A340 a connu deux pannes qui ne sont pas en mesure de rassurer les utilisateurs déjà échaudés par le blacklisting de la compagnie pour des lacunes importantes en matière de sécurité. Explications sur cette panne par Isabelle Blanco sur Air Journal:

la presse relève que les deux pannes concernaient le train d’atterrissage, une pièce « vitale ». Officiellement, la première était due à une panne du détecteur d’incendie. A Paris, c’est le système de verrouillage du train d’atterrissage qui a fait défaut : le train est sorti, mais un voyant s’est allumé, ce qui poussé les équipes techniques a effectué une vérification, qui a duré trois heures. Quoiqu’il en soit, les Malgaches semblent rester sceptiques sur le choix de la compagnie de voler en Airbus, alors que qu’elle n’a jamais opéré que des Boeing. Il faudra donc encore du temps à Air Madagascar pour retrouver une confiance perdue

La compagnie a déjà connu plusieurs périodes difficiles ces dernières années, comme la majorité des compagnies aériennes au monde. Les Airbus sont d'abord loués pour une période de 6 ans à la fin de laquelle la compagnie sera pleinement propriétaire. AD donne les détails de la transaction:

Le contrat de location vente avec Air France a été conclu pour six ans. Le premier A340 est loué 350 000 dollars par mois, le second 475 000 dollars. Air France possède dans sa flotte 15 A340 300 avec lesquels elle dessert notamment la ligne Paris-Antananarivo quatre fois par semaine. Le premier A340 300 cédé aux Malgaches a 14 ans. Le second, 12 ans.

Les coûts d'utilisation ne vont pas être réduits de si tôt pour Air Madagascar car à l'achat de ces airbus et des frais d'utilisations doit être ajouté le coût de l'utilisation des équipes de pilotage d'Air France en attendant que les pilotes d'Air Madagascar soient formées sur ces avions. Le salaire des pilotes Air France est sans commune mesure avec celui des pilotes d'Air Madagascar.

Le choix d'Airbus est contesté par plusieurs experts. Mahefa Rakotomalala explique pourquoi :

 L'A 340-300 souffre de nombreuses critiques par rapport surtout à son concurrent direct, le Boeing 777, l'autre choix possible qui a fait hésiter longuement la partie malgache. La marque américaine est meilleure sur plusieurs points. D'abord, en termes de ventes car sur 377 A 340 vendus en 20 ans chez 48 compagnies, il y a 1295 triples 7 achetés par 64 compagnies. Pour deux appareils de même capacité, la consommation en carburant du premier a pesé lourd sur le choix des transporteurs aériens. A la fin de l'année 2011, face à ces constats, Airbus a décidé de mettre fin à la construction de l'A 340, même si le service après vente est encore maintenu pour 30 ans (..) Ajouté à cela, il y a une restructuration nécessaire pour accueillir ce nouveau type d'appareil dans la flotte d'Air Madagascar : formation des membres d'équipage, réorganisation du département maintenance et industriel ainsi que toute la chaîne logistique sont autant de changements qui ont certainement des coûts.

L'ombre de la Françafrique

Il semble que l'achat de ses avions n'était pas pour déplaire à la compagnie Air France. Air France fait aussi face à des soucis financiers importants. Les Airbus vendus à Air Madagascar n'étaient plus d'aucune utilité pour Air France car trop vétustes et trop onéreux en fuel (en effet, ces Airbus quadrimoteurs consomment plus de fuel que les nouveaux Airbus rendant ainsi leurs utilisations beaucoup trop coûteuses pour Air France.) La question se pose alors, si ces avions sont trop coûteux pour Air France, comment Air Madagascar pourra payer pour ses frais d'utilisation et de maintenance ?

Madonline se demande si ces Airbus étaient la meilleure offre pour le pays ou pour les dirigeants de la compagnie :

 Officiellement, le choix pour l’avionneur français n’est pas politique, mais commercial, d’une compagnie à une autre. La compagnie aérienne malgache est dirigée par des responsables politiques et administratifs de la HAT, en particulier issus du ministère des Finances. Ce qui n’exclut pas qu’elle ait réalisé une relative bonne affaire. Qui est le grand patron de la Compagnie Air Madagascar ? C’est Hery Rajaonarimampianina, le ministre des Finances et grand argentier de la HAT qui est accessoirement président du Conseil d’Administration de la compagnie aérienne nationale. L’homme y siège avec quelques-uns de ses fidèles lieutenants qui sont eux aussi de grands responsables dans la gestion des finances de l’Etat. (..) Le Conseil d’Administration d’Air Madagascar continue d’argumenter pour faire oublier le caractère politique de la préférence à l’avionneur français. (..) Air Madagascar a-t-elle réalisé une bonne affaire en achetant les deux appareils de 12 ans et 14 ans dans le cadre d’une vente location de 6 ans. Un appareil Airbus A340-300 neuf peut coûter 150 millions de dollars. Les deux appareils seront loués 369 000 dollars et 403 000 dollars mensuels, ce qui donne moins de 60 millions de dollars pour le plus cher. Les critiques fusaient, car la valeur vénale des appareils en questions a été estimée à environ 30 millions de dollars.

En ces temps de crises économiques pour la majorité des compagnies aériennes, de nombreux observateurs commencent à se demander si Air Madagascar va rester solvable bien longtemps. Afrique Infos note :

D'après les observateurs, l'acquisition de ces Airbus marque déjà la fin de la compagnie nationale Air Madagascar dont le personnel de bord tant les pilotes que les commerciaux ont déjà acquis les repères de la firme américain Boeing (..) Air France a déjà abandonné ces avions car ils sont chers à exploiter et en contrepartie, Air Madagascar a donné ses potentiels dont sur tout l'axe Europe-Océan Indien qui est très prisé par les touristes européens (..) En ce qui concerne la consommation, ces quadriréacteurs, contrairement à l'explication du directeur général de la compagnie, ne sont pas très économes en terme de kérosène, et c'est l'une des raisons pour laquelle, Airbus a décidé de mettre fin à la construction de l'A340 (..) un employé de Air Madagascar a expliqué que les compagnies préfèrent acheter le Boeing 777 qui a la même capacité que l'A340, et en 20 ans, le premier a vendu 1295 avions alors que le second est de 377 pour ce problème de consommation de carburant.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues