Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Le ras-le-bol des Espagnols déborde dans les rues

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur l'Europe en crise.

(Billet d'origine publié sur GV en espagnol le 20 juillet)

Depuis que les mineurs sont arrivés à Madrid, en grève contre les 63% de coupes claires dans leur activité, les manifestations ne cessent plus dans la capitale espagnole. Depuis le 10 juillet elles sont journalières et différentes professions, comme les pompiers et les fonctionnaires, les rejoignent. Les syndicats de policiers et de militaires prennent le train en marche, avertissant que leur patience aussi a des limites.

Le 19 juillet [en espagnol], des manifestations massives se sont déroulées dans plusieurs villes d'Espagne contre le nouveau plan d'austérité annoncé par le Président Mariano Rajoy. S'y ajoute la “Protestation des Arrêtés (Chômeurs)”  [en espagnol] de milliers de sans-emploi qui convergent sur Madrid en provenance d'innombrables villes. C'est le 21 juillet qu'ils ont atteint la capitale.

Le plus grand “coup de ciseaux” de la démocratie espagnole, porté par le Parti Populaire, plus les promesses auxquelles ce même parti a systématiquement failli, ainsi que l'insulte aux chômeurs de la députée Andrea Fabra avec son fameux “Que se jodan” (Qu'ils aillent se faire foutre) (voir la conversation sur Twitter sous le mot-clic #QueSeJodan) ont été les déclencheurs de la mobilisation dans les rues de ces derniers jours. Les manifestations n'ont pas toujours été pacifiques, dénotant la colère généralisée de la population, et les autorités ont dispersé brutalement la plupart de ces rassemblements.

Manifestation contre le plan d'austérité à Madrid. Photo Fotogracción.

Les réseaux sociaux et les médias auto-proclamés de contre-information ont illustré les événements par des images parmi celles qui s'offraient en continu. Nous en avons sélectionné quelques-unes ici. (Toutes, sauf mention contraire, ont été prises par Fotogracción et reproduites sous licence CC BY-SA 3.0) :

Après une marche de 400 km, les mineurs arrivent à Madrid avec leurs revendications :

Les mineurs défilent dans le centre de Madrid avec leurs drapeaux régionaux.

Il y a eu des moments de panique au centre de Madrid au lendemain de l'arrivée des mineurs. La police anti-émeutes a tiré des balles en caoutchouc sur les manifestants qui ont riposté aux cris de “Honte à vous” (12 juillet). Voici quelques exemples de vidéos collectées par la page web Spain Revolution.

Des photos de la manifestation spontanée de fonctionnaires devant le Congrès après l'annonce par ce dernier des mesures qui les concernent – 15 juillet :

Rassemblement de fonctionnaires devant les sièges des partis majoritaires, le PP et le PSOE, devant le Congrès.

Une femme arrêtée pendant la manifestation.

Photos des manifestations provoquées par les coupes budgétaires et le ‘Qu'ils aillent se faire foutre” de la députée Andrea Fabra :

“Vous cassez le pacte social !”

Les pompiers se disent à bout :

Les pompiers de Mieres “sont à poil à force de coupes budgétaires”. Photo @elcomerciodigit.

Un camion de pompiers se déplace au milieu des manifestants.

Leçon d'économie sur un balcon à Leganés, à côté de Madrid :

Une dénonciation sans ambages du plan d'austérité du président Mariano Rajoy, publiée par @janc1991

Convocation des syndicats à une manifestation nationale le 19 juillet :

“Ils veulent ruiner le pays, il faut l'empêcher !”.

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur l'Europe en crise.

1 commentaire

  • [...] Espagne: des milliers de chômeurs manifestent à Madrid contre les coupes budgétaires Le ras-le-bol des Espagnols déborde dans les rues Espagne: la police tire sur les manifestants avec des balles en caoutchouc à Madrid ESPAGNE • [...]


Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues