Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Sept athlètes camerounais disparaissent à Londres

Ce billet fait partie de notre dossier spécial Jeux Olympiques de Londres 2012.

Après nous avoir offert de splendides costumes nationaux durant la cérémonie d'ouverture, sept athlètes camerounais ont décidé de choquer le monde en disparaissant du Village Olympique de Londres 2012.

Dans un billet publié sur son blog, Says Kakodkar a déclaré :

C'est une disparition planifiée, impliquant certainement les services de l'immigration. Drusille Ngako a été la première à disparaître. Elle est gardienne de but remplaçante au sein de l'équipe féminine de foot. Le nageur Paul Ekane Edingue en a rapidement fait de même. Les boxeurs éliminés lors des tours préliminaires ont ensuite disparu du Village Olympique, les uns après les autres. Leurs noms : Thomas Essomba, Christian Donfack Adioufack, Abdon Mewoli, Blaise Yepmou Mendouo et Serge Ambomo

A Cameroonian fan at the London 2012 Olympics. Image by joncandy (CC BY-SA 2.0).

Un supporter camerounais aux JO de Londres 2012. Photo joncandy (CC BY-SA 2.0).

Le blog Welcome to iRelate affirme que c'est une pratique courante chez les athlètes et personnalités sportives camerounais :

Ce qui n'était au début qu'une rumeur s'est finalement révélé juste. Sept athlètes camerounais qui participaient aux Jeux Olympiques de Londres 2012 ont disparu du Village Olympique,” a déclaré David Ojong, le chef de leur délégation, dans un message destiné au ministère. … Ce n'est pas la première fois que des athlètes camerounais disparaissent lors d'une compétition sportive internationale. Par le passé, durant des compétitions sportives comme les Jeux de la Francophonie, les Jeux du Commonwealth ou les compétitions de football junior, il est arrivé à plusieurs reprises que des sportifs camerounais quittent leur délégation sans autorisation officielle.

CameroonOnline.or donne un peu plus de détails concernant la raison pour laquelle les athlètes camerounais semblent disparaître lors d'évènements sportifs majeurs :

Leur disparition n'est pas seulement embarrassante mais c'est surtout une grande surprise pour les membres de la délégation de l'équipe camerounaise ainsi que pour les camerounais installés à Londres qui ont profité du festin avec quatre d'entre eux vendredi dernier au Royal Garden Hotel, où une réception avait été organisée en l'honneur des athlètes. Il faut noter que ce n'est pas la première fois que des athlètes camerounais disparaissent lors d'une compétition sportive internationale. Lors des jeux de la Francophonie, des jeux du Commonwealth et des compétitions de football junior, plusieurs athlètes africains ont été attirés par des éclaireurs qui les ont convaincus d'abandonner leur délégation pour de plus verts pâturages sans le consentement de leur responsable. Bien qu'une poignée d'entre eux parviennent finalement à concourir pour d'autres pays, la majorité d'entre eux finissent insatisfaits.

Des auteurs de commentaires sur Twitter pèsent les mots qu'ils destinent aux sept athlètes :

@Zichivhu: Note aux sept athlètes du #Cameroun qui ont disparu : la vie en Angleterre est loin d'être facile. Je le sais, j'y ai vécu.

@iBezeng: Le #Ministère des Sports et de l'Education Physique Camerounais doit être tenu pour responsable de la disparition des sept athlètes

@nfor_edwin: Que va penser le monde du #Cameroun alors que les #athlètes commencent à disparaître du #Village Olympique de #Londres 2012? Ca montre combien ils se sentent bien chez eux

Ce billet fait partie de notre dossier spécial Jeux Olympiques de Londres 2012.

Ce billet fait partie de notre dossier spécial Jeux Olympiques de Londres 2012.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.