Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Grèce : Un critique de théâtre agressé par des néo-nazis

Ce billet fait partie de notre dossier L‘Europe en crise

Des groupes religieux et des néo-nazis ont manifesté contre la représentation de la pièce mettant en scène des homosexuels, Corpus Christi, à Athènes, le 11 octobre 2012. La jugeant “blasphématoire”, ils ont agressé un critique de théâtre et contraint le théâtre à annuler la représentation.

Le critique était présent pour assister à la première de la pièce et a témoigné sur Twitter immédiatement après son agression. Les internautes ont réagi, outrés et choqués, exigeant que cesse la spirale incontrôlée de violences perpétrées par les néo-nazis ces derniers mois.

Des groupes de chrétiens orthodoxes avaient auparavant demandé devant un tribunal que la pièce soit interdite par référé, sans succès.

@zairacat: απορρίφθηκε η αίτηση ασφαλιστικών μέτρων παραθρησκευτικών οργανώσεων, κατά της παράστασης corpus christi. κανονικά απόψε η πρεμιέρα.

@zairacat: Des organisations religieuses ont vu leur requête pour des mesures préventives contre la pièce ‘Corpus Christi’ rejetée. La première aura lieu ce soir.

Les opposants à la pièce ont ensuite lancé des appels à manifester, et des membres et des députés du parti Aube Dorée se sont joints à eux :

@Inflammatory_: Aube Dorée manifesterait dans le quartier Gazi d'Athènes à propos de Corpus Christi, une pièce accusée d'être blasphématoire par l'Eglise grecque. #rbnews

Des groupes religieux manifestent avant la première de la pièce de Terrence McNally, “Corpus Christi”, à Athènes, le 11 octobre 2012. Photo Christos K, sous licence CC

D'après @stratosathens, le critique de théâtre Manolis a tweeté en détails les circonstances de son agression et des coups reçus de la part des manifestants,  sous les yeux de policiers apathiques.

@stratosathens: le journaliste @manolis dit qu'il a été battu par des militants de Aube Dorée et par au moins un député de Aube dorée. La police était présente, a refusé d'intervenir. #Greece

Plusieurs personnes ont immédiatement traduit son témoignage en ligne. Le collectif d'informations locales radiobubble revient sur les tentatives de faire censurer Corpus Christi et a compilé les tweets de Manolis, traduits en anglais par Aliki :

A l'entrée du théâtre se trouvaient des militants de Aube Dorée et des popes qui arrachaient les affiches du spectacle et les piétinaient. J'ai sorti mon téléphone portable pour prendre des photos pour le blog. 5 militants de Aube Dorée et un flic m'ont encerclé. Ils ont demandé : ‘Vous êtes un journaliste ?” [..] Ils m'ont pris à part, m'ont traité de “pédé” et de “tante”, ont tiré ma barbe, m'ont craché au visage et frappé à l'estomac. Des flics à proximité. Je crie “Ils me battent, faite quelque chose”. Réponse : “Je n'ai rien vu, veuillez circuler s'il vous plait”. Le flic a trois galons. Ils glissent une cigarette allumée dans ma poche. Une femme qui se trouve près de là me menace, devant le flic. Il prétend ne rien avoir entendu. Je commence à avoir peur, je m'éloigne de l'entrée. Ils crient après moi : “Va-t-en, sale pédé, va sucer la b… de quelqu'un !” Je me retourne pour voir. Un député connu de Aube Dorée me suit, me frappe deux fois au visage et me fait tomber. A terre, je perds mes lunettes. Le député de Aube Dorée me frappe. La police est à exactement deux pas de là. Ils tournent le dos. Je crie à plusieurs reprises en direction des flics : “ILS” me battent, FAITE QUELQUE CHOSE !” Le dos toujours tourné, ils s'éloignent. Les autres me hurlent dessus, à côté de l'officier de police : “Pleure, espèce de mauviette, tante, fillette”. Nous passons devant des dizaines de flics qui se tournent les pouces.  Je leur dis que j'ai été agressé à l'entrée du théâtre. Ils m'ignorent. L'un d'eux fait mine de m'envoyer un baiser, sarcastique.

ON THE WAY TO ITHACA (Sur le chemin de Ithaca) a résumé les évènements de cette soirée, et publié des vidéos où l'on peut voir un député de Aube Dorée  proférer des menaces et des injures envers les acteurs et l'équipe technique du théâtre. Le blogueur s'interroge :

Je commence à me demander si ce cirque est en train de devenir une représentation hebdomadaire qui durera aussi longtemps que la pièce sera jouée…Et pour être franc, ça commence à devenir un peu trop glauque à mon goût.

Cet incident marque un tournant dans les violence commises par des militants de Aube Dorée, jusque là dirigées principalement contre les immigrés. De nombreux Grecs s'interrogent sur l'état de la démocratie dans le pays qui lui a donné naissance, ainsi qu'au théâtre :

@zoemavroudi: les twittos soulignent que les agressions devant le théâtre où se joue la pièce sur l'homosexualité à Athènes, ce soir, sont les premières organisées par Aube Dorée à viser des Grecs, et non des immigrés.

@IrateGreek#Greece #rbnews LPC @KHatzinikolaou: le propriétaire du théâtre : la dernière fois qu'une pièce s'est jouée sous la garde de la police, c'était sous la junte (militaire), je ne veux pas croire que la junte est de retour.

Les internautes choqués et outrés ont inondé Twitter de messages de soutien pour la victime de l'agression, dénonçant la collusion de la police avec les néo-nazis et exigeant des mesures du gouvernement, tenu pour responsable par ses encouragements au racisme :

@CrippleHorse: Je suis Grec. Dans mon pays, le gouvernement, la police et le système judiciaire ont lâché dans la nature Aube Dorée, un gang nazi libre de commettre n'importe quel crime.

@northaura: nous exigeons que des mesures soient prises MT @IrateGreek: Ordre du Ministère public @NikosDendias. Torture. Boucliers humains. Députés néo-nazis en folie. Soyez tous sur vos gardes. #Greece

Beaucoup d'autres ont aussi souligné que les agressions des néo-nazis, sporadiques depuis plus d'un an contre les immigrés, et particulièrement depuis que Aube Dorée siège au parlement, visent maintenant d'autres groupes :

@nikoxy: Το σόου των νεοναζί στο θέατρο Χυτήριο αποτελεί πρελούδιο για τη μετα-ρατσιστική βία Χρ Αυγής. Οχι μόνο εναντίον ξένων.

@nikoxy: Le show des néo-nazis au théâtre Chytirio est un prélude à la violence post-raciste de Aube Dorée. Plus seulement contre les étrangers.

@mi_kitas: Αρχικά ήταν οι μετανάστες, μετά ήταν οι αλλόθρησκοι, μετά ήταν οι αριστεροί και οι ομοφυλόφιλοι. Περιμένεις την σειρά σου;#xytirionow

@mi_kitas: D'abord, c'était les immigrés, puis ceux qui ne sont pas chrétiens, puis les gauchistes, puis les homosexuels. Vous attendez votre tour ? #xytirionow

@Kat_McKork: Ας αφήσουμε αυτά τα “πρώτα οι μετανάστες, μετά οι ομοφυλόφιλοι, μετά εσύ” δεν είναι αυτός ο λόγος, το “μετά εγώ”. Δεν πρέπει να είναι. Όχι.

@Kat_McKork: Arrêtez de dire “D'abord les immigrés, puis les homosexuels, puis vous”. “Puis vous” n'est pas une raison [de réagir]. Cela ne devrait pas l'être. Non.

Une autre personne qui s'était rendue au théâtre ce soir-là, et qui a été la cible de la haine et de la dérision des manifestants, a raconté ses tentatives pour les ramener à la raison sur son blog, Invisible Ink :

Mes tentatives, et le T-shirt Union des athées que je portais, ont attiré l'attention des manifestants qui ont commencé à dire :

“Qu'est-ce qu'elle veut ? Voir la pièce ? ”
“C'est une lesbienne et elle veut voir les pédés ?”
“Regardez son T-shirt ! Union des athées ! ”
“C'est une athée !” [..]

“Vous voulez voir les pédés ? Ce sont des pédés ! Des pervers !”
“Ils insultent notre Christ, notre Vierge Marie !”
“Comment vous le savez ? Vous avez vu la pièce ? ”
“Non, mais on me l'a dit. Ils m'ont dit qu'elle insulte notre Christ. Elle doit être interdite !” [..]

“Hey, ne perdez pas votre temps avec elle, elle n'en vaut pas le coup. C'est une ordure.”
“Fous le camp d'ici, Albanaise !”
“Je suis Grecque.”
“Grecque ? Les vrais Grecs ne font pas des choses pareilles. Tu es Albanaise !” [..]

“Ecoute un peu, espèce de salope, nous somme des chrétiens grecs fascistes ! 90% des Grecs sont des fascistes chrétiens, tu piges ? Et comme fasciste, j'ai le droit de te dire de dégager.”
“Et comme fasciste, vous en avez la force, mais pas le droit.”

Le poids combiné d'une crise de la dette et d'une austérité sans trêve, de la multiplication des brutalités policières et des agressions des néo-nazis laisse beaucoup de Grecs sidérés, sans espoir, et enclins à se sentir obligés de quitter le pays. Mais certains font le voeu de persévérer envers et contre tout.

@thesspirit: Πιστεύω στους θεσμούς κ τον άνθρωπο. Πιστεύω ότι η λύση μπορεί να είναι μόνο πολιτική κ ότι η βία γεννάει βία. Αλλά σήμερα πιστεύω λιγότερο.

@thesspirit: Je crois dans les institutions et dans les êtres humains. Je pense que la solution peut être uniquement politique et que la violence engendre la violence. Mais ce soir, mes convictions sont ébranlées.

@tinaletina#Greece 2012, Nazis & violence d'état : certains lâcheront prise, certains partiront, certains d'entre nous resteront et défendront notre dignité et nos vies. Lutter contre.

Vous pouvez lire une sélection d'autres tweets et liens concernant ces évènements sur Storify, réunis par l'auteur de ce post.

Ce billet fait partie de notre dossier L‘Europe en crise

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues