Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Afrique, Sierra Leone : Ami Musa a-t-elle la page Pinterest la plus triste au monde ?

Le blog Lovelyish considère [en anglais] la campagne menée par l’UNICEF Grande Bretagne sur le réseau social Pinterest comme “la page Pinterest la plus triste au monde”. Pour attirer l’attention sur les enfants vivant en Afrique dans l’extrême pauvreté, la campagne est centrée autour de Ami Musa, une jeune fille âgée de 13 ans, originaire du district de Kenema, en Sierra Leone.

Ami Musa

Photo de profil de Ami Musa, originaire  de Sierra Leone, sur Pinterest.

Pinterested est un réseau social de partage de sites et photos qui permet aux internautes de créer, gérer et partager des collections d’images, d’événements, d’humeur, d’intérêts, etc. Les utilisateurs peuvent repartager ou donner un “j’aime” aux images.

La page de Ami Musa, intitulée  “Ce que je veux vraiment” [en anglais] contient les images des cadeaux qu’elle désire, des produits de première nécessité, et porte le message :

C’est ce que les garçons et les filles âgés de 13 ans comme Ami, de Sierra Leone, veulent vraiment. Partagez pour rappeler aux gens les rêves des enfants les plus défavorisés au monde. www.unicef.org.uk…

Les images montrent que les objets que désire Ami sont des produits de première nécessité, tels que de l’eau potable, de la nourriture, des fournitures scolaires et des vêtements.

Chaque pin a un lien vers une page de récolte de dons [en anglais], sur laquelle on lit :

Des enfants comme Ami ont besoin de produits de première nécessité dont l’importance n’est pas perçue par beaucoup d’entre nous : la nourriture, l’éducation, les soins médicaux, une source d’eau potable. Votre don peut nous aider à améliorer les conditions de vie essentielles de ces enfants et d’autres. Merci.

Le blog Lovelyish dit [en anglais] que la campagne rappelle aux gens quels sont les rêves des enfants défavorisés :

Pinterest shoes

Ami Musa a besoin des chaussures. Source de l’image: page de Ami Musa sur Pinterest.

Alors que beaucoup d’entre nous postent sur Facebook des coiffures que nous aimons, des conseils pour faire appaitre une petite salle de bains plus grande et moyens d’améliorer une recette de cuisine, la page d’Ami Musa intitulée “Ce que je veux vraiment” rappelle aux gens ce qui peuple les rêves d’enfants plus défavorisés dans le monde :  la nourriture, l’eau potable, des vêtements de base et la possibilité d’étudier.

Je ne vais pas mentir : quand je suis tombée sur cette page et que j’ai cliqué pour revenir à ma page d'accueil qui se compose essentiellement d’images de  marques de luxe que j’admire et de travaux de design graphique, j’ai pleuré. La plupart d’entre nous ne réalisent pas vraiment combien nous sommes chanceux.

Jan Angevine, une utilisatrice de Pinterest, commente sur la page :

J’ai vécu en Asie pendant un an. La première chose qui m’a frappé quand je suis revenue aux États-Unis, en entrant dans l’aéroport de Los Angeles, c’est que tout le monde portait des chaussures. J’ai pleuré.

Pinterest education

Ami Musa quer educação. Fonte: página no Pinterest de Ami Musa.

Une autre utilisatrice, Michelle LeBlanc, écrit:

Excellente campagne, elle m’a fait réévaluer tous mes “désirs”

La Fondation Hilton félicite [en anglais] l’UNICEF du Royaume-Uni pour l’usage créatif de Pinterest :

Félicitations pour l’usage vraiment créatif de Pinterest. Nous souhaitons que vous conquériez encore plus de fans avec cette initiative.

Tom Murphy estime [en anglais] que Pinterest représente un nouveau monde à explorer pour les ONG qui souhaitent toucher de nouveaux publics :

Les  pins ont été envoyés au début de septembre, période qui a coïncidé avec une épidémie de choléra en Sierra Leone et en Guinée. Chaque pin a reçu plus de 100 partages, plus de 40 “j'aime”  et plusieurs commentaires.

Pinterest représente une sorte de nouveau monde pour les ONG qui veulent atteindre de nouveaux publics. Il s’agit d’une opportunité pour collecter des fonds parce que le public est assez homogène. Plus de deux tiers d’utilisateurs de Pinterest sont composés de femmes, près de la moitié d’entre elles ont entre 25 et 55 ans et près d’un quart  ont un revenu familial annuel de 100 000 dollars US (pas vraiment sûr de savoir comment cela est calculé). Tout cela  mène à des donateurs potentiels.

Marion aan ‘t Goor, de Viral Blog, demande : “Campagnes sur Pinterest : efficace ou surévalué ? (en anglais)

J’ai besoin de nourriture. Source de l’image: Page de Ami Musa sur Pinterest.

La question est : est-ce que l’UNICEF obtiendra plus de dons, uniquement par la mise en place de cette campagne sur Pinterest ? Ou fera-t-il juste du buzz sans vraiment penser à ce qu’il va atteindre en matière de collecte de dons ? Le panneau “Ce que je veux vraiment” ne contient que neuf pins, le dernier d’eux date de deux semaines. Certains pourraient dire que l’Unicef devrait tenir le compte d’Ami à jour. Ainsi, ses soutiens pourraient voir les images d’améliorations possibles des conditions de vie d'enfants comme Ami, grâce aux collectes de dons. D’autres pensent que la possibilité donnée aux utilisateurs de repartager les photos déjà publiés et, donc,de  les diffuser de manière virale sur la plateforme est suffisante pour maintenir à jour le compte.

Quoi qu’il en soit, tout ce que nous savons vraiment, c’est que les 915 partisans d’Ami ont eu leur attention captée par la campagne, car les pins ont été partagés des centaines de fois. Mais est-ce suffisant pour parler d’une campagne réussie, en dépit du fait de l’UNICEF ne s'est pas engagé activement sur Facebook et Twitter ?

Tom Murphy conclut [en anglais] son post en demandant :

Qui va vraiment innover dans la façon dont les questions sociales sont abordées avec le public, et d’une manière qui ne sera pas une simple remise à jour joliment faite de LiveAid ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues