Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Libye : Bani Walid sous les tirs de roquettes et de mortier dans l'indifférence du monde

Près d'un an après la mort de Mouammar Kadhafi, son ancien bastion et le cœur de la tribu Warfalla, la ville de Bani Walid, semble sur le point de tomber sous les attaques de l'armée libyenne. Certaines sources [en italien et en anglais] qualifient ces deux sanglantes dernières semaines de “petit génocide”. L'opération est dirigée par des milices armées et les forces islamistes de Benghazi et de Misratah, des ennemis de longue date des Warfalla. Il semble que les médicaments et autres fournitures essentielles soient actuellement bloquées pour ne pas arriver dans la ville, qui subit des tirs de roquettes et de mortier et, selon certaines informations, des gaz toxiques sont utilisés. Des tweets fournissent des informations à jour sous le hashtag #BANIWALID, tandis que la communauté internationale ne semble pas informée et/ou feint d'ignorer cette “purification” en cours, ce qui cause clairement de graves souffrances à la population locale.

1 commentaire

  • [...] toujours le pays Libye: l'ex-porte-parole de Kadhafi arrêté près de Bani Walid assiégée Libye : Bani Walid sous les tirs de roquettes et de mortier dans l’indifférence du monde Un an après sa mort, le spectre de Kadhafi hante toujours la Libye L'ancien porte-parole de [...]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.