Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Alerte rouge au Guatémala après le séisme de magnitude 7,4

Mise à jour (7 novembre 2012) :

Les dernières informations [en anglais] font état d'au moins 39 morts [en espagnol] suite au tremblement de terre qui a secoué le Guatémala en début de journée, ainsi que 155 blessés.

 

Les informations sur les dégâts causés par le tremblement de terre de magnitude 7,4 qui a frappé au large de Champerico sur la côte Pacifique du Guatémala [en anglais] mercredi 7 novembre 2012, ont afflué sur Twitter.

Les internautes ont partagé photos et informations sous les mots-clics #TemblorGT, #TiemblaenGuate, #TerremotoGT, #FuerteSismoGT, #Champerico, parmi d'autres.

Le séisme s'est fait sentir fortement dans les pays voisins, Mexique et Salvador.

Griddliss Barfe (@GriddlissBarfe) [en espagnol comme les liens suivants] a tweeté cette photo de Mazatenango, au Guatemala :

Mazatenango, Guatemala

Mazatenango, Guatemala après le séisme. Photo sur Twitter de @GriddlissBarfe

De nombreux utilisateurs, tels Nuestro Diario (@NuestroDiario) et Esner Navarro (@esnernavarro), partagent des photos des dégâts à San Marcos, où au moins huit personnes sont mortes, selon les dernières informations de Prensa Libre.

Police station in San Marcos

Station de police à San Marcos après le tremblement de terre. Photo sur Twitter de @NuestroDiario.

San Marcos, Guatemala after earthquake

San Marcos, Guatemala après le tremblement de terre. Photo sur Twitter de Esner Navarro (@esnernavarro).

Le président du Guatemala Otto Pérez Molina (@ottoperezmolina) a utilisé Twitter pour informer sur la situation. Voici ses derniers tweets lors de la rédaction du présent billet :

@ottoperezmolina: Se declara alerta roja nacional, se suspenden actividades públicas y se recomienda evacuar edificios.

@ottoperezmolina: Nous déclarons l'alerte rouge nationale, les activités publiques sont suspendues et nous recommandons d'évacuer les bâtiments.

@ottoperezmolina: Se trabaja para poder brindar ayuda a las personas afectadas. Estamos a la espera de datos oficiales.

@ottoperezmolina: Nous travaillons à apporter des secours aux personnes affectées. Nous sommes dans l'attentes de données officielles.

La Croix Rouge du Guatémala (@CRGuatemalteca) communique également sur Twitter.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues