Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Chine : Les derniers mots de 19 Tibétains qui se sont immolés par le feu

[Tous les liens sont en chinois sauf mention contraire.] Entre février 2009 et le 24 novembre 2012, 79 Tibétains se sont immolés [en anglais] en réponse à la politique menée par le gouvernement chinois dans la région autonome du Tibet. Le président du conseil des droits de l’homme des Nations Unies s’est enfin exprimé et a exhorté [en anglais] le gouvernement chinois à entendre les revendications des Tibétains. Malgré tout, le débat sur l’oppression culturelle et religieuse au Tibet, aussi bien que la vague d’auto-immolation des Tibétains continuent d’être censurés à la fois en ligne et hors ligne par le département de la propagande du Parti Communiste Chinois (PCC) [en français], en raison du caractère politique très sensible du sujet.

L’écrivain et dissidente Woeser, qui s’intéresse à la situation des droits de l’homme au Tibet, a collecté 19 des dernières volontés et testaments de Tibétains qui se sont immolés par le feu pour amener les gens à comprendre leurs revendications.

 

Les derniers mots de Nyankar Tashi. Photographie de Woeser.

1. Songye Tsering (桑德才让), une bergère de 24 ans, s’est immolée devant le gouvernement local du comté du Zeku, dans la province du Qinghai le 17 novembre 2012 :

西藏没有自由,达赖喇嘛尊者被禁止返回西藏,班禅喇嘛被监禁在狱中,另有无数个西藏英雄相继自焚牺牲,因此,自己不想活在这个世上,活得也没有意义。…我们是雪狮的儿子,红脸藏人的后代,请铭记雪山的尊严。

Il n’y a pas de liberté au Tibet. Sa Sainteté le Dalaï Lama n’est pas autorisé à rentrer. Le Panchen Lama [le deuxième plus haut rang après le Dalaï Lama] est en prison. De nombreux héros tibétains ont choisi de se sacrifier en s’immolant. Je ne veux plus vivre, ma vie n’a pas de sens… Nous sommes les fils du lion des neiges, les progénitures des Tibétains au visage rouge. S’il vous plaît, rappelez-vous la dignité de la montagne enneigée.

2. Nyankar Tashi (娘尕扎西), 24 ans, s’est immolé le 24 novembre 2012 dans le comté du Tongren, dans la province du Qinghai. Il a laissé une lettre au Dalai Lama, au Panchen Lama et aux six millions de Tibétains :

西藏要自由、要独立。释放班禅仁波切,让嘉瓦仁波切返回家园!我自焚抗议中国政府!父亲扎西南杰为主的人,不要为我悲痛,随佛法,行善事,我的希望是,六百万藏人要学习母语、讲母语,穿藏服,团结一致。

Le Tibet a besoin de liberté et d’indépendance. Libérez le Panchen Lama et laissez le Dalaï Lama retourner à la maison. Je m’immole pour protester contre le gouvernement chinois ! Père, s’il te plait, ne soit pas découragé à cause de moi. J’ai suivi le Bouddha et le Bien. Je souhaite que les six millions de Tibétains apprennent leur langue maternelle, portent les habits tibétains et soient unis.

Portrait de Tingzin. Photographie de Woeser.

3. Tingzin (丹珍措), une bergère de 23 ans vivant avec ses parents et son fils de 6 ans, s’est immolée le 7 novembre 2012 juste avant le 18ème congrès national du PCC, dans la province du Tongren. Elle a laissé ces mots à son père :

阿爸,我们藏人真难啊,连嘉瓦仁波切(尊者达赖喇嘛)的法像都不能供养的话,那是真的没有自由了……

Père, être tibétain est si difficile. Nous ne pouvons même pas prier devant le portrait du Dalaï Lama. Nous n’avons pas de liberté…

4. Lhamo Kyap (拉莫嘉), un berger d'une vingtaine d'années, père de deux petites filles, s’est immolé le 20 octobre 2012 près du temple Bora dans le comté du Xiahe de la province du Gansu. Un de ses amis tibétains rapporte les détails de la dernière conversation qu’il a eu avec lui, le jour de son décès :

拉姆嘉“通过电话对他的一位好友表示,能否到博拉寺接他,而他的朋友回答说,因为自己没有摩托车可能无法接应后,拉姆嘉表示,哦,那没关系,今天下午或许你会听到一个消息。拉姆嘉还对他的好友提问说,中国的十八大会议什么时候召开?并最后叹气说,这中国(藏语:加)真不让我们过一个安心的日子后,挂断了电话。”

Lhamo Kyap a appelé son meilleur ami pour lui demander s’il pouvait passer le prendre pour l’amener au temple Bora. Son ami lui a dit qu’il n’avait pas sa moto avec lui et qu’il n’allait pas pouvoir l’aider cette fois-ci. Lhamo a dit: “C'est pas grave. Peut être qu’aujourd’hui tu devrais écouter les infos. Il a ensuite demandé à son ami s’il savait la date exacte du 18ème congrès national du PCC. Il a soupiré : la Chine ne nous permet pas de vivre en paix. Puis il a raccroché.

5. Dhondup (頓珠), un berger de 61 ans, s’est immolé le 22 octobre 2012 au monastère Labrang, dans le comté du Xiahe de la province du Gansu. D’après Voice of Tibet :

他“经常呼吁拉卜楞寺僧人和当地年轻藏人不要选择自焚,要留住生命,为民族未来事业作出努力和贡献。公开表示自己和老一代人在1958年和1959年期间,曾遭受中共政府的迫害和折磨,因此,他和其他年事已高的老一代人才应该选择自焚等。”

Il avait l’habitude de dire aux autres moines du monastère Labrang et aux jeunes Tibétains de ne pas s’immoler, de vivre leurs vies et de contribuer au futur du Tibet. Il a dit que sa génération avait été poursuivie par le Parti Communiste en 1958 et 1959, et que sa génération devrait choisir de s’immoler.

6. Gudup (古珠), un écrivain tibétain de 43 ans, s’est immolé le 4 octobre 2012 dans le comté de Biru au Tibet. Il a laissé ses derniers mots sur son compte QQ, un réseau social chinois très populaire. En voici un extrait :

达赖喇嘛尊者提倡非暴力中间道路政策,努力争取自治权利,为此境内外600万藏人也一直遵从尊者的教言长期期盼,但中共政府不仅不给予支持和关注,反而提及藏人福祉的人都会遭到监禁和无尽的酷刑折磨,更严重的是污蔑达赖喇嘛,只要不承认西藏是中国的一部分,将会遭到暗杀或失踪,藏人的福祉利益根本置之不理,因此,为了见证和宣传西藏的真实状况,我们要把和平斗争更加激烈化,将自身燃烧呼唤西藏独立之声。

Sa Sainteté le Dalaï Lama milite pour une voix médiane non-violente pour l’autonomie du peuple tibétain. Six millions de Tibétains ont suivi l’enseignement de Sa Sainteté. Mais le PCC ne montre aucun signe de soutien. Au contraire, ils arrêtent et torturent ceux qui revendiquent les droits des Tibétains. Ils diffament le Dalaï Lama et lorsque quelqu’un ne reconnaît pas le Tibet comme partie intégrante de la Chine, il disparaît ou est assassiné. Le sort des Tibétains leur importe peu. Pour faire connaître au monde entier notre situation au Tibet, nous devons radicaliser nos actions pacifiques et faire entendre nos revendications en enflammant nos corps.

7-8. Tenzin Kedhup (丹增克珠), un berger de 24 ans et ancien moine et Ngawang Norphel (阿旺诺培), 22 ans se sont immolés ensemble avec le drapeau national du Tibet dans le comté du Chindu dans la province du Qinghai le 20 juin 2012. Ils ont laissé ensemble leurs derniers mots :

对我俩来说,没有能力从西藏的宗教和文化上出力,在经济上,也没有帮助西藏人民的能力,所以我俩为了西藏民族,特别是为了达赖喇嘛尊者能够永驻世间并且尽快返回西藏,而选择了自焚的方式。告知和我俩一样的西藏青年们,我们希望而且也相信大家会立誓,永远不在藏人间进行内斗,要团结一致,守护住西藏的民族赤诚。

Nous n’avons pas les capacités pour aider la religion et la culture tibétaine. Nous n’avons pas l’argent nécessaire pour aider les autres Tibétains. Pour l’amour de notre peuple, et en particulier pour le retour de Sa Sainteté le Dalaï Lama au Tibet, nous avons choisi de nous immoler. Nous voulons dire à tous les jeunes Tibétains : croyez en vous, ne vous battez jamais les uns contre les autres, nous devons être unis et protéger notre peuple.

9. Tamding That (旦正塔), un berger de 64 ans, s’est immolé dans le comté de Jainca devant un bureau militaire de la province du Qinghai le 15 juin 2012. Il a laissé un court message :

皈依三宝,
祈愿世界和平。
祈愿尊者达赖喇嘛回归故里。
为了守护西藏国,
我将献身自焚。

Confiance aux trois trésors [Bouddha, les lois bouddhistes et les moines]
Souhait de la paix dans le monde,
Souhait que Sa Sainteté le Dalaï Lama puisse rentrer à la maison,
Protéger l’état tibétain,
Je m’immole pour contribuer [à ce souhait].

Portrait de Rechok. Photographie de Woeser.

10. Rechok (日玖), un berger de 33 ans, père de trois enfants, s’est immolé le 30 mai 2012 près de la Grande Lamaserie de Dzamthang dans la province du Sichuan. Le centre tibétain pour les droits de l’homme a reçu ses derniers mots le 18 août :

祈愿世界和平幸福。为了使尊者达赖喇嘛能够返回西藏,請不要纵容自己恣意地屠宰或交易牲畜,更不要偷盗;藏人要说藏語,不要打架。我愿为一切苦难的有情众生承担痛苦。如果我落到中共当局的手中,請不要反抗抵制。大家要团结一致,学习文化知识,家人不要为我的自焚感到伤心。

Je souhaite la paix et le bonheur dans le monde. S’il vous plaît, ne vous livrez pas à la chasse et à la vente des animaux, ne volez pas pour le retour du Dalaï Lama au Tibet. Les Tibétains devraient parler aux Tibétains et ne devraient pas se combattre entre eux. Je suis prêt à embrasser la douleur et la souffrance de tous les êtres vivants. Si je tombe entre les mains du Parti Communiste Chinois, ne résistez pas. Nous devons être unis et connaître notre culture. Ma famille, ne soyez pas affectée par mon immolation.

11-12. Soinam (索南), 24 ans et Choephak Kyab (曲帕嘉), 25 ans, tous deux étudiants, se sont immolés près de la Grande Lamaserie de Dzamthang, dans la province du Sichuan, à deux endroits différents le 19 avril 2012. Leurs derniers mots ont été publiés sur YouTube. En voici un extrait :

藏民族是有着与众不同的宗教和文化、慈悲和善良、有利他之心的民族,但是,藏民族受到中国的侵略、镇压和欺骗。我们是为了藏民族没有基本人权的痛苦和实现世界和平而点火自焚的,我们藏民族没有最基本人权的痛苦比我俩自焚的痛苦还要大。

Les Tibétains ont une religion et une culture très différentes. Notre nation croit en l’amour et en la compassion, au respect pour les autres. Cependant, le Tibet a été envahi, réprimé et trompé par la Chine. Nous nous immolons par détresse, pour l’absence de nos droits les plus basiques, ainsi que pour la paix dans le monde. La souffrance des Tibétains, privés de leurs droits, est plus grande que notre auto-immolation.

13. Sobha Rinpoche (江白益西), un Tibétain exilé de 27 ans du comté de Dawu dans la province du Sichuan s’est immolé à Delhi pour manifester contre la visite du président chinois en Inde, le 26 mars 2012. Ci-dessous un extrait de ses dernières volontés :

同胞们,为未来幸福和前景我们要有尊严和骨气。尊严是一个民族的灵魂,是寻找正义的勇气,更是未来幸福的向导。同胞们,寻求与全球民众同等的幸福,必须要牢记尊严,大事小事都要付出努力,总而言之,尊严是辨别是非的智慧;

自由是所有生命物的幸福所在,失去自由、像是在风中的酥 油灯,像是六百万藏人的趋向,如果三区藏人能够团结力量必会取得成果,请不要失去信心;

Mes frères tibétains, pour un avenir heureux, nous avons besoin de dignité et de courage. La dignité, l’essence même d’une nationalité, le courage pour la justice, sont la boussole qui nous mèneront à un avenir heureux. Mes frères tibétains, pour trouver le même bonheur qui est partagé par toutes les personnes de ce monde, nous devons nous rappeler notre dignité et faire des efforts dans tous les domaines. La dignité est la sagesse qui permet de distinguer le bien du mal.

La liberté est le chemin vers le bonheur pour tous les êtres vivants. Sans liberté, nous sommes comme une flamme de bougie dans le vent, le destin de six millions de Tibétains. Si les Tibétains des trois régions autonomes peuvent être unis, nous aurons gagné une première victoire. S’il vous plaît, ne perdez pas votre foi.

14. Tsering Kyi (才讓吉), une étudiante de 19 ans, s’est immolé dans un marché du comté de Maqu dans la province du Gansu, le 3 mars 2012. D’après le récit d'un reporter :

一月初,才让吉在与她的一个亲戚谈到一连串的自焚事件时表示,她很理解他们为什么要这样做。‘没有人可以像这样继续生活下去。’

En Janvier dernier, Tsering Kyi a discuté de l’auto-immolation avec un des membres de sa famille. Elle a dit qu’elle comprenait pourquoi ces gens ont choisi de le faire : “Personne ne mérite de vivre de cette façon”.

15. Nya Drul (朗卓), un étudiant de 18 ans, s’est immolé le 19 février 2012 dans le comté de Camtang dans la province du Sichuan. Il a écrit ses dernières volontés sous la forme d’un poème :

昂起你坚强的头,为朗卓之尊严。
我那厚恩的父母、亲爱的兄弟及亲属,我即将要离世。
为恩惠无量的藏人,我将点燃躯体。
藏民族的儿女们,我的希望就是,你们要团结一致。
若你是藏人要穿藏装,并要讲藏语,勿忘自己是藏人;
若是藏人要有慈悲之心,要爱戴父母,要民族团结,要怜悯旁生,珍惜动物生命。

Je garde la tête haute, pour ma dignité.
Mes parents, à qui je dois l’amour le plus profond, mon frère adoré et ma famille, je dois quitter ce monde.
Pour mes frères tibétains compatissants, je vais mettre le feu à mon corps.
Mon souhait pour les fils et les filles des Tibétains, est que vous soyez unis.
Si vous êtes tibétain, vous devez porter les habits tibétains et parler le tibétain. N’oubliez pas que vous êtes tibétain.
Si les Tibétains sont compatissants, aimez vos parents et soyez unis. Chérissez la vie de chaque être vivant et de chaque animal.

16. Sobha Rinpoche (索巴仁波切), 42 ans, s’est immolé sur une place du comté de Gade dans la province du Qinghai le 8 janvier 2012. Ses derniers mots, disponibles ici, réaffirment sa foi religieuse :

如佛陀当年舍身饲虎一般,其他牺牲的藏人同胞也是如我一般,为了真理和自由而舍生取义。

Comme Bouddha qui a donné son corps pour nourrir le tigre, les Tibétains qui donnent leurs vies partagent mon objectif, nous nous sacrifions pour la justice, la vérité et la liberté.

17. Tenzin Phuntsog (丁増朋措), un paysan de 41 ans et ancien moine, s’est immolé devant l'administration du comté de Qamdo au Tibet, le 1er décembre 2011. Il a laissé quatre messages. Ci-dessous, le dernier d’entre eux :

想到整个西藏和今年噶玛寺的苦难,我无法继续活下去空等。

Quand je pense au Tibet et à la souffrance qu'on connait au monastère Karma, je ne peux pas continuer ma vie comme si de rien n’était.

18. Phuntsog (彭措), un moine de 19 ans du temple Gulden, s’est immolé dans le comté de Ngawa dans la province du Sichuan, le 16 mars 2011. D’après un entretien avec les autres moines du temple, voici ce qu’il leur a dit :

我无法继续忍受心中的痛苦,2011年3月16日我将向世人表现一点迹象。

Je ne peux supporter la souffrance dans mon coeur. Je laisserai derrière moi quelques traces le 16 mars 2011.

19. Tapey (扎白), un moine de 20 ans du temple Gulden, s’est immolé le 27 février 2009 dans le comté de Ngawa dans la province du Sichuan. D’après un article publié le 2 juin 2012 [en anglais] dans le New York Times, Tapey a écrit qu’il se suiciderait si le gouvernement stoppait une importante cérémonie religieuse, le même jour.

1 commentaire

  • Pingback: Tibet | Pearltrees

    [...] un mort Chine: deux Tibétains tentent de s'immoler par le feu, au moins un mort – RTBF Societe Chine : Les derniers mots de 19 Tibétains qui se sont immolés par le feu TIBET • Photos inédites d'une manifestation contre Pékin Chine: un 17ème Tibétain s'immole [...]


Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues