Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Syrie à nouveau connectée à Internet

[Liens en anglais] La Syrie à nouveau connectée à Internet, ou tout au moins, certaines régions de la Syrie le sont, selon les Syriens expatriés qui essayaient désespérément de se connecter avec leurs proches durant ces trois jours de blackout sur Internet et de toutes les communications.

Rime Allaf annoncé la nouvelle sur Twitter :

@rallaf: Plusieurs amis syriens viennent de réapparaître en ligne depuis Damas, bienvenus ! #Syria

La blogueuse Razan Ghazzawi s'est exclamée :

@RedRazan:ce qui arrive en ce moment sur FB [Facebook] est extraordinaire : nos amis publient en ligne maintenant, nous regardons notre page Facebook avec joie. #InternetBackinSyria #Syria

Elle ne cache pas sa joie :

@RedRazan:  Je suis en train de parler avec plusieurs amis qui vivent à Damais. Je parle comme une gosse, mais je suis juste tellement contente ! #InternetBackInSyria #Syria

Elle a ajouté :

@RedRazan: En ce moment, beaucoup de Syriens postent sur Facebook  ce statut “Imaginez à quel point nous serons heureux quand Assad tombera”,  #InternetBackInSyria #Syria

De son côté, Brian Whitaker a plaisanté :

@Brian_Whit: On est samedi, et Asma veut faire du shopping en ligne #syria

Asma Al Assad, l'épouse de Bachar Al Assad, à la réputation de faire beaucoup d'achats sur Internet.

1 commentaire

  • [...] privés d'internet et de téléphone La Syrie coupée d’Internet, black-out des communications La Syrie à nouveau connectée à Internet Retour d'internet et du téléphone en Syrie, la banlieue de Damas pilonnée Syrie: après trois [...]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.