Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Italie : Le gouvernement et l'immigration, “Paroles, paroles”

Pour Stefano Femminis du mensuel popoli.info [it], l'actuel gouvernement Monti a été plus actif en paroles qu'en actes en matière d'immigration. Il constate que :

On se retrouve comme il y a un an à gérer de coûteux et inutiles lieux de “décharges humaines”. Ces endroits fonctionnent de facto comme des prisons. Ils hébergent des personnes qui n'ont commis aucun délit sinon celui de n'avoir pas de papiers en règle. La loi sur la citoyenneté s'obstine à appeler immigrants des centaines de milliers de personnes qui ne sont jamais venues d'un pays étranger. Il s'agit de 705 000 enfants nés en Italie, de parents étrangers. Ils ont grandi ici et sont les compagnons d'école et de jeux d'autres enfants en rien différents d'eux sinon en droits.

2 commentaires

  • [...] bord, dont 55 mineurs Italie : Conditions indignes de détention pour les immigrants clandestins Italie : Le gouvernement et l’immigration, “Paroles, paroles” 250 migrants fuyant la Libye ont disparu au large des côtes tunisiennes Libye : Rome juge [...]

  • [...] le pays d'ici janvier Italie : Conditions indignes de détention pour les immigrants clandestins Italie : Le gouvernement et l’immigration, “Paroles, paroles” Politique de l’immigration revue et partiellement corrigée en France Italie: dix morts dans le [...]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.