- Global Voices en Français - http://fr.globalvoicesonline.org -

Des cyber activistes boliviens débusquent une demande de brevet sur les QR codes

Ecrit par Pablo Andres Rivero · Traduit par Claire Ulrich On 14 Décembre 2012 @ 11:23 | No Comments

In Amérique latine, Anglais, Billet, Bolivie, Cyber-activisme, Economie et entreprises, Espagnol, Médias citoyens, Technologie

Des cyber activistes boliviens ont collaboré pour dénoncer un brevet potentiellement illégal sur l'utilisation en Bolivie des Quick Response Codes, plus connus comme QR codes [1] [Fr].

Ce mois-ci, un internaute bolivien, @hermany [2] [es], a soulevé la curiosité quand il a posé une question sur l'utilisation sous brevet des codes QR en Bolivie :

@hermany [3]: ¿Alguien la Paz me puede decir si Advice Marketing Ltda. patentó los QR y hay que pagarles a ellos por el uso? #Boliva [4] #Tech [5] #fraude [6]?

@hermany [3]: Quelqu'un à La Paz peut me dire si la société Advice Marketing Ltda a déposé un brevet pour les QR codes et si l'on doit payer cette société pour les utiliser ? #Boliva [4] #Tech [5] #fraude [6]?

[7]

Photo Lydia Shiningbrightly (CC BY 2.0)

La société a depuis retiré de son site la mention d'un brevet, mais un activiste, Daniel Cotillas (@danicotillas [8]) [es] avait fait et partagé une capture d'écra [9]n de celle-ci [es].

Après avoir mené une enquête collective sous le hashtag #QRBolivia [10], le blogueur Mario Durán de El Alto a pris contact avec le Service national de la propriété intellectuelle [11] [es] (SENAPI en espagnol) et des représentants de la société.

Mario a régulièrement tenu ses lecteurs à jour sur l'affaire dans son blog [12] [es], sous la question “L'utilisation de QR Code peut-elle être brevetée en Bolivie ?”

Selon les informations réunies par Mario, Advice Marketing a publiquement [13] précisé dans un document [es, pdf] que les QR codes pouvaient être utilisés mais en soumettant une demande par avance. De leur côté, les représentants de SENAPI ont confirmé [12][es] que la société avait déposé une demande de brevet en septembre 2012 ; cependant, SENAPI n'a pas statué sur ce brevet (le délai légal pour rendre une décision est de 18 mois). De ce fait, la mention d'un tel brevet ou une restriction de l'utilisation des QR codes ne sont pas valides.

Les cyber activistes boliviens ne manqueront pas de suivre cette affaire et ses développements au cours des prochains mois. Il est possible de suivre leurs échanges sous le hashtag #QRBolivia [10].


Article printed from Global Voices en Français: http://fr.globalvoicesonline.org

URL to article: http://fr.globalvoicesonline.org/2012/12/14/131406/

URLs in this post:

[1] QR codes: http://fr.wikipedia.org/wiki/Code_QR

[2] @hermany: http://twitter.com/hermany

[3] @hermany: https://twitter.com/hermany/statuses/276065418312040448

[4] #Boliva: https://twitter.com/search?q=%23Boliva&src=hash

[5] #Tech: https://twitter.com/search?q=%23Tech&src=hash

[6] #fraude: https://twitter.com/search?q=%23fraude&src=hash

[7] Image: http://www.flickr.com/photos/lydiashiningbrightly/7815685436/in/photostream/

[8] @danicotillas: https://twitter.com/danicotillas

[9] une capture d'écra: https://twitter.com/danicotillas/status/276152451806138369/photo/1

[10] #QRBolivia: https://twitter.com/search?q=%23QRBolivia&src=hash

[11] le Service national de la propriété intellectuelle: http://www.senapi.gob.bo/

[12] dans son blog: http://bolivianueva.blogspot.com/2012/12/el-uso-de-codigos-qr-puede-ser.html

[13] a publiquement: https://docs.google.com/file/d/0Bz1-KBWuBeRUZldMN0loWGlPZzQ/edit?pli=1

Copyright © 2008 en français. All rights reserved.