Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

France : Manifestation et contre-manifestations autour du projet de loi sur le mariage universel.

Depuis plusieurs mois le débat fait rage en France autour du mariage universel ou mariage pour les couples du même sexe. Ce projet est l’engagement 31 [sur 60] du projet de gouvernement sur lequel François Hollande a été élu le 6 mai dernier.

Les opposants à l’engagement 31 demandent que tout le peuple en débatte et pas uniquement les parlementaires à partir du 29 janvier 2013 car beaucoup de ceux qui ont voté pour le président François Hollande l’ont fait contre Nicolas Sarkozy et pas parce qu’ils soutenaient toutes les 60 propositions.

En France les couples du même sexe bénéficient d’une union civile le Pacte civil de solidarité (abrégé Pacs, qui a été instauré en 1999).

L’église catholique qui est à la pointe de la mobilisation contre l’engagement 31 soupçonne le gouvernement de vouloir ouvrir la boite de Pandore vers l’homoparentalité et les mères porteuses. Comme l’écrit le site Les Nouvelles/News : l’autre genre d’info :

Le sujet est également un étendard des opposants au projet de loi, selon lesquels le droit à l'adoption pour les couples homosexuels ouvrira la voie aux mères porteuses.

Plusieurs associations se sont jointes à l’église catholique pour défiler dans les rues en province et à Paris le 17 novembre dernier.

Devant l’ampleur de cette mobilisation le Parti socialiste, dont est issu le président François Hollande,  avait décidé de riposter lui aussi dans la rue en demandant à ses partisans de manifester le 16 décembre.

Avec cette manifestation, l’Eglise catholique et les opposants qui n’en demandaient pas tant voient les débats se diriger vers ce qu’ils soupçonnaient.

March for Mariage Rights for All in France by Pierre Selim on FlickR. License CC-BY-2.0

Marche pour le mariage pour tous en France par Pierre Selim sur FlickR. License CC-BY-2.0

En effet Pierre Bergé (connu pour le couple mythique qu’il formait avec le couturier Yves Saint Laurent), homme d’affaires, président du Sidaction et propriétaire de Têtu magazine LGTB, est cité dans Le Figaro du 17 décembre. Il aurait déclaré lors de la manifestation à Paris en faveur du mariage pour tous :

« Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA ou l'adoption, souligne Pierre Bergé, président du Sidaction et fondateur de Têtu. Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence? C'est faire un distinguo qui est choquant ».

Le Tweet en réponse d’un prêtre catholique  ne se fait pas attendre :

@abbegrosjean : la phrase qui choque de P. Bergé a le mérite d'illustrer crûment la suite prévisible et attendue de ce #mariagepourtous

Le débat prend une autre tournure et toujours sur Les Nouvelles/News : l’autre genre d’info :

Les parlementaires d'opposition contre le mariage pour tous, rassemblés dans une ‘Entente parlementaire pour la famille', ont d'ailleurs aussitôt rebondi sur les propos de Pierre Bergé. Selon eux, ces propos sont « inadmissibles et montrent bien l'état d'esprit des promoteurs de ce texte ainsi que la considération qu'ils ont de l'enfant et de la femme »

Et des voix que l’on peut qualifier de féministes de gauche commencent à se faire entendre.

Ainsi sur son blog l’Arène nue, Coralie Delaume écrit dans son billet Les réformes « sociétales », la gauche et l'égalité écrit :

Il a toujours existé une gauche libérale. … Si l’on a coutume de considérer le libéralisme politique et culturel comme un tropisme « de gauche » et son versant économique comme l’apanage de « la droite » …  Alors qu’ils ne sont que les deux faces d’une même médaille, le développement du premier a créé les conditions de légitimation et l’environnement intellectuel propice au déploiement du second. …

Ainsi, cependant que les « libéraux économiques » abandonnent l'avenir aux bons soins du marché, le « libéraux culturels » – qui sont les mêmes – partent à l’assaut de droits individuels neufs. Mais – et c’est là qu’est le subterfuge – ils le font toujours « au nom de l’égalité ». …

Le mariage pour tous ? On le fera « au nom de l’égalité » … Mais de la seule égalité des droits, bien sûr. Car qui songe encore à lutter pour l’égalité des conditions ? …

Mais l’égalité des droits bénéficie surtout à ceux qui disposent des possibilités matérielles d’exercer lesdits droits.

Ce que le tweet de @HypathieBlog résume parfaitement :

Quand les femmes riches accepteront de louer leur ventre pour faire des enfants aux femmes pauvres, je serai pour la GPA [Gestation pour autrui : le terme politiquement correct pour mère porteuse, il faut noter que les mères porteuses sont interdites en France depuis 1991)

Dans le monde 12 pays (Afrique du Sud, Argentine, Canada et 9 états sur 50 aux USA) autorisent le mariage universel dont 8 en Europe (Danemark, Belgique, Espagne, Islande, Norvège, Pays-Bas, Portugal et Suède).

Les opposants au mariage universel appellent à une manifestation le 13 janvier 2013 à Paris

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues