Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Australie : Fatwa contre le Père Noël

[liens en anglais] Les internautes se sont mis à bouillir à la nouvelle qu'une fatwa contre Noël aurait été émise par un imam de la mosquée Lakemba à Sydney. Ceux qui sont las de la surenchère commerciale de saison en ont profité pour faire de l'humour. Le message originel a depuis été retiré de la page Facebook :

La fatwa, qui a suscité dans la communauté un débat et une condamnation générales, mettait en garde que les “mécréants veulent éloigner les musulmans du droit chemin”.

Elle dit aussi que Noël et les festivités associées sont au nombre des “mensonges qu'un musulman doit éviter … par conséquent, un musulman n'est autorisé ni à fêter Noël ni à féliciter [ceux qui le fêtent]“.

Sur le blog de Punch, le journaliste Anthony Sharwood, sous son ton désinvolte, a pris les choses au sérieux :

Le joyeux ding-dong envoyé d'en-haut.

…Ce qu'il y a avec Noël en Australie, comme dans une grande partie du monde occidental, c'est que cela transcende la religion.

Anthony n'est pas le seul à penser qu'une fatwa est une “déclaration sur…” plutôt qu'une opinion ou une règle religieuse. Certains tendent même à y voir une condamnation à mort ou le djihad.

Si le reste de la blogosphère s'est bornée à reproduire les articles de la presse classique, sur Twitter c'est l'effervescence.

m.m. ne cache pas sa colère :

‏@mar5mac: Plus j'avance dans la lecture de cet article, plus je bous. >>MT @theage la #fatwa de la mosquée Lakemba contre #Christmas (Noël) http://ow.ly/1QtVTO #auspol

Quelques twitts enjoignent : ‘retournez d'où vous êtes venus’ comme celui-ci de Jenko Schmidt :

@JenkoSchmidt: Pourquoi ce pays laisse vivre ici la sorte de gens qui déclarent la guerre à Noël ? #lakemba #fatwa #christmas

Certains portent des messages anti-multiculturels injurieux, avec des gros mots que vous trouverez sous le mot-clé #fatwa si votre curiosité est titillée.

Nick O'Brien a salué le retrait de la fatwa sur Facebook :

‏@NickOBrien999: Excellente réaction de la communauté musulmane dans son ensemble. La mosquée Lakemba retire son texte de la ‘fatwa’ de Noël : http://www.smh.com.au/nsw/lakemba-mosque-removes-christmas-fatwa-post-20121223-2btaj.htm

Bon nombre de twittos ont vu dans toute cette affaire un battage médiatique, dont Andrew Zammit :

‏@Andrew_Zammit: Un titre “fatwa contre Noël” fait croire que c'est grave alors que ce ne l'est pas.

Quoi qu'il en soit, les appels aux responsables musulmans pour qu'ils désavouent la fatwa ont été promptement suivis d'effet. Michael Byrnes est satisfait :

‏@MichaelByrnes: C'est bien que les responsables musulmans se soient manifestés pour condamner la “fatwa” RT @smh La mosquée Lakemba émet une fatwa contre Noël http://ow.ly/gjdMd

C'est peut-être le journal télévisé d'ABC (Australian Broadcasting Corporation) qui a donné la meilleure formulation.

La journaliste Lucy Carter a publié cette photo sur Twitter :

‏@lucethoughts: Mon cameraman Grant Wignall a pris ceci du message de Noël écrit au-dessus de la mosquée Lakemba pic.twitter.com/IFDfFKo8

Response to Fatwa: Merry Xmas over Lakemba Mosque

Réplique à la fatwa : Merry Xmas au-dessus de la mosquée Lakemba (photo sur Twitter de Lucy Carter @lucethoughts)

L’ “Association musulmane libanaise”, qui gère la mosquée, aurait déclaré que les propos ont été sortis de leur contexte et qu'elle “ne nourrit aucun sentiment anti-Noël” selon ABC News. Un message de bonne volonté leur a été substitué.

Le Père Noël n'ira donc pas encore rejoindre Salman Rushdie pour cette fois.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.