De nombreux éléments laissent penser que le territoire Masisi constitue le point névralgique, en termes de lutte politico-militaire tout autant que par ses conséquences humanitaires. Toute extension du conflit M23 plus avant dans le territoire Masisi recèle un potentiel immense d'aggravation.

Christophe Ethuin rapporte que la persistance de la guerre du M23 est très préoccupante pour le territoire Masisi. Médecins sans Frontières, Oxfam et JRS ont prévenu que des catastrophes humanitaires pourraient survenir dans les semaines à venir.