Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

L'aviation d'Assad tue une file d'attente pour du pain

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur le soulèvement en Syrie 2011/12.

Le pouvoir syrien a mené un raid aérien meurtrier contre ses concitoyens – une file d'attente devant une boulangerie à Halfaya, près de Hama. Les estimations du nombre de tués dans le bombardement de la ville, que les rebelles affirment avoir récemment libérée des forces d'Assad,  varient de 90 à 300. Sur Internet, les militants n'en peuvent plus que le massacre des innocents se poursuive dans l'indifférence du monde extérieur.

Des photos explicites de corps mutilés, ainsi que des vidéos des suites de l'attaque, sont diffusées en ligne et montrent la dévastation. [La journaliste Erin Cunningham twitte des liens vers les vidéos, ici.]

Leila Nachawati Rego écrit :

@leila_na: La nouvelle stratégie du régime syrien : bombarder les boulangeries. 200 personnes tuées aujourd'hui à Hama. Un massacre de civils. Ravageur. #Syria

La syrienne Rafif Jouejati twitte son exaspération :

@RafifJ: Dans l'attente que les dirigeants mondiaux trouvent quelque chose de plus fort que “Nous condamnons en termes les plus fermes..” #Halfaya_Massacre #Syria

et ajoute :

@RafifJ: Les livres d'histoire montreront qu'#Assad a commis le génocide tandis que le monde regardait, et n'a guère offert plus que de fortes paroles. #Syria

Razan Ghazzawi enrage :

Regardez les martyrs de Halfaya dans les yeux et osez me dire que vous êtes préoccupés par les “Islamistes” en Syrie. Osez me dire, espèces de merde, que vous êtes inquiets des “violations des droits de l'homme par l'ASL,” inquiets de la “guerre civile,” du Qatar et de l'Arabie Saoudite, et que c'est pour ça que vous ne soutiendrez pas la révolution populaire.

Ainsi vous êtes inquiets. C'est l'explication. Bien sûr.

Flash d'information : à l'instant où vous avez renoncé au peuple de Syrie, le peuple de Syrien a aussi renoncé à vous et à vos inquiétudes, habibi : vous et votre civilisation n’existent pas dans notre espace-temps. Terminé, vous et moi ne faisons plus partie de la même humanité.

L'envoyé spécial pour la paix Lakhdar Brahimi est arrivé hier en Syrie dans le cadre de sa mission de “médiateur du conflit” dans le pays.

Hassan Hassan écrit :


@hhassan140
: Le massacre de Halfaya, pour souhaiter la bienvenue à Brahimi à Damas, fait honte à tous ceux qui espèrent encore qu'Assad comprenne autre chose que la force.

avant d'ajouter :


@hhassan140
: Historique : ce jour, Lakhdar Brahimi se rend à Damas pour parler avec Assad qui a élevé la voix à Halfaya en tuant 300 personnes dans une file d'attente pour du pain.

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur le soulèvement en Syrie 2011/12.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues