Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Un écrivain saoudien arrêté pour des Tweets critiques

Le romancier et politologue saoudien de premier plan Turki al-Hamad aurait été arrêté en Arabie Saoudite pour une série de tweets polémiques. L'information a éclaté lundi matin sur Twitter lorsque le journaliste Khaled al Matrafi @Almatrafi a annoncé [en arabe] :

هام : حسب معلوماتي وزير الداخلية السعودي محمد بن نايف أصدر امرا بالقبض على الكاتب تركي الحمد وقبض عليه الان.

@Almatrafi: Important : D'après mes sources, le ministre saoudien de l'Intérieur Mohammed bin Nayef a émis un mandat d'arrêt contre l'écrivain Turki al-Hamad et vient de le faire arrêter.

Le blogueur et journaliste Ahmed al Omran @ahmed a relayé l'information sur son blog Riyadh Bureau en expliquant que l'écrivain a été arrêté pour ses propos sur Twitter :

Al-Hamad, un politologue et romancier, a publié une série de tweets polémiques samedi critiquant les Islamistes qui, a-t-il dit, “nous ont distrait avec des bêtises pour nous faire oublier ce qui est important.” Dans son tweet suivant il a comparé l'islamisme au nazisme. “Mais l'âge du nazisme a disparu depuis longtemps,” ajoutait-il, “et le soleil se lèvera à nouveau.”
Mais le tweet qui a apparemment provoqué la réaction la plus forte des conservateurs sur Twitter était venu plus tôt dans la journée. Il y écrivait : “Notre Prophète est venu rectifier la foi d'Abraham, et maintenant est venu le temps où il nous faut quelqu'un pour rectifier la foi de Mohammed.”

Le tweet [en arabe] incendiaire en question est daté du 22 décembre :

جاء رسولنا الكريم ليصحح عقيدة إبراهيم الخليل، وجاء زمن نحتاج فيه إلى من يصحح عقيدة محمد بن عبدالله..

@TurkiAlHamad: Notre Prophète est venu rectifier la foi d'Abraham, et maintenant est venu le temps où il nous faut quelqu'un pour rectifier la foi de Mohammed.

Sur la twittersphère saoudienne alarmée, l'arrestation a été condamnée comme une atteinte à la liberté d'expression dans le royaume très conservateur, où critiquer la religion, la famille royale et le pouvoir n'est pas toléré. Le mot-clé #اعتقال_تركي_الحمد (#ArrestationDeTurkiHamad) a signalé un mouvement de solidarité autant qu'un débat animé. A ceux qui ont exprimé leur désaccord avec les opinions de Hamad, ‏@abdulazizbulbul a répondu :

C'est votre droit d'être déçu ou de désapprouver, mais le sien d'exprimer ses idées sans être arrêté.

Et @m_alwade a écrit [en arabe] :

#اعتقال_تركي_الحمد لا أتفق مع تركي فيما يقولة ولكن الوقوف في صف المستبد اكثر جرما من تغريدة الحمد.

Je désapprouve la déclaration de Turki, mais être dans la position d'un despote est un crime plus grand que les tweets de #Hamad.

Au moment d'écrire ce billet, on ignore si l'écrivain est en état d'arrestation ou s”il est retenu pour être interrogé par les autorités, selon @fSabouni :

Par rapport au tweet précédent, d'autres sources affirment que Turki Al-Hamad est seulement interrogé sur les tweets et n'a pas été arrêté.

 

Partisan d'un islam libéral Islam, auteur de la trilogie Atyaf al-Aziqah al-Mahjurah (Fantômes de l'allée déserte) dont l'oeuvre a été interdite dans son pays ainsi qu'à Bahreïn et au Koweït, Turki al-Hamad écrit sur les tabous de la société saoudienne et ne craint pas d'évoquer religion, politique et sexualité. De nombreuses fatwas ont été émises contre lui, ce qui ne l'a pas empêché de rester à Riyad après avoir obtenu son doctorat de l'Université de Californie du Sud. Il est un critique impitoyable du pouvoir saoudien et des Islamistes.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues