Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

“Des voix pour la dignité” : des femmes qui ont survécu aux conflits armés en Colombie témoignent

[Les liens conduisent à des pages en espagnol sauf mention contraire] Voix pour la dignité, un projet multimédia du Centre pour une transition judiciaire (ICTJ), raconte l'histoire de Yoladis Zúñiga et Petronila Mendoza, deux femmes colombiennes qui ont fui leur foyer après l'attaque de leur village et l'assassinat de leur mari par des milices paramilitaires. Ce projet initié fin novembre 2012, comporte trois galeries de photos et une vidéo de 22 minutes qui peuvent être intégralement visualisées en ligne.

Marta Martínez, productrice de Voix pour la dignité, a écrit un post en tant qu'auteure invitée sur Witness [en anglais], dans lequel elle fait le bilan de la campagne de 16 jours contre les violences faites aux femmes [en anglais] :

Yoladis Zúñiga et Petronila Mendoza ont survécu à une attaque de paramilitaires de droite lancée sur leurs villages ; ils ont violé les femmes et les jeunes filles, brûlé les maisons et tué des habitants, dont leurs maris. Les deux femmes se sont enfuies avec leurs fils à Baranquilla, une ville de Colombie sur la côte atlantique, rejoignant ainsi les quatre millions de déplacés de la guerre civile.

 

Yoladis Zúñiga

Yoladis Zúñiga. photo de Camilo Aldana pour ICTJ, reproduite avec autorisation.

Marta relaye également le message soutenu par Voix pour la dignité :

On parle beaucoup, au moment où le gouvernement se lance dans une série de négociations avec les guérillas de gauche ou les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) de la possibilité d'une paix durable. L'enquête de l'ICTJ et son expérience antérieure montre qu'on ne peut arriver à une paix durable si l'on assure pas la justice, la reconnaissance des responsabilités et des droits des victimes.

María Camila Moreno dirige le bureau de l'ICTJ en Colombie, elle écrit :

Les victimes ne sont pas des numéros mais des personnes de chair et d'os qui ont une idée très claire de ce que la Colombie doit faire pour leur donner droit à réparation.

Petronila Mendoza

Petronila Mendoza. Photo de Camilo Aldana pour ICTJ, publiée avec autorisation.

Voix pour la dignité porte un regard lucide sur la vie des victimes du conflit armé en Colombie au travers des témoignages poignants de Yoladis et Petronile. Un article de ICTJ sur Voix de dignité ajoute :

Voix de dignité, en racontant les histoires de Yoladis et Petronila, rompt avec le stéréotype des femmes victimes passives des conflits dans les sociétés en transition. Il les présente au contraire comme des héroïnes, militantes actives et leaders.

 

Marta déclare que le but de ce projet multimédia est de rappeler les droits élémentaires de toutes les victimes en Colombie, le droit à la vérité, à la reconnaissance et à la réparation.

 

Voces de Dignidad est disponible en espagnol, et bientôt en arabe.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues