Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les “cousins” de São Tomé-et-Príncipe rassemblent la diaspora autour d'une radio en ligne

Ils disent qu'ils sont “tous cousins” et utilisent des outils en ligne ainsi que les réseaux sociaux pour réunir, par la voie numérique, la diaspora de São Tomé-et-Príncipe éparpillée dans le monde. Global Voices s'est entretenu avec Guedes Machado Medeiros, coordonnateur du groupe informel “Nous sommes tous cousins” (somos todos primos) sur une nouvelle Web-radio, qu'il a lancée le 22 décembre.

Global Voices (GV) : Comment est né le groupe “Nous sommes tous cousins” et quels sont ses objectifs ?

Guedes Medeiros (GM) : le groupe “Nous sommes tous cousins” est né en 2010, il a été dynamisé par l'arrivée de RSTP, acronyme de la radio “Nous sommes tous cousins” qui nous a ouvert de nouvelles perspectives. Notre objectif est la promotion et la vente de notre culture à travers le monde, nous pensons être capable de faire connaître São Tomé-et-Príncipe aux quatre coins du monde. Nous avons pris conscience avec le temps de notre incapacité à offrir au public que nous ciblons un éventail de programmation suffisant ; c'est alors que sont arrivés le groupe et la radio du même nom, animés par une équipe de jeunes étudiants, scientifiques ou littéraires.

Alex Dinho ft WK Produções "Somos Todos Primos T-shirts". Foto partilhada na página de Facebook da Rádio Somos Todos Primos

Alex Dinho WK production “T-shirts Nous sommes tous des cousins”. Photo partagée sur la page Facebook de Radio “Somos Todos Primos”

GV : Pourriez vous nous dire ce que signifie pour vous l'expression “Nous sommes tous cousins” ?

GM : ”Nous sommes tous cousins” (Somos Todos Primos) n'est rien de plus que la réalité de São Tomé-et-Príncipe, un petit pays du point de vue géographique et démographique. Nous avons tous des liens de parenté, traduits par le mot “cousins”. Cette dénomination est la forme que nous avons trouvé la mieux adaptée pour ranimer notre culture. Nous estimons aujourd'hui qu'avec ce projet nous avons apporté de la lumière et de la vie et en conséquence réuni les São-tomenses éparpillés dans le monde.

GV : Une des premières réalisations de votre groupe a été la création d'une communauté en ligne en utilisant la plateforme Ning, à la fin de l'année 2009. Au bout d'un an et demi, ce projet a été enterré, quelle analyse faites vous de cette expérience ?

Guedes Machado Medeiros, natural do distrito de Mé-Zóchi, na Trindade, em São Tomé e Príncipe. Fez o curso técnico de eletrónica e telecomunicações, na Escola Profissional de Braga no ano 2008/2011, e frequentou a Universidade de Minho, no curso de Ciências Políticas.

Guedes Machado Medeiros (24 ans), originaire de Mé-Zóchi, Trindade, à São Tomé-et-Príncipe. Basé actuellement à Londres, il a étudié l'électronique et les télécommunications au Portugal.

GM: La création de ce blog sur la plateforme sociale Ning a été la première réalisation de “Somos todos primos” en tant que marque nationale. A partir de là, on peut dire sans exagérer que ce réseau a été un grand succès et quand la radio est arrivée personne ne s'interrogeait beaucoup avant de comprendre de quoi il s'agissait. Nous devons tout notre succès d'aujourd'hui à ce blog, il faut savoir que la majorité des personnes qui font partie aujourd'hui du projet se sont connues sur la plateforme Ning.

Nous avons du fermer le blog car il nous coûtait 25€ par mois et nous nous sommes rendu compte qu'avec cette somme nous pouvions disposer de quelque chose de plus important que ce que la plateforme Ning pouvait nous offrir. C'est là que nous est venue l'idée de créer notre propre portail.

GV : On peut donc en conclure qu'en dépit de la fermeture de votre portail Ning, vous maintenez votre objectif. Racontez-nous comment est née votre radio ?

GM : Interpellés par cette fermeture, nous avons cherché des alternatives jusqu'au lancement de notre portail officiel. Passionnés par la musique et la promotion des valeurs spécifiques à notre pays, nous avons d'abord créé sur notre vieux blog un “menu Playlist” sur lequel les utilisateurs du blog pouvaient découvrir des musiques en mode “off” au travers de la plateforme Listen2myradio. Nous avons ensuite dépassé ce stade en diffusant une vidéo, enregistrée comme une blague dans ma chambre, où l'on s'amusait à faire des discours, et qui a été publiée sur Youtube.

L'accueil de ceux qui ont vu cette vidéo a été très enthousiaste, certains parmi les plus proches nous ont contactés et poussés à créer une Web radio. Nous avons bien analysé toutes les possibilités et cherché les moyens de réaliser cette idée.

GV : De contacts en contacts, etc….

Oui, c'est de cette manière que nous est arrivé notre génial Hugo Menenez, maître en informatique. Avec son software, deux semaines de recherche ont été suffisants. Dès qu'il a achevé son travail, j'ai reçu la plus belle nouvelle de ma vie, il m'a appelé pour me faire la surprise et m'annoncer que le radio pouvait démarrer. A partir de là, nous avons mis en place l'organisation nécessaire, encore que précaire, nous avons maintenu la radio en ligne avec bien des efforts et du dévouement. Nous étions tous étudiants, vivant dans différentes régions de l'Europe, nous nous sommes manifestés plus fréquemment en fin de semaine, le moment où nous étions le plus disponibles.

"De momento usamos a plataforma Listen2myradio para transmissão da nossa rádio, mas em breve iremos lançar o nosso portal oficial SomosTodosPrimos.net aonde as pessoas poderão gozar e abusar de uma grelha de conteúdos bem diversificado. "

Le nouveau portail officiel accessible sur SomosTodosPrimos.net, radio “qui offre aux auditeurs une grille de programmes très diversifiée”

GV : quel type de contenus et de programmes avez-vous développés depuis votre création ? Comment analysez-vous votre audience ?

GM : Depuis le démarrage de notre activité radio, nous avons réalisée une programmation diversifiée, composée à 90% de variétés musicales. Nous avons, dans de telles conditions, une audience considérable, nous utilisons le réseau social Facebook comme outil de marketing car c'est un outil très efficace. Pour nous permettre de diversifier un peu notre grille de programmation, nous avons mis en place un partenariat avec Rádio Nacional de São Tomé et Príncipe, qui met à notre disposition quelques programmes enregistrés que nous rediffusons. Au chapitre des infos, nous nous attachons à présenter le quotidien d'étudiants originaire de notre pays qui vivent au Portugal ou ailleurs. Nous avons, bien que fonctionnant encore comme des “amateurs”,  des auditeurs un peu partout dans le monde : Russie, Allemagne, Brésil, Portugal, Angleterre, Taiwan, Macao….

GV: Nous avons appris que vous avez des projets plus ambitieux comme par exemple celui de “O Primos TV” (la TV des cousins) que vos auditeurs et ceux qui fréquentent votre page Facebook attendent avec impatience.

Primos TV, brevemente...

Primos TV, prochainement

GM : Nous avons pris conscience de notre capacité à offrir plus que ce que nous faisons actuellement à notre peuple et à tout ceux qui aiment la culture de São Tomé. C'est pour cette raison que nous nous sommes décidés à lancer une TV en ligne, projet qui reste à structurer. Pour des raisons financières, par manque de moyens techniques, il ne nous a pas encore été possible de mettre officiellement en ligne la radio, la boutique en ligne ou la TV en ligne. Mais partout où l'on aime ce que nous faisons, nous avons fonctionné avec ce que nous avions. Nous avons quelques amis qui nous ont aidés, c'est le cas de Mesaro Soares, Ronnie Cabral, le groupe STP Rappers, que l'on peut considérer comme nos sponsors. Nous sommes à la disposition de toute personne qui souhaiterait nous aider ou mieux nous connaître.

GV : Comment expliquez vous la prise de parole des jeunes de São Tomé-et -Príncipe via leur participation active dans les média sociaux ?

GM : Nos jeunes ont évidemment commencé à avoir un meilleur accès à internet. Pour notre pays, dont 75% de la population est jeune, c'est une évolution considérable, nous espérons que l'installation de la fibre optique augmentera encore le nombre des internautes. Pour moi, l'utilisation des médias sociaux est intéressante quand on voit les difficultés de notre pays dans le domaine des télécommunications.

GV : Pour terminer, quel grand message voudriez-vous envoyer aux jeunes de São Tomé-et-Príncipe et du monde entier?

GM: Je dirais, pour faire court, les jeunes sont le futur d'un pays, et en tant que jeunes nous devons voir loin et grand, et surtout faire en sorte que la peur ne commande pas nos actions. Notre futur sera le résultat de ce que nous, les jeunes, faisons ici et maintenant !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.