Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Quelque chose de Mai 68 dans une université russe

Le mois dernier, le 18 décembre, les étudiants de l'université publique de commerce et d'économie de Russie [en russe] (RSUTE ou Russian State University of Trade and Economics en anglais) ont entamé une grève et ont bloqué l'accès de la porte principale de leur université. La controverse concernait Serguei Baburin, recteur de l'université, qui a récemment été démis de ses fonctions et dont la longue histoire d'activités politiques a empiété sur sa carrière universitaire. En décembre 2011, il est devenu le leader d'une nouvelle coalition politique : l'Union russe nationale, une entité nationaliste qui a pour objectif de défier “le parti du pouvoir”, Russie unie. Le 4 novembre 2012, Barburin et ses camarades ont participé à une parade nationaliste de grande ampleur pendant la Journée de l'unité à Moscou, où il a été honoré par les organisateurs.

Pour les étudiants, cependant, le problème était ailleurs. Suite à la démission de Barburin, les autorités ont affirmé que les performances de RSUTE étaient inférieures à la moyenne et ont annoncé sa fusion avec une institution plus petite, l'Université publique d'économie de Plekhanov (aussi connu sous le nom de Pleshka ou Plekahnovka) qui comprend seulement 17 000 étudiants, alors que RSUTE en compte 75 000 (éparpillés sur de nombreux campus).

Les étudiants ont eu recours à la l'obstruction durant les récents troubles à l'université. Capture d'écran du 6 janvier 2013, date du Tweet: 26 Décembre 2012.

S'exprimant sur les médias sociaux en ligne, les étudiants ont comparé la fusion avec les raids d'entreprises, qui ont à une époque fait partie du paysage de l'économie post-communiste de la Russie.

Le 21 décembre dernier, un modérateur de la communauté de RSUTE sur Facebook a écrit [en russe] :

Нет окупации и рейдерскому захвату РГТЭУ!

Non à l'occupation et à l'usurpation de RSUTE !

Sur Facebook, Volodar Kogonitzky a résumé les conséquences de la grève et a appelé au rassemblement [en russe] :

Охрану полностью заменили (новым ЧОП), забостовка свёрнута, многих студентов запугали отчислениями, нескольких преподователей уволилил своими распоряжением и.о Шкляев А. [...] Бубурин С.Н. находится в больнице, на него обещали завести уголовное дело, под любым предлогом, если будет продолжать упираться. (Граждане хватит пресмыкаться, боритесь за свои права, вставайте!!!)

Les gardes [de l'université] ont été remplacés (par de nouveaux gardes privés), de nombreux étudiants ont eu peur d'être exclus, de nombreux enseignants ont été renvoyés sur instruction du recteur par intérim Shklyayev. [...] Baburin se trouve maintenant à l'hôpital et des poursuites pénales seront lancées s'il continue à s'entêter. (Citoyens, arrêtez de pleurnicher et battez-vous pour vos droits. Levez-vous !!!).

RSUTE est pour les étudiants plus qu'un lieu d'étude. L'université fait partie de leur vie et représente le symbole de leur futur. Un autre membre de la communauté, Elmira Dzhantemirova, a personnifié ses espoirs dans un post sur Facebook [en russe].

РГТЭУ – для меня и многих кто учился там, стал по сути семейным ВУЗом.
Конечно, там были и свои проблемы, а также и свои успехи. Но, то что происходит сейчас, похоже на рейдерский захват, нарушаются права и законы, куда же смотрят Президент и Премьер министр?

Этот университет выпустил многих специалистов, достигших не малых высот в различных сферах. А также выпускал специалистов, простых тружеников, дипломы которых имели не последнее значение! А что теперь???
Кто дал право этим чиновничкам распоряжаться судьбами людей!!!! Это что, за “властители судеб???”

Pour moi et les nombreux autres étudiants qui ont étudié ici, RSUTE est devenue une école de famille.

Bien sûr, l'université a ses avantages et ses inconvénients, mais ce qui se passe ressemble à un raid d'entreprise, cela n'a pas l'air légal et je me demande comme cela se fait-il que le président (Poutine) et le Premier ministre (Medvedev) ne voient rien.

De nombreux spécialistes ont obtenu leur diplôme ici et ont fait carrière dans des domaines tous différents. [L'université] a aussi formé [d'autres sortes de] spécialistes [ainsi que] de simples ouvriers dont les diplômes n'avaient pas moins de valeur ! Et maintenant ? Qui a donné à ces bureaucrates le droit de gérer la vie des autres !! Sont-ils les “spécialistes du destin” ??

Certains étudiants ont tenté de mobiliser des soutiens pour Barburin sur Twitter en partageant le hashtag #BaburinMonRecteur (#БабуринМойРектор). Pendant les occupations de nuit, certains participants ont aussi chanté des chansons, comme  Dmitriyev Artem le raconte sur Twitter :

@Alla_Mit@verbizkaja ))))))))) энергеты подпевали песню о реорганизации))) ночь#РГТЭУ

@Alla_Mit @verbizkaja ))))))))) Les étudiants plein d'énergie chantaient le refrain d'une chanson sur la réorganisation. nuit#RSUTE.

Du jour au lendemain, RSUTE est devenu un symbole d'une tradition d'éducation.

Le 27 décembre, la grève a cessé. On a promis aux étudiants les mêmes conditions d'étude qu'auparavant et les enseignants ont obtenu la garantie de ne pas être maltraités.  Le principal résultat des mouvements sociaux de 1968 [fr] a été un nouvel intérêt pour la défense par l'action des droits des citoyens. Cette période de l'Histoire a beaucoup marqué les esprits. La Russie serait-elle au bord de sa propre révolution culturelle ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.