Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Cuba : Réactions aux accusations d’Esperanza Aguirre, politicienne madrilène

[Les liens de ce billet renvoient vers des pages web en espagnol.]

Peu avant la fin de l’année 2012, Esperanza Aguirre, présidente de la section madrilène du Parti populaire, a déclaré au journal espagnol ABC qu’elle ne reconnaissait « aucune justice sur l’île de Cuba » et a qualifié de « torture » le temps passé en détention par Angel Carromero, sous-secrétaire de la section jeunesse du parti, condamné à La Havane à quatre ans de prison pour « homicide involontaire » ayant coûté la vie aux opposants cubains Oswaldo Payá et Harold Cepero.

Dans un article, publié sur le portail espagnol Cubainformación, José Manzaneda explique :

José María Viñals, du cabinet d’avocats Lupicinio, qui s’est chargé de la défense de Carromero avec un groupe d’avocats cubains, a affirmé que l’accusé « ne s’est pas plaint de son traitement (en prison) » et que « les avocats cubains et moi-même (…) avons pu travailler de manière indépendante ». Le consul d’Espagne à Cuba, Tomás Rodríguez Pantoja, avait qualifié la procédure, tenue dans la ville de Bayamo, de « correcte », « honnête » et « impeccable en termes de procédure ».

Pour sa part, le blogueur cubain Iroel Sánchez, auteur de La Pupila Insomne, avait souligné :

Aguirre a publié un article attaquant le gouvernement cubain dans le journal madrilène ABC, dans le même style injurieux que lorsqu’elle avait traité les Indignés espagnols de « mafieux et casseurs ».

Dans La isla desconocida, l’intellectuel cubain Enrique Ubieta considère qu’Angel Carromero « obtiendra la liberté surveillée ou la détention à domicile » et sa condamnation sera « réduite à une simple formalité ». Toutefois, il y a de quoi s’interroger sur « la stratégie […] à long terme : Est-ce que le Parti populaire fermera les yeux sur ses délits pour le recycler dans l’arène politique espagnole ? »

Certains blogs publient des caricatures d’Esperanza Aguirre, d’autres critiquent sa gestion de la communauté autonome de Madrid :

Esperanza Aguirre. Foto tomada de Wikimedia Commons bajo Licencia CC 2.0 Genérico.

Esperanza Aguirre. Photo publiée par Wikimedia Commons, licence CC 2.0 générale.

Je répète ma question : Qui est cette Esperanza Aguirre ? La même personne qui, une fois élue à la présidence de la communauté autonome de Madrid, a annulé la gratuité du vaccin contre le pneumocoque, et d’autres. Sous son mandat, les Madrilènes ont assisté à la privatisation d’une grande partie du système de santé et à la dégradation progressive des prestations sanitaires publiques.

Angel Carromero est arrivé à Madrid samedi 29 décembre, dans le cadre d’un accord signé en 1998 entre les deux États qui permet aux détenus de purger les peines pénales dans leur pays d’origine.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.