Le 23 décembre, les autorités mauritaniennes ont arrêté 16 enseignants qui avaient apostrophé le ministre de l'Education pour protester contre leur mutation arbitraire dans des écoles reculées, où ils auraient été affectés en raison de leur participation aux manifestations de l'année dernière. La police a envoyé ces enseignants dans ses différents bureaux à Nouakchott. Mohamed Salem, un journaliste, commente sur Twitter :

 يجدد نظام العقيد ولد باهية اعتقال 16 أستاذا من خيرة أساتذة موريتانيا لأنهم طالبوا برفع الظلم

@medsa20 : Le régime d'Ould Bahia arrête à nouveau 16 des meilleurs enseignants de Mauritanie car ils ont exigé une fin à l'injustice.