Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une bataille de boules de neige peut-elle menacer le pouvoir russe ?

L'expression “flashmob” (ou mobilisation éclair) a fait son apparition en 2003, pour désigner un groupe d'individus qui exécutent ensemble une action publique apparemment spontanée, en fait préparée. Depuis, les flash-mobs font partie intégrante de la culture internet, pour la simple raison qu'internet est le moyen le plus simple d'en organiser.

Les premières flashmobs russes ont eu lieu il y a dix ans, dans la foulée de celles des USA et d'Europe, et ont été organisées sur LiveJournal [en russe]. De nos jours, il est évidemment plus aisé d'utiliser des médias sociaux comme Facebook et Twitter. C'est la voie suivie par les organisateurs de la flashmob “Bataille de boules de neige” du 6 novembre 2013 à St. Pétersbourg, qui ont monté un groupe VKontakte [en russe] pour en donner les détails. Un millier de personnes avaient l'intention de participer à l'événement. Après s'être réunies, les deux équipes, les “Chapeaux Noirs” et les “Chapeaux Colorés”, devaient :

С места предварительной встречи команды идут на поле битвы (его расположение не будет опубликовано в интернете, узнаете лишь на точке сбора), ждут 14 часов 30 минут, встают стенка на стенку [...] ну а дальше всё зависит от вас. Или кто-то ест снег из ваших рук, либо вы едите его сами. =)

Partant du lieu de rassemblement, aller à pied au champ de bataille (sa localisation ne sera pas publiée sur internet, vous ne la connaîtrez qu'au point de ralliement), attendre 14 heures 30, s'aligner face à face [...] et le reste dépend de vous. Soit vous faites manger de la neige à quelqu'un, ou c'est vous-mêmes qui en mangez. =)

Le groupe VKontakte Bataille de boules de neige. Capture d'écran du 7 janvier 2013.

Le champ de bataille s'est avéré être le Champ de Mars, une place historique au centre de la ville. Or à leur arrivée, les participants sont tombés sur une patrouille de police, qui leur a ordonné de se disperser. Selon un site internet d'informations locales [en russe], les organisateurs avaient tenté, sans succès, d'obtenir une autorisation en bonne et due forme pour l'événement. Là, ils enfreignaient la loi en tenant une réunion publique “non autorisée” leur ont dit les policiers, et pire :

Никакой снежной битвы здесь не будет, по той простой причине, как я сказал, что это является правонарушением и мы, как сотрудники полиции, обязаны данное правонарушение пресекать.

Il n'y aura ici aucune bataille de boules de neige, pour la simple raison, comme je vous l'ai dit, que c'est une infraction à la loi et que nous, personnels de police, avons l'obligation d'empêcher ladite infraction.

Alors que l'assistance se dispersait dans la mauvaise humeur, plusieurs personnes ont été interpellées. Une vidéo [en russe] d'un policier tançant au mégaphone un auditoire d'adolescents s'est vite retrouvée sur YouTube, et l'information a gagné Twitter et LiveJournal.

Un policier s'adresse à un groupe de flash-mobeurs. Capture d'écran de YouTube. 7 janvier 2013

L'utilisateur de LiveJournal axelus a publié un bref récit [en russe] des événements sur ru_marazm [en russe] (ru_bêtise, une communauté de LiveJournal dédiée au sottisier de l'actualité russe), où son texte a rapidement suscité la discussion et compte déjà près de mille commentaires. Des blogueurs ont fait remarquer que le Champ de Mars n'était pas un lieu approprié pour quelque bataille de boules de neige que ce soit, car [en russe] :

на марсовом поле? где захоронения с войн? они что не из Питера эти флэшмобщики? кто же на кладбищах играется? разве только полные идиоты или провокаторы

sur le champ de mars ? où il y a les sépultures des guerres ? ils ne sont pas de Piter ces flashmobeurs ? qui va s'amuser dans les cimetières ? peut-être des idiots complets ou des provocateurs

S'il y a bien des tombes et des stèles sur cette place, l'appeler cimetière est exagéré.

D'autres ont plaisanté [en russe] sur les motifs de la dispersion :

– а вдруг они слепят снежного Гитлера?

– Хуже. Вдруг они слепят снежного Путина, а потом, кто-нибудь, не дай боже, отломает ему голову.

– et s'ils sculptent un Hitler de neige ?

– Pire. Et s'ils sculptent un Poutine de neige, et que quelqu'un, à dieu ne plaise, lui dégomme la tête.

Le gourou de la communication politique Gleb Pavlovsky, s'est étranglé [en russe] sur Facebook :

Арест за снежки – это даже не Сталин. Со времён придурка императора Павла такого не было! Что за мрачный кретин у нас правит северной столицей?

Arrestation pour des boules de neige – même Staline ne l'a pas fait. Il n'y a rien eu de tel depuis l'époque du tzar imbécile Paul ! Quel est le sombre crétin qui gouverne la capitale du nord ?

A l'autre extrémité, le conseiller municipal de Moscou et membre du Conseil de Coordination de l'Opposition Max Katz a fait preuve de plus d'optimisme [en russe] :

Каждая такая история это шаг к десакрализации власти, к пониманию, что никаких там ужасов нет и что ты можешь и должен идти в политику чтобы всю эту шваль оттуда выкинуть.

Chaque histoire de cette sorte est un pas vers la désacralisation du pouvoir, vers la compréhension qu'il n'y a rien là pour effrayer, et qu'il faut entrer en politique pour virer toute cette racaille.

Il ne manque certes pas d'affaires comme celle-ci. Pas plus tard que l'été dernier, il y a eu un incident similaire [en russe] au même endroit : cette fois, les flashmobeurs dispersés et gardés à vue projetaient une bataille de polochons. Il semble bien que certains bureaucrates soient déstabilisés par les manifestations instantanées. Selon une blague Twitter actuelle [en russe] :

сегодня ты играешь в снежки – а завтра свергнешь Путина и конституционный строй!

Aujourd'hui tu joues aux boules de neige, et demain tu vas renverser Poutine et l'ordre constitutionnel !

Il pourrait y avoir une once de vérité derrière le sarcasme. Après tout, si les gens peuvent s'auto-organiser pour une bataille de polochons, qu'est-ce qui pourrait les arrêter sur le chemin d'une opération plus sérieuse ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.