Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

‘Voyager en emportant la nounou', des conseils qui font polémique au Brésil

C'est la période des vacances au Brésil. Les enfants n'ont pas classe et les parents cherchent des moyens pour les distraire. Récemment, un blog [en portugais] Viajando com Filhos (Voyager avec des enfants) a publié un article présentant de soi-disant conseils pratiques pour les familles voyageant avec leurs nounous. Cet article a fait le buzz, non pas à cause de son utilité, mais parce qu'il était purement et simplement plein de préjugés.

 Em outras oportunidades em que vc quer que ela [a babá] coma antes porque o restaurante é caro ou porque vão outros casais vc pode dizer problemas, tipo assim, “hj vamos a um restaurante com a comidas muito diferentes que vai demorar ou muito caro e etc, então vamos passar pra vc comer em algum lugar, vc prefere pizza ou Mc Donals”, porque, lembre-se ela está trabalhando.

Il y aura des moments où vous souhaiterez qu'elle [la nounou] mange avant parce que le restaurant est cher ou parce que d'autres couples vous accompagneront. Vous pouvez expliquer les choses comme ça :” la nourriture du restaurant où nous allons aujourd'hui est très différente, ça va durer longtemps, ou c'est trop cher…etc. On va donc te déposer quelque part où tu puisses manger, tu préfères une pizza ou un Mac Do?”, parce que vous devez garder en tête qu'elle est en train de travailler.

Entre la croissance économique et l'avènement de la classe moyenne ‘C‘ [en anglais], la société brésilienne est en voie de transition pour ce qui concerne le travail domestique. Nous avons déjà écrit sur ces emplois et leurs liens avec des questions comme l'intégraion sociale, les mauvaises conditions de travail, les hiérarchies sociales, les inégalités entre les hommes et les femmes, et l'amélioration du statut des femmes. Blogueiras Feministas [portugais], un blog féministe, a publié cette réaction :

A mulher que escreveu esse post não é a única que pensa dessa maneira, portanto, não adianta culpar e crucificar apenas essa pessoa. As relações com trabalhadores domésticos no Brasil tem estreita relação com nosso passado escravocrata. Assim como ela, há muitos homens e mulheres brasileiros que encaram os trabalhadores domésticos como pessoas que devem ter gratidão por estarem empregadas e por terem a chance de conviver com uma família de classe social alta. Isso, quando não os tratam como bens da família, sem permitir qualquer tipo de vida particular.

La femme qui a écrit cet article n'est pas la seule à penser comme ça, c'est pourquoi ça ne sert à rien de la culpabiliser et de la crucifier. Les relations avec les employés de maison au Brésil ont un lien étroit avec notre passé esclavagiste. Comme le dit l'auteur, il y a beaucoup de femmes et d'hommes brésiliens qui considèrent les employés de maison comme des personnes qui doivent leur être reconnaissantes de les avoir embauchés et d'avoir eu la chance de vivre avec une famille de classe sociale élevée. Sans parler de ceux qui sont traités comme des biens de la famille, interdits d'avoir une vie privée.

S'attachant à la question des nounous voyageant avec leurs employeurs, Blogueiras Feministas ajoute :

Trabalhadores que viajam a serviço recebem hora extra, diária para alimentação, transporte e não estão à serviço 24 horas por dia. Por que um trabalhador doméstico não estaria submetido as mesmas regras?

Les employés qui voyagent pour le travail perçoivent des heures supplémentaires, des indemnités journalières pour la nourriture, le transport, et ne sont pas en service 24H sur 24. Pourquoi les employés de maison ne seraient-ils pas soumis aux mêmes règles?

Rélféchissant sur le rôle des parents et le débat sur les “hauts revenus” des employés de maison, Blogueiras Feministas écrit :

Questiona-se não só o valor pago para babás e diaristas, um trabalho menosprezado, não intelectual e majoritariamente feminino, como também questiona-se a maneira que cada mulher exerce a sua maternidade. Como se “cuidar das crianças” fosse apenas sua responsabilidade e o companheiro não tivesse nenhuma participação nessa relação. Perdem patroas e empregadas. Perdem as mulheres como um todo, quando não entendemos que o exercício das funções internas e domésticas são responsabilidade de todos os membros da família, independente do gênero.

Cela pose la question non seulement du montant du salaire des nounous et des bonnes, un travail méprisé, qui n'est pas intellectuel, et majoritairement féminin, mais aussi la façon donc chaque femme vit sa maternité. Comme si “s'occuper des enfants” ne relevait que de la responsabilité des femmes et comme si le compagnon n'avait aucun rôle à jouer. Les employeurs et les employés y perdent tous deux. L'ensemble des femmes y perd, quand nous ne voulons pas comprendre que les tâches internes et domestiques sont de la responsabilité de tous les membres de la famille, indépendamment du genre.

Ana Teresa Fernandez's sculptural instalation: "Carry On"

Installation de Ana Teresa Fernandez “Carry On” reproduite avec sa permission. “A travers cette installation, [Ana Teresa] Fernandez dresse une métaphore des immigrés dans notre société qui assument sans faire de bruit les lourdes tâches de service et de nettoyage”.

Dans une autre réaction, BiDê Brasil [pt], un blog féministe et socialiste, écrit :

Como disse no começo do texto não acho ser possível uma mãe dar conta de ser mãe, trabalhar, estudar e – no meu caso – militar. Não dá para dar conta, é extenuante, mas uma coisa é você saber quais são os flancos importantes para dividir o bem estar da criança e outra é delegar completamente a criação dos filhos para outrém.

Comme je le disais, je ne crois pas qu'il soit possible pour une mère d'être mère, de travailler, d'étudier, et -dans mon cas- de militer. On ne se rend pas compte, c'est exténuant, mais c'est une chose de savoir quelles sont les tâches importantes à partager pour le bien-être de l'enfant, c'est autre chose de déléguer complètement l'éducation des enfants à quelqu'un d'autre.

Et elle ajoute qu'il y a un autre débat à avoir sur les aides publiques mises en place par l'Etat, comme les espaces publics et les bibliothèques. Un autre débat encore sur la charge de travail et le temps libre pour que les hommes et les femmes puissent avoir du temps pour eux-mêmes. Mais rien ne justifie de traiter les nounous comme des biens matériels.

Mas isso não justifica tratar alguém que te ajude como se fosse um “item” da bagagem a se levar nas férias ou nas viagens.

Mais ceci ne justifie pas de traiter quelqu'un qui t'aide comme un bagage à emporter en vacances ou en voyage.

Ces réactions et d'autres ont provoqué le retrait de l'article, comme le message d'annulation l'explique:

Prezados leitores, sentimos muito que o texto do post “Viagem Levando Babás” tenha ofendido tanta gente. O objetivo do nosso blog nunca foi ofender ninguém e, por causa disso, retiramos o post do ar. Considerando o feedback de todos, a partir de agora teremos mais cuidado com o conteúdo publicado no blog.

Chers lecteurs, nous sommes désolés que l'article “Viagem Levando Babás” (Voyager en emportant la nounou) ait offensé autant de gens. L'objectif de notre blog n'a jamais été d'offenser qui que ce soit, et c'est pourquoi nous retirons l'article. Prenant en compte les remarques de tout le monde, à partir de maintenant nous ferons beaucoup plus attention au contenu publié sur le blog.

Classe Média Sofre [portugais], une page Tumblr qui “stimule l'auto-dérision” à partir d’histoires de la classe moyenne [en portugais] et sur les mesquineries propres aux Brésiliens a posté un lien vers ce blog, qui a été à l'origine des discussions. Mais plus tard le site a aussi publié une critique vis-à-vis de certaines des réactions.

mas é impressionante a facilidade com a qual pessoas que nem a conhecem já assumem imediatamente uma posição de superioridade moral e se arrogam o direito de fazer comentários fortíssimos que não se justificam (…)

mais c'est impressionnant de voir la facilité avec laquelle des personnes qui ne la [l'auteur du blog] connaissent pas prennent immédiatement une position de supériorité morale et s'arrogent le droit de faire des commentaires qui ne se justifient pas (…)

Frappant avec un gant de velours, la page Tumblr affirme:

jogar pedra na moça sem-noção que viaja com babás é a melhor maneira de não pensar na maneira como você trata seu porteiro.

jeter la pierre à la fille ignorante qui voyage avec les nounous est le meilleur moyen de ne pas penser à la façon dont vous traitez votre concierge.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues