Une initiative en ligne contre les manipulations des média [en macédonien] commises par l'Agence d'Informations Macédonienne (MIA) officielle, demande aux citoyens d'exprimer leur mécontentement en envoyant des emails à celle-ci. L'opération a été déclenchée par le dernier exemple de déformation flagrante [en anglais], quand un correspondant de la MIA a faussé la déclaration du diplomate américain Philip Reeker, où celui-ci disait déception envers les leaders des Balkans, la faisant apparaître comme se référant à l'opposition macédonienne. Reeker a rejeté ces affirmations dans une déclaration [en macédonien] au portail critique Libertas, expliquant qu'il faisait allusion aux dirigeants effectivement au pouvoir et qui font régresser la démocratie. Libertas affirme également que ni le gouvernement, ni la MIA n'ont souhaité apporter ultérieurement de commentaire.