Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Des dictionnaires parlants pour les langues indigènes

Rising Voices Cet article est publié sur Rising Voices, un site de Global Voices dédié à la formation aux blogs et médias personnels dans des lieux ou pays où il est difficile d'y avoir accès. Tous les billets

Entre le 7 et le 11 janvier 2013, douze promoteurs des langues indigènes ont convergé à la bibliothèque de Santiago au Chili, depuis toute l'Amérique latine, afin d'explorer le rôle central que peuvent occuper les technologies numériques dans la description et la renaissance de leurs langues natives, dans le cadre de l'atelier “Enduring Voices”.

Cet atelier organisé et parrainé par le projet Enduring Voices, fruit d'une collaboration entre le Living Tongues Institute et la National Geographic Society, a permis à ses participants de bénéficier d'une formation sur l'utilisation des outils numériques dans leur travail. L'un des participants, Rising Voices, a pour sa part animé un atelier sur l'utilisation des médias citoyens dans la promotion de l'utilisation des langues indigènes en ligne.

La principale activité de l'atelier a consisté à créer des Dictionnaires parlants. Cette plate-forme offre un dictionnaire en ligne multilingue interrogeable et contenant des clips audio enregistrés par des défenseurs de la langue collaborant actuellement actuellement avec le Living Tongues Institute.

Chacun des participants a reçu un Kit technologique adapté à leurs besoins actuels. Certains parmi eux ont reçu des ordinateurs portables, des enregistreurs audio-numériques, des appareils vidéo numériques, des trépieds, des casques avec atténuateur de bruit ainsi que des disques durs externes pour les besoins de leurs projets.

Participants recevant leurs kits technologiques.

L'instrument qui a joué le rôle le plus important dans la création du dictionnaire parlant était toutefois l'enregistreur audio. Chaque participant avait ainsi la possibilité d'enregistrer des clips audio en qualité numérique supérieure, pour les éditer ensuite à l'aide de logiciels libres comme Audacity. Les clips ainsi créés ont été indexés et transférés sur un serveur hébergé par l'université de Swarthmore, où ils ont intégré la base de données consignant le mot dans les langues indigènes, en anglais et en espagnol.

Espíritu Bautista et son fils Elmo enregistrant des clips audio de mots dans leur langue native, le Yanesha, pratiqué dans la région centrale de l'Amazone au Pérou.

L'atelier a donné lieu à neuf dictionnaires parlants supplémentaires, dans des langues comme le Mapudungun, Tsesungun, le Quechua Chanca, le Yanesha, le Miahuatec Zapoteco, le Mazahua, le Mam, le Pipil, le Besiro, et a permis d'enrichir un disctionnaire existant de la langue Ishír (Chamacoco).

Chaque participant est retourné dans sa communauté locale, doté des outils et des connaissances lui permettant de continuer à enrichir les dictionnaires parlants de nouveaux mots, munis du mandat d'explorer les meilleurs moyens de les exploiter dans les communautés.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues