Le blog Jolome News informe que la Fédération internationale des journalistes dénonce la condamnation de Mme Berthe Cakpossa, directrice de la chaîne de télévision privée Canal 3, à trois mois de prison ferme pour offense au chef de l’Etat Boni Yayi et à une amende de 500.000 francs CFA (équivalent de 1000 USD) ainsi qu'à verser un franc symbolique en guise de dommages et intérêts au chef de l’Etat. Cette chaîne avait diffusé une conférence de presse de Me Lionel Agbo, ancien conseiller technique du chef de l’Etat, qui accusait des proches du président. Le blog ajoute :

Ce n’est pas le rôle de la presse de censurer l’expression des acteurs politiques en démocratie.