En “l'honneur” de Wildan Yani Ashari, hacker qui a été arrêté récemment pour avoir piraté le site du Président indonésien, de nombreux pirates se sont attaqués à des sites indonésiens. Enricko Lukman traduit le message qui apparaît sur les sites en question :

… à l'inverse des politiciens corrompus, les pirates ne devraient pas être arrêtés. Leur seul but est de démontrer la vulnérabilité des systèmes [informatiques] du gouvernement, afin qu'ils puissent être mieux protégés contre de futures attaques.