Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Hispaniques au premier plan lors de l'investiture d'Obama

Ce 21 janvier 2013, lors de la prise de fonction du président américain Barack Obama, un discours passionné a laissé présager la teneur de son administration pour les années à venir. Plaidant en faveur de thèmes tels que la légalité du mariage de couples du même sexe et l'inversion des effets du changement climatique, le président a également mis l'accent sur la réforme de l'immigration et sur un soutien inconditionnel aux jeunes immigrants, thèmes chers aux “Latinos”. Deux personnalités d'origine hispanique, Sonia Sotomayor et Richard Blanco [en anglais], jouèrent par ailleurs un rôle important durant la cérémonie.

Devant près de 500.000 personnes se tenant aux abords du Capitole à Washington D.C., le vice-président Joe Biden fut le premier à prêter serment devant la juge de la Cour Suprême Sonia Sotomayor, d'origine portoricaine et première “latina” à s’acquitter de cette tâche. Après le serment et le discours du président Obama, le poète cubain-américain Richard Blanco entra en scène pour déclamer son poème “One Today” [en anglais] (“Un aujourd'hui”). La présence de Blanco durant l'investiture revêt une signification particulière, dans la mesure où il est le premier poète jeune, immigrant, latino et homosexuel à inaugurer une présidence aux Etats-Unis. De tels critères font de Blanco une figure incarnant à lui-seul les quatre groupes électoraux qui conduisirent Obama à pouvoir renouveler son mandat présidentiel..

La touche latina se poursuivit lors de célébrations en l'honneur du président, ainsi que le veut la coutume. Ainsi, près de cinq troupes latinas participèrent aux défilés qui suivirent l'investiture. Rappelant les invités latinos participant aux célébrations, le blog InmigranteTV [en espagnol] mentionna aussi l'importance du vote latino et de l'engagement d'Obama envers ce segment électoral :

Las celebraciones previas a la segunda investidura presidencial de Barack Obama arrancaron con el “Latino Inaugural 2013″, que reunió en la capital a estrellas de la talla de Eva Longoria, Maná y Marc Anthony, desde el pasado sábado. A Longoria y Anthony les acompañaron destacados músicos e intérpretes como José Feliciano, Chita Rivera, Rita Moreno y el español Antonio Banderas…Los latinos, que dieron un rotundo apoyo del 70% a Obama en las elecciones de noviembre pasado, se dieron cita en la capital para festejar la victoria, pero también para recordar al presidente reelecto sus compromisos con una comunidad que, por segunda vez, ha depositado sus esperanzas en él.

Les célébrations précédant la seconde investiture de Barack Obama s'amorcèrent samedi dernier avec le “Latino Inaugural 2013″, réunissant dans la capitale des stars telles que Eva Longoria, Maná ou encore Mark Anthony. E. Longoria et Anthony étaient accompagnés de musiciens accomplis et d'interprètes tels que José Feliciano, Chita Rivera, Rita Moreno et l'Espagnol Antonio Banderas… Les Latinos, qui donnèrent à Obama en novembre 2012 un soutien massif de 70%, ont certes rejoint la capitale pour célébrer la victoire, mais aussi pour rappeler au bon souvenir du président ses engagements envers une communauté qui, pour la seconde fois, a placé ses espoirs en lui.

Sur Twitter figurent d'innombrables commentaires concernant l'investiture. Selon l'utilisateur fchague (@fchague), le nombre de tweets dépassa la barre du million :

@fchague: La toma de posesión de Obama genera 1,1 millones de ‘tuits’ http://j.mp/Wd6VEH

@fchague : la prise de fonction d'Obama a généré 1,1 millons de tweets http://j.mp/Wd6VEH

Sandra Borda (@sandraborda) souhaite un bon départ à la nouvelle ère Obama :

@sandraborda:  Obama entro con toda este año:está buscando aumentar las restricciones en posesión de armas y ahora le va a pegar al tema migratorio.

@sandraborda: Obama y est allé fort cette année : il cherche à renforcer les restrictions sur la détention d'armes et touche maintenant au thème de l'immigration.

Manuel Rodríguez B (@manuel_rodb) célèbre aussi les détails du discours :

@manuel_rodb: No hay mayor amenaza sobre la humanidad que el cambio climático. De allí la importancia del anuncio de Obama de combatirlo, en su posesión.

@manuel_rodb : Il n'y a pas de plus grande menace pour l'humanité que le changement climatique. D'où l'importance de l'annonce d'Obama, lors de son investiture, de le combattre.

Efraín Frausto (@efrainfrausto) célèbre aussi l'importance des Latinos lors de la prise de fonction :

@efrainfrausto: Ayer en la toma de posesión de Obama se dio mucha relevancia a los latinos, afroamericanos y homosexuales en las decisiones gubernamentales.

@efrainfrausto : Hier, lors de la l'investiture, les Latinos, les Afro-Américains et les homosexuels se vont vus attribuer un rôle significatif dans les décisions gouvernementales.

Natalia Springer (@nataliaspringer) attend des résultats concrets :

@nataliaspringer: Muchos latinos en la ceremonia de posesión de Obama. Que se pase de los gestos a los hechos en favor de una minoría discriminada!

@nataliaspringer : Beaucoup de Latinos à la cérémonie d'investiture d'Obama. Espérons que l'on passe des paroles aux actes en faveur d'une minorité discriminée !

Il a été rapporté que l'interprétation de l'hymne national, dont s'est chargée Beyoncé, fut chantée durant l'investiture en play-back, ce qui a déclenché des commentaires parmi les Latinos. Le trait d'humour revient à El Mono Sanchez (@elmonitosanchez), qui a rapproché cela de ce qui s'était passé en 2012 avec Shakira et son faux-pas en interprétant l'hymne colombien lors du Sommet des Amériques à Carthagène (Colombie).

@elmonitosanchez: Pregunta estúpida…será que a Obama le afecta que el himno lo canten con “doblaje” en su posesión? Al menos no le cantaron a Ublime!

@elmonitosanchez : Question idiote… Est-ce qu'Obama se soucie que l'hymne soit chanté en play-back lors de son investiture ? Au moins, ils n'ont pas chanté Ublime ! [Ce néologisme 'Ublime' renvoie à l'anecdote de Shakira chantant par erreur "la liberté d'Ublime" ("libertad de Ublime") plutôt que la "liberté sublime" ("la libertad sublime") des paroles de l'hymne colombien. Les réseaux sociaux latinos se sont alors emparés avec humour de cette erreur mineure.]

El Chigüire Bipolar (@ChiguireBipolar) commenta lui aussi :

@ChiguireBipolar: Obviamente, suena es “Single Ladies” RT @CochinoPop: ¿Dobló Beyonce el Himno de EEUU en la toma de posesión de Obama? > http://ow.ly/h28Ip

@ChiguireBipolar: Bien sûr, la musique de fond est “Single Ladies” [chanson de Beyoncé, littérallement "les femmes célibataires"]

Juan Pablo Cuevas (@mistercaves) fait part de son étonnement :

@mistercaves: Me cuesta trabajo pensar que Beyoncé “dobló” en la posesión de Obama… :0

@mistercaves: J'ai du mal à me figurer que Beyoncé ait chanté “en play-back” pendant la prise de fonction d'Obama… :0

Voici quelques photos prises par l'auteur lors de l'investiture :

La seguridad se desplegó a varios metros a la redonda

Le périmètre de sécurité était renforcé tout autour.

Le public se presse autour du Capitole.

Une invitation à sièger dans les sections proches de la tribune présidentielle.

Le cortège accompagnant le président Obama.

Le président Barack Obama s'adressant à la population durant son investiture. Extrait de YouTube.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.