Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Equateur : l'humour politique en période électorale

[Sauf mention contraire, les liens renvoient vers des pages en espagnol]

La période électorale en Equateur est vécue d'une façon bien particulière. Certes, les autobus de campagne électorale sont mobilisés et les débats entre candidats à la présidence du pays (dont les élections sont prévues pour le 17 février 2013) se préparent, mais l'humour et la satire ont aussi la part belle.

Les journaux tels que La República, Diario Hoy et Expreso ont signalé que le Conseil National Electoral (Consejo Nacional Electoral ou CNE) avait décidé de censurer la vidéo “La Feriatta”, après que le directeur national du mouvement CREO (‘J'y crois', accrononyme du mouvement Creando Oportunidades, ‘Créer des opportunités') ait attaqué en diffamation le candidat à la présidence Guillermo Lasso, dénonçant une campagne malhonnête. Le CNE a également interdit la diffusion de la vidéo “El reyecito y su corte” (“Le roitelet et sa cour”), considérée comme une attaque envers Rafael Correa, l'actuel président-candidat équatorien.

La vidéo La Feriatta se trouve sur la chaîne YouTube de Políticamente Incorrecto :

[Lors d'un banquet à la mode du XIXème siècle et parodiant le thème du Brindisi de l'opéra de Verdi intitulée la Traviata - d'où le jeu de mot satirique en espagnol "La Feriatta", la grande foire - l'acteur principal portant un masque et des lunettes joue le rôle de Guillermo Lasso, candidat du parti CREO. Il chante en choeur avec d'autres personnages issus de la banque, des médias et de la politique.]

 

Quant à la vidéo El reyecito y su corte (“Le roitelet et sa cour”), elle est disponible sur la chaîne YouTube d'Alberto Acosta, candidat à la présidence équatorienne :

[S'entretenant avec son laquais nommé Verdeflex, un roi aux traits de Rafael Correa, l'actuel président équatorien, s'inquiète des ennemis de "sa révolution" comme "les écologistes infantiles" ou encore "la presse corrompue". Il n'envisage alors pour seule solution que l'usage de la propagande pour modifier les esprits... La fin de la vidéo présente le candidat Alberto Acosta].

Par ailleurs, un mouvement s'est répandu sur les réseaux sociaux après qu'aient été crayonnées des moustaches sur une affiche de Maria Paula Romo (@mariapaularomo), candidate du parti Ruptura 25 (@RupturaEC) aux élections législatives. Se signalant sur tweeter par les tags #lookruptura25 et #atrevetearomper, les sympathisants décidèrent aussitôt d'afficher leur soutien à la candidate en publiant eux aussi des photos sur lesquelles ils apparaissent avec des moustaches dessinées en surimpression.

Sofía Merino (@sophymerino) publia sur son compte tweeter un soutien au mouvement Ruptura25

@sophymerino: @rupturaEC #lookruptura25, #atrevetearomper twitpic.com/bz3fh4

Photo de Sofía Merino R @Sophymerino

 

Bernarda Ordóñez (@BernardaOM) partage, comme d'autres utilisateurs, sa photo avec des moustaches :  

@BernardaOM: #lookruptura25 @maiapaularomo @felipeabrilm @RupturaEC pic.twitter.com/l13aKOHm

Photo de Bernarda Ordóñez M @BernardaOM

 

L'utilisateur Andrés Zambrano (@_Andreswz) a lui aussi rejoint le mouvement #lookruptura25:

@_Andreswz: @VanArellano ça y est, j'ai mes moustaches ! #LookRuptura25 pic.twitter.com/ReH2mixf

Photo de Andrés Zambrano @_Andreswz

 

Sur la page Facebook Ruptura de los 25, la galerie #LookRuptura25 comprend quelques photos de citoyens à moustaches, témoignant de leur soutien au mouvement.

Le 30 janvier 2013, en lieu et place de l'espace prévu d'ordinaire aux caricatures, le journal El Universo publia un courrier adressé au directeur signé conjointement par les candidats à la présidence et à la vice-présidence, Rafael Correa et Jorge Glas, dans lequel les auteurs demandent que le journal présente ses excuses par écrit pour la caricature du dessinateur Xavier Bonilla, estimant leur image lésée par celle-ci. Ils mentionnent aussi le cas de plagiat dans lequel sont impliqués l'ex-président de la Banque Centrale de l'Equateur Pedro Delgado, le candidat à la vice-présidence Jorge Glas, le secrétaire de la Communication Fernando Alvaro et son frère Vinicio Alvaro, secrétaire national de l'Administration publique. Le journal prit le parti de publier le courrier dans son intégralité, ce qui entraina quelques réactions.

Le dessinateur Xavier Bonilla (@bonilcaricatura) publia sur son compte Tweeter la caricature qui dérangea les candidats :

@bonilcaricatura: Voici le dessin qui a tant déplu à sa Majesté  pic.twitter.com/LvYD0FW7

Caricatura tomada del usuario de twitter Xavier Bonilla (@bonilcaricatura)

Caricature issue du profil Twitter de Xavier Bonilla (@bonilcaricatura)

 

[Description de la caricature : le raccourci clavier Ctrl+C (destiné à copier) énumère les cas de plagiat impliquant les responsables politiques indiqués plus haut auxquels le raccourci clavier Ctrl+V (coller) s'empresse d'ajouter, bras ouverts, que le président s'est lui-même inventé un autre plagiat le 30 septembre (30-S).

Le 30 septembre 2010, l'Equateur connu une tentative de coup d'Etat. Les opposants au président pensent qu’il l'aurait lui-même orchestré. Voir sur Global Voices en français Equateur : qui est responsable de l'insurrection du 30 septembre ?

Dans quelques semaines, les citoyens seront appelés à élire leurs nouveaux président, vice-président et députés équatoriens. Mais avant d'analyser plus en avant les propositions de chaque candidat, l'ambiance qui prévaut en Equateur est pour l'instant marquée par l'humour, la satire et quelques sanctions.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues