Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Chine : L'art de la résistance, au-delà de Ai Weiwei

(Billet d'origine publié le 22 janvier)

Malgré une répression à la main lourde, la résistance sous forme de performance artistique est de plus en plus populaire en Chine. Alors que Ai Weiwei est l’artiste-activiste chinois le plus connu à l’international, de nombreuses initiatives similaires restent inconnues de l’Occident.

Li Ning (李凝), le groupe de guérilleros d’art corporel, Made-in-J Town (凌雲焰肢體游擊隊) font partie des groupes les plus intéressants. Ils ont publié récemment trois performances artistiques sur YouTube, la première datant de 2008. L’année des Jeux olympiques de Pékin, en 2008, les voix dissidentes chinoises se sont heurtées à une répression des plus sévères. Le prix Nobel de la Paix, Liu Xiaobo, condamné à 11 ans de prison pour son rôle joué dans la rédaction de la Charte 08, en est un exemple connu. Depuis 2008, ces vidéos donnent un aperçu de la culture de la résistance parmi la jeunesse chinoise.

La première, intitulée Shandong : Jeux olympiques + Démolition (山東:奧運+拆遷), critique les Jeux olympiques de 2008 d'un point de vue humaniste :

Acopy.net donne une brève explication [lien en anglais] de cette vidéo :

2008 est l’année des Jeux olympiques de Pékin. Pour montrer la puissance du pays, des démolitions ont eu lieu dans les grandes villes chinoises. Même dans la ville de Jinan qui n’était pas une ville hôte des Jeux olympiques, l’ampleur des démolitions et des reconstructions a été énorme. Li Ning et le groupe de guérilleros d’art corporel, Made-in-J Town, ont réalisé une courte vidéo montrant le relais de la flamme olympique dans la ville de Jinan au côté des démolitions. Dans la vidéo, Li Ning incarne la chair et le sang dans des scènes de démolitions, qui crée un contraste frappant avec la propagande sur le relais de la flamme olympique.

La seconde vidéo, intitulée : frais de scolarité (擇校費), montre une manifestation corporelle :

Acopy.net la décrit [lien en anglais] :

Li Ning et le groupe de guérilleros d’art corporel, Made-in-J Town, sont frustrés par la politique des écoles primaires qui imposent aux parents d’élèves des frais scolaires supplémentaires pour le choix de telle ou telle école. Ils pensent qu’il s’agit d’une forme de corruption et protestent avec une action artistique. En 2008, Li Ning s’est empaqueté avec du ruban rouge et a attaché un ampli sur son corps, jouant le slogan devant une école. Les officiers de police sont apparus, l’accusant de corruption morale…

La troisième vidéo, nommée ‘l’argent mène finalement aux enfers (冥幣路口)', met en scène une action artistique montrant le pouvoir négatif de l’argent :

Une explication [lien en anglais] de cette vidéo sur acopy.net :

Li Ning et le groupe de guérilleros d’art corporel, Made-in-J Town ont planifié une action artistique sur une autoroute de Jinan en 2008. Ils ont voulu créer la pagaille en éparpillant des billets sur l’autoroute. Ils ont échappé avec succès à la police et ont enregistré leur performance.

(L’image en vignette a été capturé dans la vidéo : Shandong : les Jeux Olympiques + Démolition).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues