Après une enquête de terrain,  Amnesty International a publié son premier rapport le 5 février intitulé :”Mali : premier bilan de la situation des droits humains après trois semaines de combats“. Le billet de présentation constate que les civils sont menacés par toutes les parties au conflit et que:

L'armée malienne a commis de graves violations des droits humains et du droit international humanitaire (DIH) au cours du conflit qui continue contre les groupes armés, notamment des exécutions extrajudiciaires de civils, selon les témoignages recueillis par Amnesty International lors d'une mission de dix jours au Mali.