Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des hordes de touristes menacent la plus grande mangrove du monde avec leurs détritus

Un nombre croissant de touristes bruyants et polluants portent atteinte à la plus grande mangrove du monde, qui s'étend du Bangladesh à l'est de l'Inde et abrite des Tigres royaux du Bengale et une collection multicolore d'autres animaux sauvages dont des cerfs axis, des oiseaux, des crocodiles, et diverses espèces de serpents.

Les températures clémentes d'hiver actuellement attirent assurément les visiteurs vers la forêt des Sundarbans, et avec eux ces foules de touristes dont les piques-niques et excursions sans égards détruisent l'environnement et perturbent les animaux. Presque 100 000 touristes locaux et internationaux [bengali] affluent vers ce site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO chaque année, avec un nombre augmentant chaque année de 20-30 %.

Ce problème a alimenté des débats dans les médias et la blogosphère locales.

Tourists are trekking in the Sundarbans. Photo by Mohammad Mustafizur Rahman. Used with permission.

Touristes randonnant dans les Sundarbans. Photo de Mohammad Mustafizur Rahman. Avec son aimable permission.

Iftekher Mahmud, un journaliste du journal The Daily Prothom Alo, a écrit sur son expérience de voyage [bengali] :

বেলা গড়িয়ে সকাল ১০টা বাজতেই লঞ্চ আর ছোট জালি নৌকায় পর্যটকদের আনাগোনা বেড়ে গেল। মাইকে বিকট শব্দে হিন্দি গান বাজতে বাজতে একটার পর একটা লঞ্চ বনের ভেতরে হানা দিতে লাগল। পর্যটকদের লঞ্চ চলে যাওয়ার সময় সুন্দরবনের পরিবেশের জন্য মারাত্মক ক্ষতিকারক চিপসের প্যাকেট ও পলিথিন নদীতে ভাসতে দেখা গেল।

Les touristes se déversent dès le matin sur des bateaux à vapeur et de plus petites chaloupes par groupes de 10. Les bateaux à vapeur font retentir de la musique tonitruante en parcourant les rivières au cœur de la forêt. Les touristes jettent des emballages plastiques vides de chips et des sacs en polyéthylène dans la rivière, causant beaucoup de dommage à l'environnement.

Tareq Onu, un ornithologue amateur, a écrit sur sa page Facebook [bengali] pendant une visite dans les Sundarbans :

কিছু অসভ্য মানুষ দেখলাম যারা বনের ভিতরে, নদীর জলে প্লাস্টিকের ব্যাগ, বোতল নির্বিকারে নিক্ষেপ করে এবং তারস্বরে মাইক বাজিয়ে গান শোনে। এরা কেন আসে সুন্দরবনে!

J'ai vu des gens non-civilisés qui, négligemment, jetaient des sacs plastique et des bouteilles dans la rivière et jouaient de la musique forte et insupportable au milieu de la forêt. Pourquoi ces personnes visitent-elles les Sundarbans ?

Mohammed Arifur Rahman Chowdhury [bengali], un commentateur sur l’article de Prothom Alo, a dit qu'il considérait de tels touristes comme des ignorants :

আমরা এখনো অশিক্ষিত পর্যটক, আমার এখনো জানিনা কোন এলাকাতে কি ভাবে ভ্রমণ করতে হয়। বনের সোন্দর্য বিকট শব্দে গান বাজিয়ে হই হুল্লোড় করে উপভোগ করা যায় না।

En tant que touristes, nous sommes extrêmement ignorants. Nous ne savons toujours pas ce que signifie voyager avec respect et comment ne pas perturber la nature. Vous ne pouvez pas apprécier la sérénité des Sundarbans en jouant de la musique tonitruante.

Le nombre de navires parcourant les nombreuses rivières des Sundarbans s'est aussi accru. En 2011, 25 bateaux et cargos naviguaient dans la zone, mais un an plus tard seulement ce nombre a explosé jusqu'à plus de 130. Chaque jour que ces navires font retentir leurs cornes hydroélectriques et relâchent des gaz d'échappement et des résidus d'huiles contaminés, ils détruisent l'environnement des Sundarbans un peu plus.

Fishing net is floating in a river of the Sundarbans. Photo by Mohammad Mustafizur Rahman. Used with permission.

Filets de pêche flottant dans une rivière. Photo de Mohammad Mustafizur Rahman. Avec son aimable permission.

Les pêcheurs détruisent la forêt à la recherche de poissons. Shopnobalok Ami [bgalien] a écrit sur somewhereinblog :

মাছ বা কাঁকড়া ধরতে কিংবা শামুক-ঝিনুকের খোঁজেও যারা যান তারা যে স্রেফ মাছ-কাঁকড়া-ঝিনুক নিয়ে ফেরেন তা নয়। পথে গাছ কেটে নৌকায় তুলে কিংবা নৌকার সঙ্গে বেধে ভাসিয়ে নিয়ে আসেন।

Les pêcheurs qui partent attraper des poissons, des crabes ou des escargots coupent parfois des arbres de la forêt et les rapportent attachés à leurs bateaux avec leur prise du jour.

Mais il y a de l'espoir. Dans un effort pour mettre fin à ce tourisme irresponsable et pour promouvoir l'écotourisme dans les Sundarbans, le gouvernement a rédigé une législation [bengali] qui interdirait aux touristes d'emporter des objets susceptibles d'endommager l'environnement. Les objets tels que microphones, mégaphones, produits chimiques, plastiques, et déchets alimentaires ne devraient plus se voir jetés dans la rivière, et les bateaux devraient avoir leur propre système de gestion des déchets à bord.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.