Le film s'ouvre sur la côte ghanéenne précisément sur les vestiges d'un comptoir d'esclaves pendant la période coloniale, puis le réalisateur nous offre une vue panoramique sur l'Atlantique, avant de s'intaller enfin sur les collines verdoyantes de la Jamaïque rurale (Lieu de naissance de Marley), d'où il reprend l'histoire de Bob Marley, cimentant ainsi un lien entre le continent et sa diaspora du nouveau monde. 

Sean Jacobs analyse ce film assez critique de Kevin MacDonald intitulé “Marley”.