Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Japon : Esclaves de leur entreprise, mais avec humour

[Tous les liens conduisent à des pages en japonais, sauf mention contraire]

Teinté d'humour, le soutien moral et technique afflue sur les sites de médias sociaux pour les “esclaves d'entreprise” du Japon ou shachiku, leur nom en argot japonais.

Ils bénéficient même d'une App ! Elle s'appelle “Amis des Shachiku, et permet aux shachikus d'automatiser les “j'aime” et “je partage” les statuts Facebook de leur patron. Elle génère aussi en favoris les URLs de ce que le chef a partagé ou aimé sur Facebook. L'app a même une fonction permettant de décider la fréquence à laquelle on veut “aimer” la publication de son chef ; il suffit pour cela de presser le bouton, “être un shachiku désirable”.

Hisaju est l'ingénieur indépendant qui a créé cette application :

みなさんがコンプレックスや仕事など何かで悩んでいるときにそれを(アプリで)解消しようとは思ってはいなくて、そのサイトを見てクスっと笑って悩みがその瞬間だけでも和らげるようなサービスがあったらなという思いで作っています。

Elle ne prétend pas être une solution parfaite à ce que vous recherchez au travail, ni même à votre amour-propre. J'ai fait cette app avec l'espoir que les gens s'amuseront un peu en utilisant ce service, et pour leur donner un bref répit dans leur labeur quotidien.

Au 12 décembre, 2012, “le nombre de chefs” enregistrés par les utilisateurs de cette application s'élevait à 9.669.

A Japanese boxed lunch,

Un bento japonais (coffret-repas), sur le riz est écrit “Gozensama” (les femmes appellent ainsi leurs maris qui travaillent tard). Photo sur Flickr de Y.S.K.31 (CC BY-NC-SA 2.0)

Shachiku est un mot-valise récemment créé avec kaisha et kachiku, en japonais : entreprise et animal domestique. Il s'applique de façon littérale aux cols-blancs domestiqués par les entreprises et qui vivent désormais de leur salaire sans plus disposer d'eux-mêmes.

Jouant sur le jeu de cartes japonais traditionnel karuta et les conditions proches de l'esclavage subies par les shachikus, le mot-clic #社畜死亡かるた (traduction : #MotDeJeuShachikuMort) est devenu viral sur Twitter en décembre 2012.

(Note : Pour comprendre les tweets ci-après, il faut un cours accéléré de karuta ! Les cartes de Karuta portent soit des symboles (les caractères japonais hiragana en l'occurence) ou des proverbes. Les tweets suivants s'inspirent du ”Iroha Garuta”, un jeu de karuta populaire où l'on fait correspondre des symboles et des proverbes. Ainsi dans ces tweets, leurs auteurs jumellent des caractères avec des phrases d'allure proverbiale sur les shachiku.)

Par exemple, un utilisateur a décrit les rudes conditions de travail subies par le shachiku :

@Tarodigy : 胃カメラ飲むまではひよっこ扱い。 #社畜死亡かるた

@Tarodigy U: Tant que vous ne travaillez pas dur au point [d'avoir un ulcère] et de devoir avaler un endoscope, vous n'êtes qu'un petit garçon [qu'on peut mener à la baguette] #MotDeJeuShachikuMort

Un autre évoque les chefs qui pensent que les dépassement d'horaires sont la norme :

@hebomegane_sun「上の判断をあおがないと定時退社できません」 #社畜死亡かるた

@hebomegane_sun O: Seule une autorisation spéciale peut vous permettre de rentrer chez vous. #MotDeJeuShachikuMort

Celui-ci met l'accent sur les bas salaires :

@teracy :「給与明細みたくない」 #社畜死亡かるた

@teracy P: La paye, c'est pour regarder et s'attrister. #MotDeJeuShachikuMort

Quant aux invitations pour les relations sociales après le travail :

@YangZerstoerung『ま』:「また飲み会か…」 #社畜死亡かるた

@YangZerstoerung N [NdT : 'Destruction du Yang']: Ah non ! Encore un dîner avec le chef. #MotDeJeuShachikuMort

Tous ces tweets font naître un sourire amer.

@kirikami a utilisé togetter, un outil d'agrégation de tweets, pour créer une page sur le sujet. Quelques commentaires recueillis :

@hiro_britpop: 社畜大杉w 泣けてくる → #社畜死亡かるた – Togetter http://togetter.com/li/397644

@hiro_britpop: LOL. trop de “shachiku”. J'en pleure. → #Karuta de mort de Shachikus (#社畜死亡かるた) – Togetter http://togetter.com/li/397644

@hhhrk このタグ私を見てるみたいで、みんなもそうなんだ!と安心しかけたw #社畜死亡かるた

@hhhrk Ce mot-clic semble parler de ma situation. Je suis presque soulagé de savoir que tout le monde me ressemble. #Karuta de mort de Shachikus (#社畜死亡かるた)

@kirinnnn「うちの会社は誰も文句言ってない」という経営者に見せてみたい。RT @work_bpt: #社畜死亡かるた – Togetter http://bit.ly/WJmo1J

@kirinnnn: Je veux montrer ces tweets au directeur qui pense “aucun employé ne se plaint dans mon entreprise” RT @work_bpt: #Karuta de mort de Shachikus (#社畜死亡かるた) – Togetter http://bit.ly/WJmo1J

[1] “Gozensama” signifie rentrer à la maison après minuit, ou une personne qui rentre tard. Selon un dictionnaire d'argot japonais le terme est souvent utilisé par les épouses au sujet de leurs maris qui travaillent tard.

Article relu par Sahar Habib GhaziKeiko Tanaka

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues