Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

La démission du pape, un exemple transposable à la Russie ?

RuNet Echo Ce billet est publié par RuNet Echo, un projet de Global Voices destiné à mieux faire connaitre le Web russe en le traduisant. Tous les billets ·

Si chaque nation voit les événements mondiaux à travers son propre prisme, pour les internautes russes c'est à travers celui de la politique intérieure. On ne s'étonnera donc pas que l'information de la démission du pape Benoît XVI ait été interprétée sous cet angle par les blogueurs russes. Ni que la plupart de ces interprétations aient pris la forme de plaisanteries : après tout, même les Russes croyants ne se sentent pas personnellement concernés. Faute d'intérêt pour les répercussions de la décision du pape pour la foi catholique ou sa signification à la lumière des scandales toujours plus visibles de prêtres pédophiles,  RuNet s'est régalé de son passe-temps favori, l'humour.

Le blogueur et journaliste Ivan Davydov voit le côté social [en russe] :

В России из каждой третьей семьи папа ушел. И ничего, не шумит никто в прессе.

En Russie dans une famille sur trois papa est parti [en russe, le même mot "papa" désigne le père et le pape]. Et rien ni personne ne fait de bruit dans la presse.

Le mauvais garçon pro-Kremlin de RuNet Politrash fait allusion [en russe] aux tensions montantes dans le Caucase du Nord :

Бенедикт XVI: “Руководство футбольного клуба “Анжи” сделало мне предложение, от которого я не мог отказаться”.

Benoît XVI : “La direction du club de football “Anzhi” m'a fait une proposition que je n'ai pu refuser”.

Le FC Anzhi se trouve à Makhachkala, capitale de la République du Daghestan, et est la propriété du milliardaire russe Suleyman Kerimov, qui déverse depuis 2011 des flots d'argent pour rafler les bons joueurs de clubs européens comme le FC Milan.

While Benedict XVI is retiring, President Putin still has some juice left. Pope Benedict in Poland, October 17, 2010. © Kancelaria Prezydenta RP. GNU Licence. Vladimir Putin in Tuva, August 13, 2007. © www.kremlin.ru

Pendant que Benoît XVI prend sa retraite, le Président Poutine a encore de la sève. Le pape Benoît XVI en Pologne, 17 octobre 2010. © Kancelaria Prezydenta RP. Licence GNU. Vladimir Poutine à Touva, 13 août 2007. © www.kremlin.ru CC 3.0

Mais c'est au parallèle transparent avec Vladimir Poutine que se sont attachés la plupart des blogueurs. Il existe une symétrie dans l'autoritarisme entre celui-ci et le pape. Tous deux dirigent des organisations définies par des “verticales du pouvoir”, même si c'est à un autre dirigeant russe [en anglais] à qui on attribue la célèbre question “Le Pape ? Combien de divisions ?”

Xénia Sobtchak a résumé le sentiment général dans un tweet [en russe] qui fait allusion à la constitutionnalité incertaine du troisième mandat de Poutine :

Даже папа ушел.Сам.В теократическом гос-ве Ватикан принцип сменяемости власти работает лучше чем в стране “суверенной демократии”…

Même le pape est parti. De lui-même. Dans l'Etat théocratique du Vatican le principe d'amovibilité du pouvoir fonctionne mieux que dans le pays de la “démocratie souveraine” …

Le faux compte Twitter du président de Rosneft Igor Setchine suggère [en russe] que le pape pourrait avoir des motifs cachés :

Папа Римский Бенедикт XVI весело троллит Путина

Le pape de Rome Benoît XVI  trolle gaiement Poutine

A cette “suggestion” supposée de Benoît à Vladimir de tirer sa révérence, le faux compte de Twitter du Ministère russe des Affaires étrangères a répliqué [en russe] par une citation imaginaire du chargé de presse de Poutine :

“Не дождетесь!” – кратко прокомментировал Дмитрий Песков последние новости из Ватикана.

“Vous pouvez toujours attendre !” a sèchement commenté Dmitri Peskov sur la dernière nouvelle du Vatican.

Le blogueur anonyme KermlinRussia n'a pu laisser passer l'occasion, et a mystérieusement tweeté [en russe] :

П. отрекся от престола.

P. a abdiqué.

Si cette impertinente annonce a été retweetée 146 fois, elle a été battue par les 254 retweets de l'utilisateur @fuckdaoutlaws, qui a réussi dans un seul et même tweet [en russe] à moquer la polyvalence du ministre actuel de la Défense Sergueï Choïgou (il a aussi été gouverneur de région et a dirigé le ministère para-militaire des Situations d'Urgence), tout en exprimant le doute sur la future direction de la Russie (Choïgou, qui prise le culte de la personnalité, notamment parmi ses anciennes troupes du MChS, est souvent cité comme un possible successeur de Poutine) :

временно исполняющим обязанности Папы Римского назначен Сергей Шойгу

Sergueï Choigu a été provisoirement nommé aux fonctions de pape

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues