Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Netizen Report: Edition Grand Pare-Feu

Image via Flickr user !/_PeacePlusOne

Image de l'usager de Flickr  !/_PeacePlusOne. (CC BY-NC 2.0)

[Les liens renvoient vers des pages en anglais, sauf mention contraire] La majeure partie de ce rapport a été préparée, écrite et révisée par Corey H. AbramsonChan Myae KhineWeiping Li, et Sarah Myers.

Depuis mi-janvier, la bataille entre les internautes chinois et le Grand Pare-Feu (GPF) de la Chine s'est intensifiée : le 18 janvier, le site américain de partage de code GitHub, que le président fondateur de Google China Lee Kaifu a appelé “le meilleur outil qui permette aux programmeurs chinois d'apprendre et de se connecter au monde”, a été en parti et ensuite complètement bloqué par le GPF. Le site a été débloqué le 23 janvier. Tandis que les internautes continuaient à spéculer sur de possibles causes du blocage, GitHub a subi une autre attaque quand les usagers du site en Chine ont été accueillis par un message d'avertissement [en chinois] lié au certificat de sécurité du site, une indication que leur connexion au site pourrait ne pas être sécurisée.

GitHub est un site seulement pour HTTPS, ce qui veut dire que les usagers peuvent accéder à son contenu seulement via une connexion cryptée. Ayant commencé ce qu'on appelle généralement “attaque par intermédiaire”, les attaquants (qui, comme certains supposent, seraient des techniciens du GPF ou des agents publics) ont fait croire aux usagers qu'ils accédaient GitHub via une connexion cryptée, alors qu'en réalité un intermédiaire manipulait et probablement espionnait le trafic. Le site chinois Greatfire.org qui surveille la censure d'Internet a annoncé que l'attaque a duré à peu près une heure et remarqué que “cela signifie que HTTPS pourrait cesser d'être sécurisé en Chine”.

Le blocage et l'attaque ont mis les développeurs chinois de logiciels en colère mais ont aussi enflammé les débats sur la façon d'utiliser le site. Bien que son intention soit d'héberger des ressources et discussions sur la technologie, GitHub a aussi été utilisé pour partager des contenus controversés sur le plan politique, par exemple, une liste récemment publiée des académiciens chinois [en chinois] qui avaient participé à la construction du GPF et fourni leurs connaissances techniques à celui-ci. En même temps, un des développeurs du GPF a défendu publiquement son travail sur un forum en ligne, et fait valoir [en chinois] que ceux qui élaborent des listes noires pour bloquer l'information doivent être blâmés pour la censure du GPF, et non les techniciens qui ont construit le pare-feu.

Il est à noter que la veille de l'attaque, quelqu'un a présenté une pétition à la Maison Blanche demandant que l'administration Obama refuse l'accès aux États-Unis à ceux qui ont construit le GPF et à ceux qui fournissent une aide technique à la censure en ligne en Chine. La pétition contient un lien vers la page controversée de GitHub mentionnée ci-dessus.

Censure

Radio Ozodi, le service de Radio Europe Libre au Tadjikistan, est revenu en ligne après une interruption totale d'Internet laquelle aurait été coordonnée par les autorités tadjiques. Bien que Facebook et d'autres sites qui avaient été bannis aient été restaurés, la version russe du site de la radio reste inaccessible.

Un nouveau système de censure pour bannir le “matériel anti-islamique, pornographique et blasphématoire” des communications par Internet et téléphonie mobile pourrait être incorporé au système de filtration d'Internet au Pakistan au cours de prochains mois avec l'aide des compagnies chinoises de télécommunications ZTE et Huawei.

Brutalité

Le Guardian a annoncé que des activistes pro-gouvernementaux en Iran ont lancé une campagne contre des journalistes iraniens en exil en créant un faux site miroir de la BBC en persan qui contient des articles dénigrant les journalistes avec des fausses accusations sur leur vie privée et professionnelle. La campagne peut être une réponse à la diffusion d'un documentaire sur des confessions forcées dans les prisons iraniennes.

Mansoureh Behkish, une membre fondatrice du mouvement iranien Mères en Deuil dédié à la réforme pénintentiare et la responsabilité du gouvernement, a été condamnée à six mois de prison pour “des activités qui menacent la sécurité nationale”. Journalistes sans Frontières a signalé que Mme Behkish a pu être emprisonnée pour avoir publié en ligne une information sur des détenus politiques.

Raif Badawi, un co-fondateur du Réseau Libéral Saoudien, a été arrêté et accusé d'apostasie après qu'il avait indiqué “j'aime” sur la page de Facebook de chrétiens arabes. Sa femme, qui vit actuellement au Liban, a reçu des menaces de mort qui peuvent être liées au “j'aime” de son mari. Cependant, le juge qui était initialement assigné au cas de Badawi, a transféré le cas à un tribunal inférieur, signalant que les charges peuvent être réduites.

En Azerbaïdjan, l'éminent bloggeur Emin Milli et deux autres activistes qui avaient participé aux protestations dans la capitale de l'Azerbaïdjan, Bakou, le 26 janvier, ont été emprisonnés pour 15 et 13 jours respectivement, tandis que 18 autres manifestants, dont des journalistes, ont reçu des amendes de $382 à $3.185. Une page Facebook a été créée en soutien aux activistes emprisonnés.

Surveillance

Le Procureur Général d'Australie serait en train de munir l'Organisation Australienne de la Sécurité et du Renseignement (ASIO en anglais) de la capacité de surveiller les communications sur Internet. La ASIO est en train de recruter des spécialistes en surveillance qui serviront comme des “Spécialistes en Interception des Télécommunications” afin d'espionner les communications électroniques, et des “Experts en Programmation” qui seront capables de manipuler de grands ensembles de données. Cette extension des pouvoirs de surveillance controversée ne sera pas probablement pas mise en oeuvre sans autres débats.

Politique nationale

Des fonctionnaires cubains ont reconnu cette semaine qu'ils étaient en train de réaliser des essais sur le câble d'Internet haut débit en fibre optique qui relie Cuba, le Venezuela et la Jamaique. Le câble, qui avait été initialement créé pour augmenter la vitesse d'Internet à Cuba, avait été installé au début de 2011 mais était resté inactif jusqu'à août 2012. Un bref article dans le journal gouvernemental Granma a fait remarquer que les Cubains ne devraient pas s'attendre à des possibilités accrues d'accès au Net à court terme, bien que la phase d'essais soit terminée.

Un tribunal fédéral allemand a décidé que le Net était si important pour la vie quotidienne, qu'un usager qui a perdu sa connexion à Internet à cause d'une erreur de la compagnie de télécommunications a droit à une compensation financière pour l'incident.

Droits d'auteur

Le groupe finlandais d'activisme en ligne Bon Sens en Droits d'Auteur [finnois] a commencé, fin janvier, à recueillir des signatures pour soutenir un projet de loi qui modifierait la politique nationale en matière des droits d'auteur en faveur des intérêts d'usagers. En l'état actuel, le pays s'engage à voter “n'importe quel projet de loi proposé par les citoyens” qui aura  au moins 50.000 partisans. Accessible via Ministère ouvert [finnois], un site ouvert du gouvernement, le projet initial a reçu une réponse très positive en ligne. Par son intention de réduire les sanctions pénales pour la violation des droits d'auteur, d'élargir la définition de l'utilisation équitable et d'augmenter la capacité des citoyens de copier leur propre matériel, Bon Sens dit que le projet de la loi ”n'est pas une proposition de loi en faveur du piratage”. Son objectif est plutôt de permettre “l'utilisation équitable du matériel protégé par le droit d'auteur aux fins de parodie et de satire”, ainsi que son usage aux fins d'éducation.

Le Tribunal Constitutionnel de Colombie a annulé une loi sur les droits d'auteur, connue par le public comme “Loi Lleras 2.0″, parce que “la loi violait les droits fondamentaux d'expression et de communication”. Le tribunal a aussi décidé que les articles qui interdiraient la retransmission des signaux de télévision et entraîneraient une interdiction de contourner les technologies de la gestion de droits numériques (DRM pour Digital Rights Management) étaient inconstitutionnels. La loi a été corrigée en vue de respecter les clauses concernant les droits d'auteur du Traité de Libre-Échange entre la Colombie et les États-Unis.

Le 26 janvier, le bureau des droits d'auteur des États Unis a écarté l'exemption concernant le déblocage des téléphones de l'Acte des Droits d'Auteur Numériques du Millénaire (DMCA pour Digital Millenium Copyright Act, en anglais) rendant illégal pour les usagers aux États Unis de débloquer leurs téléphones cellulaires afin de les faire fonctionner dans d'autres réseaux.

Respect de la vie privée

Des mouvements pour le respect de la vie privée et des activistes d'Internet ont écrit une lettre ouverte à la direction de Microsoft et de la division Skype de la compagnie en leur demandant de publier “un rapport sur la transparence mis à jour régulièrement” et qui explique les pratiques de sécurité et de confidentialité du service VoIP de Skype. Depuis l'acquisition de Skype par Misrosoft en 2011, les activistes s'inquiètent que Skype puisse être vulnérable à la surveillance de la part des institutions gouvernementales.

Selon le Rapport de la Transparence de Google, au cours de six derniers mois de 2012, la compagnie a reçu 21.389 requêtes d'information sur les usagers de la part des agents publics et des tribunaux, une augmentation de 17% depuis 2011. Google a honoré 88% des requêtes provenant des États-Unis, tandis que toutes les requêtes provenant de la Turquie et de la Hongrie ont été refusées. Dans un post du blog de Google, la compagnie a commémoré le Jour de la Confidentialité des Données et expliqué son attitude face aux requêtes gouvernementales, ainsi que les trois initiatives que Google a lancées pour protéger la vie privée des usagers.

Google fait face à importante action en justice au Royaume Uni pour avoir contourné la configuration de sécurité d'Apple sur l'iPhone afin de surveiller les habitudes des usagers en ligne. On estime que 10 millions de Britanniques seraient en droit de présenter une plainte pour non-respect de la vie privée.

Aussi en l'honneur du Jour de la Confidentialité des Données, Twitter a lancé la section Rapport sur la Transparence sur son site web. La nouvelle page permet aux usagers intéressés de “partager efficacement l'information détaillée concernant les requêtes gouvernementales de renseignements sur les usagers, les requêtes de rétention du contenu publié, ainsi que les plaintes reliées au Digital Millenium Copyright Act qui visent à le rendre plus significatif et plus accessible à la communauté en général”. Quand les usagers visitent la page à l'heure actuelle, ils peuvent voir le nombre de requêtes de renseignements, de requêtes de suppression et d'avis de droit d'auteur par pays, ainsi que le nombre de requêtes respectées.

Un tribunal français a décidé le 24 janvier que Twitter devrait aider à identifier les auteurs des messages antisémites publiés sous le mot-clic #unbonjuif et mettre les données à disposition des autorités. L'année passée, l'Union française des étudiants juifs (UEJF) a demandé Twitter de supprimer les messages, une demande que la compagnie a respectée.

Souverains du cyberespace

Yahoo! a annoncé que les autorités de police devaient présenter un mandat judiciaire à la compagnie sur la base d'une probable procédure judiciaire, si elles voulaient accéder au contenu du courriel d'un usager. À l'instar de Google, la politique de Yahoo dépasse les exigences de l'Acte sur la confidentialité des communications électroniques [la loi des États-Unis qui établit les termes de l'accès des autorités aux communications électroniques].

Facebook aurait bloqué pour le moteur géant de recherche russe Yandex l'accès aux données de Facebook pour Wonder, une application de recherche sociale activée par la voix, qui fournit aux usagers l'information sur les activités de leurs amis, par exemple, les restaurants qu'ils ont visités et les informations qu'ils lisent. Facebook tient à une politique de plate-forme qui ne permet pas aux tiers “d'inclure des données obtenues de nous dans n'importe quel moteur de recherche ou répertoire sans notre autorisation écrite”.

Sécurité cybernétique

Le Projet d'Information sur le Crime Organisé et la Corruption et Radio Free Europe/Radio Libertad, deux organisations de journalistes qui couvrent l'affaire de corruption du président de l'Azerbaïdjan Ilham Aliyev, ont essuyé le spam qu'auraient déclenché les partisans d'Aliyev.

Agenda

Le documentaire “TPB-AFK” qui raconte le site suédois de partage de fichiers The Pirate Bay (La Baie aux pirates) et de son fondateur, sera diffusé en ligne gratuitement et sera présenté en première au Festival de Berlin le 8 février.

Publications et Études

L'État d'Internet Q3 2012, Akamai

Souscrivez-vous au Rapport Netizen par courriel.

Pour connaitre des activités à venir reliées au futur des droits du citoyen à l'âge digital, consultez le calendrier d'activités de Global Voices.

 

 

 

 

 

 

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.