Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Sénégalais critiquent la liberté provisoire accordée à Béthio Thioune

Le marabout Cheikh Béthio Thioune, arrêté au lendemain du meurtre de ses deux disciples à Médinatoul Salam, a bénéficié d’une liberté provisoire quelques jours après son évacuation en France pour des raisons de santé. Cette décision de justice suscite de vives réactions des citoyens sénégalais qui estiment que la justice a baissé les bras dans cette affaire.

Cheikh Béthio Thioune est un disciple du défunt khalife général des mourides, Sérigne Saliou Mbacké rappelé à Dieu le Vendredi 28 décembre 2007. Avec ses milliers de talibés, il est devenu un dignitaire très influent de la confrérie mouride. Ses talibés s'étaient d'ailleurs insurgés à la suite de son arrestation et de son transfert de la maison d'arrêt de Thiès à la prison centrale de Dakar faisant plusieurs dégâts matériels. Il était un allié privilégié du Président Abdoulaye Wade qu'il avait soutenu aux dernières élections. Voici une vidéo de l'auteur de Global Voices Marc-André Boisvert sur une des manifestations organisées par Cheikh Béthio Thioune lors des élections présidentielles de 2012:

Le ministre de la Justice, Aminata Touré, dans un communiqué rendu publique à la suite de cette décision des juges d'accorder la liberté provisoire à Cheikh Béthio Thioune, a tenu à préciser que des mesures de contrôle judiciaire accompagne cette décision. Dans ledit communiqué, la ministre a signalé que Cheikh Béthio Thioune est libre, mais interdit de sortir du territoire sans l'autorisation du juge d'instruction. Ensuite, dès son retour de France où il séjourne présentement pour se faire soigner, il devra remettre son passeport au greffier d'instruction. Enfin, Cheikh Béthio Thioune est interdit d'organiser ou d'assister à des réunions ou rassemblements publics, d'entreprendre des actions ou de faire des déclarations en relation avec la procédure en cours. Il devra aussi aviser le juge d'instruction au cas où il aura changé d'adresse.

 C’est Tall Janneh qui ouvre le débat sur la page de Réhabilitons notre Sénégal (RNS) sur Facebook:

Sacré pays le Sénégal, car un citoyen qui se nomme Béthio Thioune sur lequel pèse 5 chefs d'accusation: “Association de malfaiteurs, détention d’armes sans autorisation, inhumation de cadavres sans autorisation, recel de cadavres et complicité d’homicide” vient de bénéficier d'une liberté provisoire alors que des citoyens avec des faits moins graves se sont vus refuser la liberté provisoire

 

Il précise aussi :

Et cette liberté provisoire fait suite à une “autorisation médicale” d'aller se soigner en France. Alors je me demande s'il n’y avait pas un deal entre la Ministre de la Justice et Béthio  ?

 

Sans doute pour rigoler ou pour soutenir cette libération décriée, Ibrahima Datte affirme que:

c’est le Sénégal qui gagne.

 

Mais la réaction de Tall Janneh ne se fait pas attendre. Il lui demande :

Que gagne le Sénégal dans cette parodie de justice ?

Quand à David El Bachir Diallo, il ajoute:

 Ce qui nous intéresse, c’est la suite.  les Sénégalais ont déjà constaté, dénoncé et renvoyé l’ancien régime, par conséquent, fait-il, quelle est la suite juridique que ce nouveau régime va donner au combat déjà mené par le peuple sénégalais ?  Les sénégalais attendent des actes forts contre l’impunité.

Mais Dame Ndiaye est convaincu que :

c’est un deal. On a tout compris.

Tall Janneh revient à la charge :

En tout cas c’est bien planifié avec un voyage dans l’hexagone pour éviter des rassemblements le temps que les colères s’estompent.

 

Avec une considération qui frise l’ironie, Mohamed Coulibaly entre dans la danse et s’en prend au juge qui a rendu cette décision:

Le juge aurait dû au moins revoir les chefs d’inculpation et enlever le crime d’association de malfaiteurs car il est aberrant d’en être poursuivi et être libre même pour une heure de temps. La république est en train de foutre le camp car notre président n’est pas à la hauteur des charges républicaines, preuve pour laquelle il traîne les pieds depuis un an. Un président doit avoir la rigueur et la vigueur pour ne pas flancher, mais cela n’est pas la règle de ce président qui avait tout planifié pour cette mascarade juridique sur le dossier Béthio.

Tall Janneh renchérit :

 Ne soyons pas surpris si Béthio bénéficie d’une liberté totale car la justice peut être aveugle. Le cas de O.J Simpson en est un exemple patent.

AL Diouf est encore plus virulent:

Foutaises. Rien à attendre de ce régime de fourbes dissimulateurs ! Nous avons déjà beaucoup passé à ces adeptes de l’esbroufe. Mais nous applaudissons des pécadilles  d’effets d’annonce, alors tous les actes posés par la mackysphère allaient à l’encontre du droit et/ou de la morale et surtout de l’intérêt des populations. Il ne nous reste plus qu’à ériger des murs des lamentations partout dans le pays, ça pourrait soulager. 

Il faut rappeler que le marabout Cheikh Béthio Thioune, guide des Thiantacounes,  avait été arrêté et mis sous mandat de dépôt à la suite du meurtre de ses deux disciples Ababacar Diagne et Bara Sow inhumés sans autorisation.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.