Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Solidarité avec le Sud-Ouest de Madagascar après le passage meurtrier du cyclone Haruna

Le cyclone Haruna a fait au total 23 morts, 16 disparus, 84 bléssés et près de 22 000 sinistrés, en une semaine à Madagascar, selon le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC). Malgré les images de détresse et des messages de besoins urgents des agences humanitaires, la solidarité pour la région a du mal à atteindre la région. Certains accusent la capitale Antananarivo d'indifférence; mais de nombreuses associations et agences se sont organisés dans tout Madagascar et à l'étranger pour venir en aide à la région.

Des dégâts importants

Accompagnés de fortes pluies, les vents ont atteint de 150 à 180 km/h, avec des rafales jusqu'à 200 km/h détruisant de nombre des bâtiments et provoquant des inondations dans de nombreuses maisons.

 

Inondations après le cyclone Haruna dans la ville de Tulèar - photo de Jan Marc Besse su facebook

Inondations après le cyclone Haruna dans la ville de Tulèar – photo de Jan Marc Besse su facebook

Andriamihaja Guénolé, habitant à Tuléar, raconte les tragédies personnelles des habitants de la région:

J’ai entendu dire que des parents, dans l’espoir de sauver leurs 3 enfants, les ont enfermés dans un placard. Ce dernier a été emporté par les eaux, on n’a plus aucune nouvelle, on ne sait pas si les enfants sont en vie. Une autre mère pas trop chanceuse, est tombée dans un puits avec son bébé dans les bras. Ni l’enfant, ni sa mère n’ont pu être sauvés. Mais on oublie souvent que si une telle catastrophe s’est produit après le passage de la forte tempête tropicale Haruna, c’est parce que des malins s’amusent à voler les gabions  qui longent la digue. Cependant, l’heure n’est pas au moment de désigner des coupables. Il est maintenant impératif de venir en aide aux sinistrés et rebâtir Tuléar.

 

En termes de dégats matériels, Le BNGRC fait état de :

  • 9 965 sans abris
  • 1 120 cases détruites
  • 6 351 ha champs de cultures inondés

Nianja Ranovelo publie sut le site du bureau des photos qui montrent l’impact des inondations:

 

Inondations à Tuléar - Domaine public via The Nation

Inondations à Tuléar – Domaine public via The Nation

Le secrétaire exécutif du Bureau, Raymond Randriatahina, affirme aussi que:

La ville de Morombe (dans la même région que Tuléar) a été détruite à 70%

 

Sur facebook, Noeliniayna Randrianarisoa ajoute que:

Chez nous à Ambovombe, onze morts, et 02 portés disparus

Voici une video de la Route d'Ambohitsabo, à Tuléar, publiée par Djedaw sur YouTube, qui illustre le niveau des inondations dans la ville:


et une autre vidéo de TVPlusReplay :

Solidarité avec la région 

De nombreux messages de solidarité ont été publiés sur de différents forums et pages facebook, certains demandant comment ils peuvent aider les sinistrés.

Lalah à Antananarivo écrit à son ami à Tuléar:

De tout cœur avec les gens de Tuléar et une pensée spéciale pour toi mon cher ami Andriamihaja Guénolé

Lomelle à Mahajanga, ajoute:

Juste en voyant les photos d'après, on a le sang glacé. On est de tout coeur avec vous et j'espère que tu vas bien

 

Des associations se sont organisés pour venir en aide. Par exemple, Vatofototra propose une collecte de dons pour les sinistrés.  La Jeune chambre internationale (JCI) de Tuléar et Axius ont eux organisé une distribution de vivres et de produits de première nécessité.

Des agences spécialisés se sont aussi vite déployées. Ainsi, la Plateforme d’Intervention régionale de l’océan Indien de la Croix-Rouge française (PIROI) a été activée et acheminera depuis La Réunion 35 tonnes de matériel humanitaire.

Action contre la Faim publie aussi un rapport de leurs actions dans la région suite au cyclone :

Un avion de 15 tonnes affrété par ACF et parti hier de Lyon arrive aujourd'hui à Madagascar pour apporter en urgence sur le terrain du matériel permettant d'assurer aux populations sinistrées un accès à l'eau potable : plus de 20 réservoirs, station de traitement de l'eau, pompes

 

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a lui aussi commencé à fournir une assistance alimentaire d'urgence auprès de 7800 personnes déplacées :

Le PAM distribue environ 40000 paquets de biscuits énergétiques nutritifs ainsi que 23 tonnes de riz, légumineuses et huile enrichie en vitamine A à Toliara

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.