Fermer

Faites un don pour soutenir Global Voices !

Nous couvrons 167 pays. Nous traduisons en 35 langues. Nous sommes Global Voices.

Notre réseau compte plus de 800 membres dans le monde entier et nous travaillons ensemble pour veiller sur les réseaux sociaux et publier des informations difficiles à trouver dans les médias traditionnels. Mais nous ne pouvons pas le faire tout à fait seuls. Nos auteurs et traducteurs sont bénévoles, mais nous rémunérons nos éditeurs. Nous faisons appel à vos dons pour couvrir les salaires de notre rédaction centrale, les frais techniques, la formation de nouveaux blogueurs et nos projets pour défendre les libertés numériques.Merci !

>> Dons »
GlobalVoices en En savoir plus »

Le Forum Mondial de la Démocratie 2013 en quête du lien citoyens-institutions

WFD plénière

Forum Mondial de la Démocratie 2013, Strasbourg : en session plénière Photo Suzanne Lehn

La deuxième édition du Forum Mondial de la Démocratie s'est achevée à Strasbourg vendredi 29 novembre 2013. Deux journées et demie, du 27 au 29 novembre, d'intenses sessions “in” au Conseil de l'Europe, animées par des experts, sur inscription pour le public, et un programme “off” de plus d'une semaine dans divers lieux de la ville ont semble-t-il installé cet événement dans le paysage et le calendrier de la “capitale de l'Europe”. Rue 89 Strasbourg s'interrogeait à la veille de l'ouverture :

Plusieurs dizaines de manifestations, un public attendu au in de 1 700 personnes (800 participants en 2012), diplomates, fonctionnaires européens et Strasbourgeois, au minimum de 700 à 800 personnes au off (estimations 2012). Le tout pour un budget d’1,2 millions d’euros auxquels s’ajoutent 300 000€ de la Ville de Strasbourg auparavant « fléchés » sur d’autres opérations dans l’année, concentrées désormais sur la période du Forum.

Le panel du Lab 18 - Photo Suzanne Lehn

Le panel du Lab 18 – Photo Suzanne Lehn

Si le premier Forum, en 2012, avait égrené le thème “La démocratie à l'épreuve : entre modèles anciens et réalités nouvelles” auréolé de l'espoir des printemps arabes et en présence de personnalités mondiales, celui de 2013, ouvert en présence du Secrétaire Général de la Francoponie Abdou Diouf et de l'écrivain Amine Maalouf, s'est voulu plus technique tant dans son sujet, ”Retisser la démocratie : connecter les institutions avec les citoyens à l'ère du numérique”, que dans son organisation, 4 thématiques déclinées en 21 “Labs” dont les présentations d'experts ont été collectées et sélectionnées il y a plusieurs mois.

Seule de Global Voices à y être présente, habitant à quelques pas du Palais de l'Europe, je mentionnerai les “Labs” qui m'ont attirée :

Démocratie liquide - Lab 1 Photo Suzanne Lehn

Démocratie liquide – Lab 1 Photo Suzanne Lehn

- Alternatives à la démocratie représentative ? Lab 1 : Démocratie liquide, avec une présentation du Parti Pirate allemand ; Lab 3 : Stimuler le débat public et construire une vision partagée de l'avenir, notamment en direction des jeunes (Phillipines, France) 

- Démocratie 2.0 : Lab 9 : Alerte élections, avec nos amis kényans d'iHub

- Gouverner avec les citoyens 

- Envisager l'avenir : Lab 17 : Créer des films, créer la société avec notamment le projet Tunisie 4.0 Nesselfen ; et mon préféré, Lab 18 La “solution journalisme” en action, en présence, entre autres, du blogueur bengladeshi Shahidul Alam et du dissident cubain Guillermo Fariñas. Enfin plus de densité humaine.

Ces présentations ont ensuite été résumées en deux sessions plénières, assorties d'un vote sur les initiatives présentées, un exercice un peu factice puisque les approbations tournaient invariablement autour de 70 à 80 %. 

Pour porter l'information, une page Facebook et un mot-clic Twitter, #CoE_WFD (le même que pour le Forum 2012) ont été créés. Le site web du Conseil de l'Europe a mis en ligne les vidéos et les photos (ici et ici) des sessions, et créé des google-groups pour poursuivre les discussions.

Un dessinateur participait à chaque Lab - Photo Suzanne Lehn

Un dessinateur participait à chaque Lab – Photo Suzanne Lehn

On trouvera une couverture détaillée de l'ensemble des sessions – y compris de certaines conférences du “off” – sur le blog de Médiapart.

Dans ce podcast [en anglais], 5 étudiants blogueurs, néerlandais, allemands… donnent leur sentiment. Dans le cadre du “off”, l'auteur pour Global Voices Alexey Sidorenko a été interrogé par la télévision franco-allemande Arte à propos de la liberté d'informer en Russie.  

Forum certes, avec des participants venus de tous les continents. Mais peu à voir avec le désordre créateur d'un Forum social mondial, même si une Foire de l'Initiative Démocratique a regroupé, dans un espace du Conseil de l'Europe, donc à accès réservé, des stands d'organismes présentant leurs initiatives en session. Le “off“, coordonné par la municipalité strasbourgeoise, a présenté à l'intention des Strasbourgeois et des visiteurs un programme varié, avec concerts, festival de cinéma, débats et rencontres organisés par Reporters sans Frontières, le journal Le Monde, France Culture… Ceci étant, une des finalités principales de l'événement semble être d'alimenter la réflexion et les propositions de l'institution Conseil de l'Europe, dans son rôle de défenseur de la démocratie. Les “jeunes leaders” européens, qui suivent les formations dispensées par le réseau des Ecoles d'Etudes politiques européennes du Conseil de l'Europe, ont participé activement aux sessions.
 
Le journal franco-allemand Eurojournal remarque un peu malicieusement :
Hier, juste après la fin du FMD, les illuminations du Marché de Noël ont été lancées. Chic. Mais une nouvelle fois, de nombreux participants ont regretté le manque de résultats concrets que l’on est en droit d’attendre d’une telle manifestation qui se veut mondiale et qui aurait effectivement le potentiel de le devenir. Si seulement les organisateurs affichaient un peu plus d’ambitions.
 
Le blog Décrypter la communication européenne décrypte les enjeux de ce Forum à partir du document de réflexion pour le Forum mondial de la démocratie 2013 : “Exploiter le web comme outil de démocratie : nouvelles pistes pour l’étude et la pratique de la démocratie numérique” [pdf] qui concluait :
Au total, la révolution de la démocratie numérique européenne est en marche, mais plutôt que d’opposer des « forces de progrès » cyberenthousiastes à des « rétrogrades » cybersceptiques, la ligne de fracture dépend d’abord de ce que les citoyens et les institutions font ou ne font pas d’Internet, en tant qu’outil fonctionnel de démocratie.  
 
"E-toile" sur la façade du Palais de l'Europe

“E-toile” sur la façade du Palais de l'Europe, à l'occasion du Forum – Photo Suzanne Lehn

Le Forum Mondial de la Démocratie est-il parvenu à maturité avec cette 2ème édition ? Monté par le Conseil de l'Europe, institution toujours en mal de meilleure notoriété ? et la ville de Strasbourg, les autres institutions françaises, Etat ou région et départementales y ont été peu visibles. Les contributions et débats ont été riches, bien que leur concentration sur un temps très court – deux demi-journées de présentation en “labs” ne permette d'en fréquenter pleinement que deux sur vingt-et-un), l'organisation, efficace et créative, avec notamment la participation d'artistes et de dessinateurs, a trouvé une bonne vitesse de croisière, mais la convivialité était un peu oubliée – à moins qu'elle se soit réfugiée le soir dans les célèbres “winstub” de la capitale alsacienne et européenne ?

Femmes et démocratie - Forum Mondial de la Démocratie de Strasbourg 2013

Femmes et démocratie – Forum Mondial de la Démocratie de Strasbourg 2013

La totalité des photos de Suzanne Lehn au Forum Mondial de la Démocratie 2013 se trouve sur Flickr (licence CC).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

 

Régions du monde

Pays

Langues